70% des français considèrent la santé comme la première de leurs préoccupations !

7 millions de dollars pour « l’hôpital numérique » de Medbelle

Medbelle a pour ambition de mettre en place le «premier hôpital numérique au monde». Si elle n’en est pas encore là, la startup basée à Londres et Berlin vient de lever 7 millions de dollars pour poursuivre sa route entamée il y a 3 ans. Ce tour de table de série A a été mené par Signals Venture Capital avec la participation de Mutschler Ventures, Cavalry Ventures ou encore Talis Capital.

La solution de Medbelle est pour l’instant disponible dans 36 villes au Royaume-Uni, où l’entreprise revendique plus de 33 000 utilisateurs. Le site Web et l’application développés par la start-up permettent aux utilisateurs de gérer tout leur parcours de soins: de la recherche d’un spécialiste, à la prise du rendez-vous, jusqu’au suivi de la procédure. Pour les professionnels de santé, l’avantage est de pouvoir passer par une plateforme qui permet notamment d’alléger les tâches administratives et d’être facilement en contact...

Lire la suite

Source : FrenchWeb


Assurtech : Wilov lève des fonds auprès d’Allianz France et d’Arkéa

Lancée en 2017, la start-up Wilov, qui propose aux particuliers de souscrire en ligne une assurance à l’usage (« Pay when you drive »), vient d’annoncer un tour de table de 3,2 millions d’euros. Réalisée auprès d’Arkéa et d’Allianz France, via son fonds InnovAllianz dédié aux startups, cette levée de fonds a pour objectif « d'accélérer la croissance de l'entreprise en élargissant son offre mais également en la déployant à terme à l'international ». 

Comme nous le confiait son cofondateur Pierre Stanislas en début d’année, la start-up va profiter de cette levée de fonds pour prendre position sur le segment des voitures de luxe et de collection. 

Wilov, qui vient de rejoindre la startup Garage de Facebook à Station F, affiche pour ambition de dépasser les 100 000 clients dans les trois prochaines années. La société...

Lire la suite

Source : Pro L'argus


Qare, solution de téléconsultation, lève 20 millions d’euros

Cette levée lui permettra de remplir différents objectifs : atteindre 15 000 praticiens partenaires en 2020, ajouter de nouvelles spécialités médicales, développer des fonctionnalités supplémentaires au service des patients et les praticiens, multiplier ses effectifs par 5 pour dépasser les 150 collaborateurs d’ici 2020. Aujourd’hui, Qare compte 40 collaborateurs, plus de 100 praticiens actifs issus de plus de 30 spécialités différentes et 300 praticiens en formation.

Selon le ministère de la santé, la téléconsultation est une consultation entre un professionnel médical « téléconsultant » et un patient, qui peut ou non être accompagné par un professionnel de santé, par l’intermédiaire des technologies de l’information et de la communication. Qare propose depuis 2017 une solution de téléconsultation aux Français, quel que soit leur lieu de résidence et sans aucune condition préalable, avec...

Lire la suite

Source : vl media


Schizophrénie : Happyneuron partenaire de Boehringer Ingelheim

Happyneuron, filiale du groupe SBT Human(s) Matter, a annoncé avoir été choisie par Boehringer Ingelheim, pour fournir un programme digital d’entraînement cognitif à domicile (computerized cognitive training /CCT) qui a été inclus dans un essai clinique multicentrique international investiguant une thérapie combinée pour des patients atteints de schizophrénie.

Cet essai vise à recruter 200 patients stabilisés atteints de schizophrénie dans 6 pays et environ 40 sites de recherche. Il comparera, dans un contexte de traitement antipsychotique stable et d’un entraînement cognitif digital à domicile, l’effet du BI 425809 par rapport au placebo. Les premières inclusions ont commencé en avril 2019.

Cet essai est essentiel pour plusieurs raisons. Premièrement, les résultats montreront s’il est plus avantageux d’associer une pharmacothérapie à une stimulation cognitive...

Lire la suite

Source : MyPharma Editions


Découvrez le palmarès Empreintes 2019

Empreintes est organisé depuis plus de 20 ans par la délégation Santé de l’AACC, le SPEPS et l’UDA.

Il récompense les meilleures campagnes de communication santé qu'elles soient au service de marques de prescription, d'automédication, vétérinaires, des grandes causes, d'entreprises,  ou encore de produits de consommation courante - nutritionnels ou non - et dont la santé est le thème central.

 

Les campagnes lauréates du prix Empreintes 2019 : 

  • "Because I say no" -  Publicis Health 

Lire la suite

Source : Empreintes


Les chiens sont capables de détecter le cancer à l'odorat

Il existe beaucoup de bons toutous. Certains guident les personnes aveugles dans la rue, d'autres arrivent à renifler les explosifs ou les stupéfiants. En plus de ça, des chercheurs se sont aperçus que les chiens sont aussi capables de détecter le cancer rien qu'à l'odorat, comme le montre une étude présentée ce lundi 8 avril 2019 au congrès de l'American Society for Biochemistry and Molecular Biology (ASBMB). Une odeur caractéristique qu'ils ne remarquent pas en présence de la personne malade mais dans des prélèvements sanguins.

L'équipe a pour cela entraîné 4 chiens de race Beagle à distinguer un échantillon de sang normal de l'échantillon d'une personne atteinte de cancer du poumon. Un des chiens s'est montré totalement démotivé. Mais les trois autres ont réussi à reconnaître les échantillons sains à 97,5% et les échantillons de personnes malades à 96,7%. "Les chiens..

Lire la suite

Source : Sciences & Avenir


Cdiscount se lance sur le marché de la santé

 La métamorphose du milieu de l’assurance peut parfois prendre des formes inhabituelles. Et les nouveaux usages poussent les acteurs du marché à faire preuve d’imagination, comme l’atteste l’annonce du partenariat entre le site de e-commerce Cdiscout et l’assureur Ociane Matmut, du groupe AG2R La Mondiale Matmut. Après une année de réflexion, cette collaboration a enfin été officialisée le 10 avril 2019 via un communiqué.

Ce genre d’association est une première en France, et pourrait sur le long terme marquer un tournant dans la proposition assurantielle. Depuis plusieurs mois, l’offre va vers une personnalisation de l’assurance, vers des modèles et offres plus adaptées aux attentes sur mesure des consommateurs. Cdiscount travaille depuis vingt ans dans la vente en ligne, essentiellement de biens. En s’associant avec Ociane Matmut, Cdiscount confirme sa volonté d’étendre son modèle commercial en proposant des services dans des domaines..

Lire la suite

Source : Selectra


Assistants médicaux : la CNAM lâche un peu de lest

 Lors de la dernière séance de négociations sur les assistants médicaux, les syndicats de médecins ont obtenu une petite avancée.

Ainsi, dans son nouveau projet, la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) renonce à imposer un ratio d'un assistant médical pour trois médecins. Il sera donc désormais possible à deux médecins de bénéficier des aides liées à l’embauche d’un assistant médical.

S'ils sont trois médecins pour un assistant, les objectifs d'augmentation de la patientèle seront les suivants : +20 % de 610 à 850 patients "médecin traitant" ou une file active de 1 190 à 1 490 (ci-après, première tranche); +15 % de 850 à 1 080 patients MT ou une file active de 1 490 à 1 820 (ci-après deuxième tranche) ; +7,5 % de 1 080 à 1 470 patients MT ou une file active de 1 820 à 2 450 patients (ci-après troisième tranche) ; au-dessus de ces..

Lire la suite

Source : JIM


Les médecins ont peur d’être dénigrés par leurs patients sur les réseaux sociaux

 Internet et les réseaux sociaux sont régulièrement soupçonnés d’avoir contribué à une dégradation des rapports entre les médecins et les malades. Ce qui a longtemps relevé d’une simple impression apparaît aujourd’hui de plus en plus régulièrement étayée par différentes enquêtes et études. Ainsi, un récent sondage réalisé par Odoxa pour la fondation Fondapro (créée par un groupe de médecins sous l’égide de la Fondation de France et dédié à la sécurité des soins et des patients) met en évidence comment le web paraît perturber les échanges entre les praticiens et leurs patients. Les médecins interrogés (des spécialistes nécessitant un plateau technique, chirurgiens, gynécologues-obstétriciens, anesthésistes réanimateurs) sont en effet 37 % à avouer avoir peur d’être « victimes d’un dénigrement » par l’un de leurs patients sur les réseaux sociaux, et 32 % éprouvent « souvent » cette crainte (5 % parfois). Seuls 30 % des médecins ne ressentent...

Lire la suite

Source : JIM


Israël : un prototype de coeur en 3D à partir de tissu humain

Une équipe scientifique israélienne a annoncé lundi avoir produit le premier coeur avec ses vaisseaux sanguins à partir de cellules provenant d'un patient, une avancée "majeure" selon elle dans le traitement des maladies cardiovasculaires et la prévention du rejet des greffes cardiaques.

 

Les chercheurs de l'université de Tel-Aviv ont présenté à la presse ce coeur inerte de la taille d'une cerise, plongé dans un liquide.

Même si de nombreux obstacles demeurent, les scientifiques espèrent être un jour en mesure "d'imprimer" des coeurs en 3D qui pourront être greffés avec un risque minimal de rejet sur des malades qui ne dépendront plus d'une éventuelle transplantation d'organe.

Lire la suite

Source : Medisite


Joe le robot, le compagnon des enfants asthmatiques

Quand on est un enfant, vivre au quotidien avec l’asthme peut paraître bien compliqué. Pourtant, le contrôle de la maladie repose en grande partie sur un respect scrupuleux des traitements prescrits. Dans ce contexte, comment aider les enfants à mieux appréhender leurs traitements antiasthmatiques ?

La société française Ludocare a relevé le défi, en développant un robot destiné aux enfants asthmatiques et baptisé Joe. Joe le robot répond à plusieurs problématiques de l’enfant atteint d’asthme :

Rappeler à quel moment il faut prendre son traitement ;

Expliquer comment prendre les médicaments ;

Encourager le suivi du traitement, avec des récompenses à chaque prise ;

Faciliter la gestion de la prise, en paramétrant le robot ...

Lire la suite

Source : Santé sur le net


Pharmacie: la vente en accès libre a augmenté les prix des médicaments

Dix ans après l'autorisation de vente en accès libre des médicaments sans ordonnance (OTC), "les prix se sont envolés" selon l'association de consommateurs Familles rurales qui a publié mardi les résultats de son étude annuelle sur les prix des médicaments.

"Force est de constater que le gouvernement n'a pas réussi le pari +d'offrir des prix publics concurrentiels et d'améliorer le pouvoir d'achat des citoyens+" avec cette mesure, selon l'association.

Depuis la création de son "observatoire des médicaments" en 2010, Familles rurales dit avoir constaté une hausse de 9% du prix moyen de son "panier" de médicaments les plus fréquemment utilisés dans la santé familiale.

Le prix de l'anti-inflammatoire Nurofen par exemple a bondi de 25% depuis 2010, celui des pastilles pour la gorge Strepsils de 19% et celui du médicament contre les aigreurs...

Lire la suite

Source : Sciences & Avenir


85 % des Français s'estiment bien protégés par leur système de santé… mais seulement 27 % des Grecs

Quels regards les Européens portent-ils sur leur propre système de santé ? Qu’attendent-ils de l’Union européenne en matière de protection sociale ou de santé environnementale ? Une vaste enquête* réalisée par Harris Interactive dans 7 pays européens pour la Mutualité française lève un coin du voile.

Première leçon : la perception générale des Européens sur leur protection santé actuelle est extrêmement contrastée. Alors que les Français, les Allemands et les Suédois se sentent très majoritairement bien protégés par leur système de santé national (respectivement à 85 %, 83 % et 73 % d'entre eux), les Polonais (35 %) et les Grecs (27 %) ne sont qu'une petite minorité à se sentir bien couverts.

Cette fracture se confirme sur la capacité et l'autonomie de leur pays à améliorer le système de santé. Si les Italiens, Français et Allemands font plutôt confiance dans leur...

Lire la suite

Source : Le Quotidien du Médecin


Le robot Leka fait craquer le médico-social

APF France handicap se paye un robot ! L'association vient d'annoncer l'acquisition de Leka, start-up française spécialisée dans la conception d'un outil robotisé interactif et ludo-éducatif pour les enfants présentant des troubles du développement (autisme, trisomie 21, polyhandicap…). Il été conçu par l'ingénieur Ladislas de Toldi pour faciliter les interactions avec les enfants en situation de handicap. Comment ? Grâce à ses stimulations sensorielles, ses lumières colorées, ses vibrations et ses sons, ce compagnon sphérique éveille leur curiosité et les encourage à rester engagés dans les activités proposées.

 

Leka, du nom de la start-up éponyme, agit en médiateur dans les relations avec l'adulte, qu'il soit un proche, un professionnel ou un camarade de jeu. Couplé à une application sur tablette, enrichie tous les mois, il permet de travailler de manière ponctuelle des...

Lire la suite

Source : Informations handicap


MirambeauAppCare se déploie au Canada et aux Emirats arabes unis

En moins de deux ans d’existence, cette prometteuse société bordelaise a multiplié les salons dans le monde entier et accumulé les récompenses prestigieuses : prix du Président de la République au Concours Lépine International Paris 2016, Prix Innovation Awards 2018 du CES Las Vegas dans les catégories de produits logiciels et applications mobiles…

 

Une innovation, qui change le quotidien des diabétiques

Car, la société MirambeauAppCare devrait révolutionner le quotidien des diabétiques avec DiabiLive, son application multi-plateformes pour l’accompagnement des patients auxquels elle apporte davantage d’autonomie.

Diabilive prend le patient dans sa globalité d’être humain en calculant sa dose d’insuline selon sa prescription médicale, sa diététique et son activité physique. Elle facilite ainsi...

 Lire la suite

Source : Sud Ouest


L’OMS lance hearWHO, une application pour détecter la surdité

Le principe de hearWHO est extrêmement simple. L’application diffuse des nombres sur un fond sonore de niveau plus ou moins élevé, en reproduisant des situations de la vie quotidienne. L’utilisateur n’a plus qu’à indiquer ce qu’il a entendu au moyen du clavier de son smartphone. Et les résultats sont conservés dans l’application pour observer leur évolution dans le temps. 

 

À savoir : l’application s’adresse aux individus âgés de plus de 16 ans et n’est pas adaptée aux enfants. Elle peut être utilisée par tous, en particulier les populations à risque. Cela concerne les plus de 60 ans, ainsi que toutes les personnes qui travaillent dans un environnement bruyant, qui écoutent souvent de la musique forte, ou qui prennent un traitement médical avec des répercussions sur l’audition. 

 

Lire la suite

Source : Comment ça marche


Levothyrox et effets indésirables : une étude semble valider la souffrance des patients

L'affaire Levothyrox est un vrai mystère : face aux effets indésirables ressentis par des milliers de patients passés sous la nouvelle formule du médicament, les multiples analyses des autorités de santé ont fait chou blanc. Et si la réponse était là, devant nos yeux, depuis le début ? C'est ce qu'avancent des chercheurs de l'Université de Toulouse en partenariat avec celle de Londres. Théoriquement, la nouvelle formule du Lévothyrox aurait du être équivalente à l'ancienne. Deux médicaments sont dits "bioéquivalents" lorsqu'ils sont absorbés de la même manière après administration et produisent le même effet sur le bon endroit de l'organisme. Mais lors des tests, pour plus de la moitié des patients, cela n'a pas été le cas avec la nouvelle formule.

C'est ce que montrent les travaux de ces chercheurs publiés dans la revue Clinical Pharmacokinetics, en se basant sur les mêmes données que l'ANSM. En cause, la ....

Lire la suite

Source : Sciences et Avenir


Agnès Buzyn opposée à la vente de médicaments dans les supermarchés

"Je n'y suis pas favorable". La ministre de la Santé Agnès Buzyn s'est dite, ce vendredi sur Europe 1, opposée à l'idée d'autoriser la grande distribution à vendre des médicaments sans ordonnance, comme l'a prôné jeudi l'Autorité de la concurrence. 

"Quand on parle de la désertification médicale, de l'abandon des territoires, fragiliser les petites pharmacies en zone rurale qui sont souvent le premier recours pour les personnes malades, je pense que ça serait une très mauvaise idée et un très mauvais signal", a commenté la ministre. 

L'autorité de la concurrence favorable à la réforme

Par ailleurs, "considérer que les médicaments, ça s'achète comme n'importe quel produit de consommation alimentaire, je trouve ça problématique", a encore souligné la ministre, médecin de profession. "Il y a toujours des effets secondaires quand on prend...

Lire la suite

Source : L'Express


L'espérance de vie dans le monde a augmenté de 5 ans et demi depuis 2000

L'espérance de vie dans le monde a augmenté de 5 ans et demi entre les années 2000 et 2016, a indiqué jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), soulignant que les inégalités entre pays riches et pays pauvres persistaient.

Alors qu'une personne née en 2000 pouvait espérer vivre jusqu'à 66,5 ans, celles qui sont nées en 2016 peuvent espérer atteindre les 72 ans. C'est ce qu'a révélé l'OMS à l'occasion de la publication des statistiques sanitaires mondiales.

Cette avancée s'explique en partie par la chute spectaculaire des décès d'enfants de moins de cinq ans, en particulier en Afrique subsaharienne, où des progrès ont été accomplis dans la lutte contre le paludisme, la rougeole et d'autres maladies transmissibles, selon l'OMS.

L'espérance de vie a également augmenté grâce aux progrès réalisés dans la lutte...

Lire la suite

Source : Medisite


Alexa met le nez dans nos données de santé

"Alexa, je dois prendre rendez-chez un orthopédiste", "Alexa, quel est mon taux de glucose dans le sang ?", "Alexa, où en est ma commande d’antidépresseurs ?". Alexa, l’enceinte connectée d’Amazon pourra bientôt répondre à toutes ces questions. Le géant du web vient de signer un accord (pour le moment réservé qu territoire américain) avec six entreprises locales du monde de la santé. Désormais, avec les nombreux partenariats passés par la plateforme de vente en ligne, Alexa pourra prendre des rendez-vous médicaux auprès de plusieurs groupements d’hôpitaux, de plusieurs centaines de cliniques et de 900 centres de soins répartis sur le territoire. Grâce à son partenariat avec Express Scripts, Alexa pourra aussi consulter l’avancement de la livraison des médicaments commandés sur ce site par son utilisateur.

Mais l'élément le plus mis en avant par l'entreprise est la surveillance du taux de ...

Lire la suite

Source : Sciences et Avenir


Un décès sur cinq lié à une mauvaise alimentation

Un décès sur cinq dans le monde, soit 11 millions, était lié à une mauvaise alimentation en 2017. En cause: des excès en sel, sucre ou viande et des apports insuffisants en céréales complètes et en fruits. La quasi-totalité de ces décès a été provoquée par des maladies cardiovasculaires, et le reste par des cancers et le diabète de type 2, souvent associé à l'obésité et aux modes de vie (sédentarité, alimentation déséquilibrée), selon une étude publiée jeudi 4 avril 2019 dans The Lancet. Des travaux qui relèvent de fortes disparités selon les pays.

 

Cette étude s'inscrit dans la continuité de deux autres recherches parues en début d'année. L'une soulignait déjà l'importance de manger moins de viande et de sucre mais aussi de doubler la consommation de fruits, de légumes et de noix pour réussir à la fois...

Lire la suite

Source : Sciences et Avenir


Contenus dangereux : Londres prêt à sanctionner les géants du Net

Le Royaume-Uni devrait être l'un des premiers pays du monde à sévir contre les plates-formes Internet qui diffusent des contenus dangereux. Apologie du terrorisme, pédophilie, racisme ou discriminations, vente de produits illégaux, harcèlement en tout genre, diffusion de « fake news » ou encore incitation au suicide : dans un livre blanc publié ce lundi , les ministres chargés du Numérique, Jeremy Wright, et de l'Intérieur, Sajid Javid, préviennent qu'ils comptent légiférer pour mettre les acteurs du Net face à leurs responsabilités. Quitte à sortir l'artillerie lourde, s'il le faut, pour les sanctionner.

« L'époque de l'autorégulation est terminée », a prévenu lundi le ministre britannique du Numérique, Jeremy Wright, qui a regretté que les plates-formes elles-mêmes ne soient pas allées assez loin dans ce combat. Le suicide en 2017 de Molly Russell, une adolescente de quatorze ans dont les parents accusent Instagram après avoir découvert..

 Lire la suite

Source : Les Echos


3 millions de personnes n'ont pas de complémentaire santé

Près de 5% de la population française, soit environ 3 millions de personnes, ne sont pas couvertes par une assurance complémentaire santé malgré la généralisation des contrats d'entreprise, selon une publication diffusée mercredi par la Drees.

Ces Français sans mutuelle "sont principalement des personnes à faible revenu: travailleurs précaires, chômeurs ou inactifs", relève le service statistique des ministères sociaux dans la deuxième édition de son "Panorama des complémentaires santé".

La Drees rappelle qu'en 2014, 16% des chômeurs et 9% des personnes au foyer se déclaraient non couverts, contre 2% à 3% des fonctionnaires, salariés du privé et retraités.

La généralisation de la complémentaire d'entreprise, entrée en vigueur en 2016, a peu changé cette situation: "Les premières estimations indiquent que le taux de non...

 Lire la suite

Source : Medisite


Bill Gates affirme qu’une application vocale permettrait de prédire l’Alzheimer

Alzheimer touche actuellement de nombreuses personnes. Cette maladie dégénérative se manifeste par des pertes de mémoire, des difficultés d’élocutions et une altération du jugement. Les chercheurs travaillent aujourd’hui d'arrache-pied pour mettre au point un traitement curatif contre Alzheimer. Toutefois, ils n’ont pas encore réussi à trouver un remède efficace. Dernièrement, Bill Gates a déclaré dans son blog qu’il est important de chercher une méthode fiable pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer avant que les premiers symptômes n’apparaissent. D’après lui, il serait possible d’utiliser une application vocale pour détecter les signes précurseurs de la maladie grâce à la voix. Bill Gates a également rajouté que cette initiative va permettre d’empêcher qu’une personne ne contracte la maladie d’Alzheimer. L’institut national du vieillissement a indiqué que la maladie peut commencer à endommager le cerveau une décennie ou plus avant ...

 Lire la suite

Source : Itsocial


Médicis envisage de rejoindre Malakoff Médéric Humanis

La mutuelle Médicis, spécialisée dans l’épargne-retraite des travailleurs non salariés, et le groupe de protection sociale Malakoff Médéric Humanis négocient les conditions de réussite de l’entrée de la mutuelle dans le groupe. L’objectif est d’établir des coopérations commerciales, techniques et financières entre les deux entités afin de favoriser leurs développements respectifs et d’accroître le service rendu aux clients. 

 

A l'issue des négociations, les conseils d'administration de la mutuelle et du groupe pourraient décider d'un rapprochement en deux temps : la mutuelle Médicis rejoindrait, dès le 2nd semestre 2019, l'Union de groupe mutualiste, c'est-à-dire le pôle mutualiste de Malakoff Médéric Humanis qui garantit une mise en commun de moyens entre ses membres.

 

Lire la suite

Source : Tribune assurance


Prix de la Fondation Medisite- les lauréats

Après une grande enquête réalisée auprès de ses internautes, mobinautes, diginautes, pour déterminer l’esprit et le périmètre de la Fondation Medisite, la Fondation Medisite a vu le jour.

Pour la 3ème année, le comité Medisite s’est réuni et a procédé à l’examen de l’ensemble des dossiers présentés cette année. Le comité a sélectionné deux projets pour leurs aspects innovants et d’une grande portée en santé publique.

Les lauréats sont :

  • Pour le prix de la recherche clinique :

Stéphane VINIT -UFR des Sciences de la Santé – Simone Veil, UVSQ

Lire la suite

Source : Medisite 


Des soins dentaires plafonnés au 1er avril: "Le patient est gagnant, la santé publique est gagnante"

Les premières mesures de la réforme "100% santé" entrent en application ce 1er avril. Certains actes sont désormais plafonnés : les chirurgiens-dentistes ne peuvent plus proposer de couronne à plus de 480 euros, ni de bridge à plus de 1465 euros.

A partir de 6h, Jean-Jacques Bourdin prend les commandes de RMC. Avec Charles Magnien et William Galibert, il offre un show unique radio/télé en direct sur RMC et... sur RMC Découverte jusqu'à 8h30 ! Pendant trois heures, Jean-Jacques Bourdin s'applique à partager l'actualité au plus près du quotidien des Français. "L'homme libre" de la radio a l'exigence de ses auditeurs et capte comme eux ce qu'il faut retenir et comprendre.

RMC est une radio généraliste, essentiellement axée sur l'actualité et sur l'interactivité avec les auditeurs, dans un format 100% parlé, inédit en France. La grille des programmes de RMC s'articule autour de rendez-vous phares comme la matinale de...

Lire la suite

Source : BFM 


Novartis risque un procès pour corruption de médecins

Un juge fédéral a estimé, dans une décision publiée lundi, que le gouvernement américain a prouvé que Novartis avait organisé un «vaste système de pots-de-vin» destinés à des médecins afin qu'ils prescrivent ses médicaments, ouvrant la voie à des poursuites en justice contre le laboratoire suisse.

Le juge Paul Gardephe du district de Manhattan, a également rejeté la requête de Novartis qui voulait exclure des éléments de preuves déterminants fournis par le gouvernement américain et a statué que ce dernier n'avait pas à prouver un accord de «contrepartie directe» entre Novartis et les médecins pour établir la responsabilité du laboratoire. Cette décision signifie qu'à moins que Novartis ne signe un accord à l'amiable, l'affaire sera jugée. «Nous sommes déçus par la décision d'aujourd'hui et nous souhaitons présenter notre cas devant la justice», a déclaré le porte-parole de Novartis...

Lire la suite

Source : Le Figaro


Les Français mangent de plus en plus vite

Les Français mangent de plus en plus rapidement et sur le pouce. "Sur 10 repas à l'extérieur, six se font dans des enseignes de restauration rapide, confirme le journaliste en plateau Simon Ricottier. On a l'embarras du choix, sandwichs, burgers, bagels, tacos... En tout, on compte 94 000 points de vente de scnacking en France avec de grandes disparités : huit magasins au km2 à Toulouse (Haute-Garonne) par exemple, 31 à Lyon (Rhône) et 88 à Paris. Le record est détenu par le quartier de l'Opéra dans la capitale : 337 points de vente au km2."

Le journaliste ajoute que "seulement 20% des clients en font leur repas. Le snacking ça concerne plutôt l'apéritif, à 34%, le goûter à 20%, le grignotage à 20%, et le petit déjeuner à 6%. Ce qui compte pour les acteurs du secteur c'est de toucher tous les publics" et les clients veulent des produits meilleurs pour la santé. Les marques...

Lire la suite

Source : France info


La blockchain, une solution pour lutter contre la vente de faux médicaments ?

La blockchain peut-elle, en améliorant leur traçabilité, contribuer à lutter contre les ventes de faux médicaments ? Leur contrefaçon entraînerait la mort de près de 700 000 personnes par an dans le monde, selon les derniers chiffres de l’OMS. Pour combattre ce fléau, une nouvelle directive européenne, qui entre en vigueur cette année, prévoit que les divers acteurs de l’industrie pharmaceutique consolident la traçabilité des médicaments grâce à un nouveau processus de sérialisation. Outre les numéros de lot, dates de péremption…, chaque boîte de médicaments comportera également dans son code-barre (datamatrix) un numéro de série spécifique. Celui-ci sera déposé dans un répertoire informatique européen qui sera partagé aux différents pays. Chaque pharmacien pourra ainsi vérifier l’authenticité de chaque produit en scannant chaque boîte qu’il reçoit ou s’apprête à délivrer.

Lire la suite

Source : Usine Digitale


Mylabel, la nouvelle application qui veut aider à manger mieux

Elsa s’agace de la manie de l’industrie agroalimentaire d’ajouter du sucre partout, mais franchement ne se sent pas concernée par la « mode » du bien-être animal ; Frédéric n’en peut plus du suremballage ; quant à Amélie, petite fille d’agriculteur, elle est très sensible à la juste rémunération des producteurs… Chacun à sa façon, tous essaient tant bien que mal d’agir en faisant leurs courses.

Mylabel une application gratuite* qui sortira mardi et que nous avons testée en avant-première devrait les réconcilier. « Le foisonnement d’outils informatiques de ce type dénote une anxiété vis-à-vis de l’alimentation dans nos sociétés riches, où elle n’a plus vraiment lieu d’être » analyse Jean-Louis Lambert, sociologue de l’alimentation. De fait sur le modèle du best-seller Yuka (cinq millions de téléchargements) les applis pour savoir ce qu’on ingurgite se multiplient. Voici ce que nous pensons de la dernière en...

Lire la suite

Source : Le Parisien


E-santé: l’Indonésien Halodoc lève 65 millions de dollars

Le montant

La plateforme healthcare indonésienne Halodoc a levé 65 millions de dollars dans le cadre d’un financement de série B mené par UOB Venture Management, filiale de United Overseas Bank (Singapour). De nouveaux investisseurs tels que Singtel Innov8, Korea Investment Partners, ou WuXi AppTec ont participé à ce deuxième tour de table majeur de la société aux côtés d’investisseurs historiques. 

 

Le marché

L’Indonésie, pays de 263 millions d’habitants, est composée de milliers d’îles dispersées sur pas loin de 2 millions de kilomètres carrés. L’e-santé représente ainsi une aubaine pour les médecins, pour qui la distribution de services de santé peut se révéler difficile.

Lire la suite

Source : Frenchweb


Merck investit 165 millions pour renforcer son site d'Aubonne

Le laboratoire allemand Merck veut augmenter la capacité de production de médicaments biotechnologiques sur le site vaudois d'Aubonne. Le groupe va débourser 150 millions d'euros (165 millions de francs suisses) entre 2019 et 2023 pour la construction d'un nouveau bâtiment, indique-t-il jeudi. Le nombre d'emplois créés n'est pas précisé.

"Cette nouvelle usine va renforcer et sécuriser le site d'Aubonne", a déclaré Thibaud Stoll, directeur des sites de production biotech de Merck lors d'un échange avec la presse, avant la cérémonie de pose de la première pierre. Le responsable estime qu'il n'est pas possible pour l'instant d'articuler un chiffre en termes de recrutement.

Le site vaudois employait 776 personnes à fin 2018. Inauguré en 1984, Aubonne est l'un des deux sites de production de la division Santé en Suisse, avec Corsier-sur-Vevey et...

Lire la suite

Source : Zone Bourse


Un médicament pour aider les mamans à lutter contre la dépression post-partum

Idées noires, crise de larmes, anxiété, envie de suicide, la dépression post-partum n'est pas une maladie à prendre à la légère. Sauf qu'elle est parfois difficile à diagnostiquer. Ce fut le cas pour Stéphanie, une jeune maman de 33 ans originaire du Connecticut qui, quelques semaines après son accouchement, a commencé à avoir des "pensées intrusives, un sentiment accablant que sa fille méritait une meilleure mère; que son mari méritait une meilleure épouse; que son avenir était sans espoir".

Elle qui n'avait jamais connu de dépression a déclaré à NBCNews : "Je tenais mon bébé une nuit, et mon mari était à une réunion, et je me suis dit : 'Oh, mon Dieu. Si je pose le bébé, je pourrais me faire du mal et me blesser'. Alerté, son médecin lui a rapidement prescrit des antidépresseurs, les mêmes que pour une dépression classique. Résultat, il a fallu deux semaines pour que le médicament commence à faire effet, et plus longtemps..

Lire la suite

Source : LCI


Télémédecine : premier bilan d’étape de l’Assurance maladie

Les assureurs complémentaires santé n’ont, pour l’heure, pas été invités à être intégrés au dispositif de prise en charge d’actes de télémédecine par l’Assurance maladie – et ce, malgré leur fort déploiement sur ce marché ces dernières années. Le premier bilan chiffré communiqué par la Cnam, six mois après l’entrée en vigueur de l’avenant n°6 à la convention médicale de 2016 permettant cette prise en charge, n’en est pas moins riche d’enseignements.

Ce sont ainsi près de 8 000 actes (7 939 pour être précis) qui ont été pris en charge au 17 mars 2019, témoignant selon l’Assurance maladie d’une « montée en charge progressive », somme toute logique compte tenu du temps de déploiement et d’ajustement des outils techniques nécessaires aux actes de téléconsultation médicale. Si, en 2018, la moyenne hebdomadaire d’actes pris en charge ne dépassait pas les 200, il y en a...

Lire la suite

Source : L'Argus de l'assurance


La FFA veut faire de Paris une place forte de l’assurtech

« C’est un système gagnant gagnant », se félicite Bernard Spitz, le président de la Fédération française de l’assurance (FFA). Depuis l’automne dernier, la maison de l’assurance accueille sous sa verrière au sous-sol du 16, boulevard Haussmann à Paris le Hub Assurance&Innovation, un lieu spécifique dédié à l’hébergement de start-up triées sur le volet.

Pour la première campagne 2018-2019, six assurtech ont été sélectionnées pour bénéficier gratuitement de ces espaces de co-working. L’intérêt ? Se nourrir des échanges étroits avec les professionnels de l’assurance et bénéficier d’une crédibilité forte sur la place. « Nous avons pitché devant une vingtaine d’assureurs et pu approfondir notre connaissance de l’assurance qui est notre marché cible. Etre hébergés par la FFA nous donne une crédibilité dans nos échanges commerciaux », raconte la...

Lire la suite

Source : L'Argus de l'assurance


Cancer : l'efficacité des nouveaux traitements justifie-t-elle leur prix ?

320.000 euros par patient. C'est le prix provisoire du Kymriah accepté par les autorités françaises en janvier pour traiter certaines leucémies aiguës et lymphomes chez les enfants et les jeunes adultes. Mais le prix définitif de l'anticancéreux de Novartis est lui, toujours sur la table. Quel est le coût acceptable des thérapies cellulaires sur mesure, les fameuses « CAR-T », aujourd'hui en plein développement ?

 

La question se pose avec toujours plus d'insistance, alors que l'autorisation aux Etats-Unis du Kymriah de Novartis contre certains cancers du sang et du système lymphatique s'est faite à un prix de 475.000 dollars par patient en 2017 et tandis que le Yescarta de Gilead était facturé 373.000 dollars.

Lire la suite

Source : Les Echos


Pharmaciens : ils pourront délivrer des médicaments sans ordonnance

Depuis jeudi 21 mars, les pharmaciens sont autorisés à délivrer des médicaments, normalement soumis à une prescription médicale, sans ordonnance. Les députés ont validé la proposition de Thomas Mesnier pour la Loi Santé, rapporte Le Figaro d'après une information de l'AFP.

 

Thomas Mesnier a bien précisé qu'il ne s'agissait pas de "donner un droit de prescription aux pharmaciens", mais plutôt de "donner un accès aux soins supplémentaires aux Français pour des pathologies du quotidien comme l'angine  ou la cystite, cette infection urinaire simple qui peut être traitée avec une dose d'antibiotiques". Evidemment, de nombreuses conditions viendront encadrer cette nouvelle pratique.

Lire la suite

Source : Top Santé


Le point de vue des Français sur leur système de santé

Selon cette grande consultation, pour les Français, l’accès à de bons établissements de santé est, juste après l’éducation, la condition essentielle d’égalité des chances dans la vie. Et parce que ce sujet est essentiel pour eux, ils s’inquiètent pour l’avenir de leurs établissements de santé (hôpital, maison de retraite, Ehpad ou psychiatrie) et demandent ainsi plus de moyens. 

 

Pour une très large majorité , (84%), l’accès à de bons établissements de santé est le second critère le plus important pour assurer à chaque individu une égalité des chances dans la vie, juste derrière l’accès à de bons établissements scolaires (88%) et loin devant l’assurance de pouvoir bénéficier d’une protection de sa personne et de ses biens (53%), de disposer de bonnes infrastructures de transport (49%) ou d’un bon accès à la culture..

Lire la suite

Source :Senior actu


Médecins libéraux, Bpifrance et Medicen Paris Région s'associent pour accelérer l'innovation en e-santé

Les médecins sont parmi les premiers utilisateurs des innovations en santé, cependant, les outils qui arrivent sur le marché ne correspondent pas nécessairement à leur pratique quotidienne de la médecine et à leurs attentes.

C’est pourquoi, en partenariat avec Bpifrance, via le fonds Patient Autonome et le pôle de compétitivité en santé d’Ile-de-France Medicen, l’URPS médecins libéraux Ile-de-France, à travers sa commission « Pratiques libérales et nouvelles technologies », met en place le Club des médecins beta-testeurs.

 

Modalités de participation

Dans un premier temps, un appel à candidatures sera lancé auprès de start-ups en e-santé. Trois entreprises seront retenues, chacune proposant un produit e-santé...

Lire la suite

Source :Dsih


Merck investit 10 millions d'euros sur son site de Molsheim

10 millions d'euros. C'est le montant investi par le géant pharmaceutique allemand Merck sur son site de Molsheim (Bas-Rhin). Un centre de collaboration (« M Lab Collaboration Center », NDLR) vient d'être inauguré, qui permet aux fabricants biopharmaceutiques de travailler « aux côtés des experts de Merck » dans « un laboratoire entièrement équipé », pour « accélérer le développement et la production » de nouveaux médicaments, selon le communiqué.

Le bâtiment de deux étages, d'une surface de 4.000 m², peut accueillir jusqu'à 150 collaborateurs.

« Notre investissement ici accélérera la future croissance de l'industrie biopharmaceutique dans la région EMEA (Europe - Moyen-Orient - Afrique) », a déclaré Udit Batra, membre du Conseil d'administration de Merck.

 

Lire la suite

Source : Les Echos


Hellocare annonce une levée de fonds de 2 millions d'euros

Hellocare, plateforme e-santé qui met en relation les patients et les professionnels de santé via un service de téléconsultation médicale, annonce une levée de fonds d'un montant de 2 millions d'euros.

 

Une levée accompagnée par P.Factory, accélérateur de startups, et réalisée auprès de Inovalis, société indépendante en investissement et en syndication de fonds à l'étranger et Hoche Partners.

Avec cette levée de fonds, Hellocare entend étoffer son équipe pour consolider son pôle technique et développer fortement sa plateforme avec de nouvelles fonctionnalités liées à l'ouverture de Hellocare CONNECT, son cabinet médical virtuel à destination des professionnels de santé libéraux...

Lire la suite

Source : Boursier


La viande cellulaire va-t-elle révolutionner nos assiettes ?

Pour les uns, ce peut être la fin des abattoirs. Pour les autres, la fin des terroirs. Nous n’avons jamais été aussi près de manger de la viande conçue hors animal, à partir de cellules souches. De la vraie viande, avec de véritables protéines animales, qui n’aura jamais grandi dans la moindre ossature animale, mais dans des bioréacteurs. Après les burgers végétaux high-tech, déjà disponibles dans certains supermarchés aux Etats-Unis et chaînes de restaurants, la viande cellulaire pourrait être commercialisée d’ici à quelques années.

 

Environ une trentaine de start-up, principalement dans la Silicon Valley californienne, mais aussi en Europe ou en Israël, savent désormais fabriquer des steaks hachés, des boulettes, des nuggets de poulet, des saucisses ou encore des filets de poissons conçus...

Lire la suite

Source : Le Monde


GSK propose un site internet pour améliorer la relation médecin-patient

Lancé en juin 2018, le site internet propose plusieurs outils à destination des professionnels de santé mais aussi du grand public.

L'objectif du laboratoire est d'améliorer la relation entre le médecin et son patient, parfois difficile.

Pour cela, GSK encourage les praticiens à mettre en place une "relation adaptée à la réalité du patient", prenant en compte son état réel de santé, ses émotions et faisant appel à l'empathie.

Tous ces conseils figurent sur le site gskpro.com, qui compte trois onglets principaux: l'un portant sur les médicaments produits par GSK, un autre consacré à l'expertise médicale du laboratoire sur ses aires thérapeutiques (maladies respiratoires, vaccins, épilepsie...), et un dernier baptisé "e-catalogue", contenant l'offre de services de GSK à...

Lire la suite

Source : Ticpharma


Novartis: Alcon s'offre Powervision pour au moins 285 millions

L'actuelle filiale ophtalmique de Novartis, Alcon, s'offre le producteur américain de dispositifs médicaux Powervision, moyennant un versement initial de 285 millions de dollars (à peine plus en francs suisses). Le prix final de la transaction comprendra encore des paiements d'étapes en fonction du franchissement de jalons réglementaires et commerciaux à compter de 2023.

Jusqu'ici en mains privées, Powervision se concentre sur le développement de lentilles intraoculaires à base de fluides, pour l'heure au stade expérimental.

"En traitant la cataracte et restorant un champ de vision naturel et continu, cette lentille intraoculaire pourrait devenir le dispositif chirurgical préféré pour les patients souhaitant s'affranchir de la dépendance des lunettes", souligne le responsable des affaires mondiales et de l'innovation d'Alcon. Michael Onuscheck, cité dans le...

Lire la suite

Source : ZoneBourse


MédecinDirect racheté par le groupe américain Teladoc Health

Depuis l’introduction du remboursement des téléconsultations médicales par la Sécurité sociale le 15 septembre 2018, un vent de consolidation souffle sur le secteur. Nouvelle illustration en ce début d’année avec l’acquisition de MédecinDirect, l’une des principales plateformes de télémédecine en France, par Teladoc Health, groupe américain qui fournit des services de santé virtuels dans 130 pays à travers le monde. Les modalités financières de l’opération, qui doit être finalisée durant le premier trimestre, n’ont pas été dévoilées.

Fondée en 2008 par François Lescure et Marc Guillemot, MédecinDirect est l’un des pionniers de la consultation médicale en ligne dans l’Hexagone. Lancée en 2010 dans les mois qui ont suivi l’entrée en vigueur de la loi Bachelot, la société a conçu une plateforme qui permet de faire appel à un médecin par écrit, par vidéo ou par...

Lire la suite

Source : FrenchWeb


Doctolib lève 150 millions d’euros pour développer la téléconsultation

La start-up parisienne Doctolib, spécialisée dans la prise de rendez-vous en ligne chez les professionnels de santé, vient de finaliser un tour de table record de 150 millions d’euros auprès du fonds d’investissement américain General Atlantic. Bpifrance, Eurazeo, Kernel, Accel, déjà au capital de la start-up, ont suivi ce nouveau financement. Précédemment, Doctolib a levé 85 millions d’euros, ce qui monte à 235 millions d’euros d’investissements reçus depuis sa création en 2013. Les fondateurs et salariés associés détiennent la majorité du capital à l’issue du tour.

Doctolib veut s’imposer comme acteur majeur de la téléconsultation en France et en Allemagne avec son service testé auprès de 500 médecins. Doctolib veut se limiter à fournir aux médecins une solution de téléconsultation sécurisée qui permette de transmettre une prescription et d’effectuer la facturation.

Lire la suite

Source : FrenchWeb


Facebook veut lutter contre la désinformation concernant les vaccins

Facebook a annoncé qu'il allait lutter activement contre les messages de désinformation circulant sur le réseau et mettant en cause les vaccins, emboîtant ainsi le pas de Pinterest et YouTube. "Nous nous efforçons de combattre les fausses informations portant sur les vaccins diffusées sur Facebook, en réduisant la propagation (des messages) et en fournissant aux gens de l'information qui fait autorité sur le sujet", a expliqué Monika Bickert, responsable de la Global Policy Management, citée dans un communiqué. Concrètement, Facebook va réduire la portée des groupes et pages qui diffusent ces fausses informations dans le "fil d'information" et dans le fil de "recherches". "Ces groupes et pages ne seront plus incluses dans les recommandations quand vous les taperez dans la fenêtre recherche", a expliqué Mme Bickert. Les publicités, qui contiennent des fausses informations sur les vaccins, seront en outre...

Lire la suite

Source : CBnews


Les petites retraites en Allemagne

Si le grand débat remet au goût du jour un retour de l’indexation des petites retraites, le sujet des pensions est vivace outre-Rhin. Dans le bas de l'échelle sociale, les seniors allemands sont beaucoup moins bien lotis que les Français. Le taux de pauvreté chez les retraités allemands est deux fois plus élevé qu'en France car il y a beaucoup de petites retraites, surtout chez les femmes.   

Une petite retraite en Allemagne tourne autour de 500 euros par mois et trois à quatre millions de personnes sont aujourd'hui à ce régime sec. La maigreur de ces retraites a plusieurs explications.  

La première, c’est l’explosion des bas salaires avec les petits boulots depuis les réformes du marché du travail au début des années 2000. Logiquement, une fois arrivés à la retraite, ces petits salaires se transforment en petites pensions. De plus, il faut savoir...

Lire la suite

Source : France TV info


Le cannabis arrive dans les maisons de retraite

Aujourd'hui, de plus en plus de pays commencent à autoriser le cannabis à des fins thérapeutiques dans le but de soigner ou d'apaiser certains patients. Au CHU de la Timone à Marseille, les médecins souhaitent effectuer prochainement des tests sur des patients atteints de troubles moteurs comme la maladie de Parkinson. Pour le moment, cela reste impossible, alors qu'en Suisse, le cannabis thérapeutique a débarqué dans les maisons de retraite sous le contrôle des autorités. 

Au sein de l'établissement Les Tilleuls à Genève, certains résidents sont désormais soignés avec de la teinture et de l'huile de cannabis. Et visiblement, cela a l'air de fonctionner, comme l'a remarqué Roland, qui vient rendre régulièrement visite à sa femme. Il confie à FranceInfo (à découvrir dans le podcast vidéo): "Je n'ai pas hésité une seconde. Cela l'a calmée, parce que de temps en temps elle s'énervait. Je trouve ça...

Lire la suite

Source : Oh My Mag


Les Gafa dans le domaine de la santé : faut-il s’en inquiéter ?

Apple est en train de lancer une application santé qui s’appelle Attain. En quoi consiste-t-elle?

Alexandre Templier : L’application conçue dans le cadre du partenariat entre Apple et Aetna, géant américain de l’assurance, consiste à permettre aux utilisateurs d’IPhone de se fixer des objectifs pour améliorer leur bien-être et leur santé au quotidien. Nous assistons en effet à une mobilisation progressive des géants du numérique sur le thème de la santé. Apple, Amazon et Google sont clairement en train de travailler sur des applications en santé, de manière plus ou moins alignée avec leur activité principale. Paradoxalement, Facebook est en revanche moins bien positionné pour aller vers des applications de santé. Apple dispose d’une force et d’un atout majeur qui est la présence dans nos poches, dans nos mobiles, avec un potentiel d’usage extrêmement important...

Lire la suite

Source : egora


Le projet de loi santé esquisse les futurs hôpitaux de proximité

Agnès Buzyn dit être entrée au gouvernement pour réformer un hôpital à bout de souffle.  Le projet de loi relatif à l'organisation et à la transformation du système de santé , qu'elle porte au nom du Premier ministre, lui donne l'occasion de passer aux actes. Le texte arrive à l'Assemblée nationale cette semaine en première lecture.

Lundi, la commission des Affaires culturelles et de l'Education a commencé l'examen du volet de réforme des études médicales, comportant  la suppression du numerus clausus et du concours d'entrée dans l'internat. La commission des Affaires sociales débute ses travaux ce mardi et va se pencher sur la réorganisation de l'offre de soins à partir des besoins de chaque territoire, via un maillage de professionnels de terrain (objectif :  1.000 communautés professionnelles territoriales de santé en 2022 ) et d' « hôpitaux de proximité » .

Lire la suite

Source : Les Echos


La hausse de l'espérance de vie ralentit à cause des cancers et de la grippe

Le ralentissement des gains en espérance de vie en France s'explique notamment par les épidémies de grippe saisonnière et par des retombées "moins spectaculaires" de la lutte contre le cancer, selon une étude de l'Institut national d'études démographiques (Ined), publiée le mercredi 13 mars 2019. L'espérance de vie à la naissance n'a augmenté que de 0,1 an entre 2017 et 2018, pour les femmes (85,4 ans) comme pour les hommes (79,5 ans), un gain "modeste" selon Gilles Pison, auteur de cette étude publiée dans Populations et Sociétés et basée sur les chiffres de l'Insee.

Quand les épidémies de grippe saisonnière "sont meurtrières comme celles des dernières années, elles réduisent l'espérance de vie à la naissance de l'année de 0,1 à 0,3 an", affirme le chercheur associé à l'Ined, également professeur au Muséum national d'histoire naturelle. Il précise cependant que cet effet est "conjoncturel" et que d'autres..

Lire la suite

Source : Sciences et Avenir


Homéopathie : parution du décret fixant le cadre d'un éventuel déremboursement

Le décret fixant le cadre d'un éventuel déremboursement de l'homéopathie vient de paraître, ouvrant la voie à l'avis de la Haute autorité de santé (HAS) qui est attendu selon elle à la "fin du printemps" 2019. Paru dimanche 17 mars 2019 au Journal officiel, ce décret "précise les critères d'évaluation des médicaments homéopathiques par la commission de la transparence", organisme de la HAS chargé de juger si le remboursement d'un médicament est ou non justifié.

La parution de ce décret répond à un impératif réglementaire. "Elle permet à la HAS de saisir officiellement la commission de la transparence, dont les réunions peuvent désormais être officiellement convoquées", a indiqué la HAS à l'AFP lundi 18 mars 2019. En effet, jusqu'à présent, la commission de la transparence ne pouvait se prononcer que sur les médicaments classiques, qui bénéficient d'une autorisation de mise sur le...

Lire la suite

Source : Sciences et Avenir


Les pharmaciens pour lutter contre la désertification médicale ?

Les pharmaciens pourraient bientôt être au cœur de la lutte contre les déserts médicaux. Alors que la loi "ma santé 2022" arrive ce lundi en première lecture à l'Assemblée nationale, avec notamment la fin du numerus clausus et une nouvelle carte hospitalière, les députés de la majorité vont proposer des amendements pour donner plus de pouvoir aux pharmaciens.

Pas de déserts pharmaceutiques. L'avantage des pharmaciens, c'est qu'ils sont partout. Avec 22.510 officines sur tout le territoire en 2015, selon l'Ordre des pharmaciens, il n'y a pas de déserts pharmaceutiques. C'est ce qui a donné l'idée aux députés de la majorité de s'appuyer sur eux pour pallier le manque de médecins. Ils pourraient devenir beaucoup plus que des commerçants, mais interlocuteurs vers qui les patients pourront se tourner quand ils ont du mal à trouver un médecin, dans certaines situations...

Lire la suite

Source : Europe 1


Forte décrue du déficit de la Sécurité sociale en 2018

La décrue du déficit de la Sécurité sociale se poursuit, malgré un résultat 2018 qui devrait être légèrement moins bon qu'attendu.  A l'automne, le gouvernement tablait sur 1 milliard d'euros de déficit pour l'exercice qui était en train de se terminer, en comptant le régime général et le fonds de solidarité vieillesse. Selon nos informations, il devrait annoncer ce vendredi un déficit constaté autour de 1,3 à 1,4 milliard d'euros - les calculs devant encore être affinés d'ici à jeudi soir à quelques centaines de millions près.

 

Par rapport à 2017, le redressement des comptes sociaux est patent.  Le déficit avait atteint 5,1 milliards d'euros cette année-là. Et encore, le solde 2018 est dégradé par un versement exceptionnel de 300 millions d'euros aux hôpitaux.  Ce geste a été annoncé mercredi par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avec un effet rétroactif.

Lire la suite

Source : Les Echos


Comment les Français seront-ils soignés en 2030 ?

 Je bouquine tranquillement quand ma montre bipe à mon poignet. Ma tension artérielle est anormale. Je consulte tout de suite mon médecin grâce à mon ordinateur. Me faut-il un traitement ? Pour être sûr que la molécule fonctionne, elle sera d'abord testée sur mon jumeau numérique...

Un scénario de SF ? Pas si sûr : dans dix ans, les technologies de la santé auront considérablement évolué. Grâce au numérique et aux masses de données de santé, de nouvelles prouesses médicales émergent presque quotidiennement. Reste à savoir si elles réussiront à répondre au vieillissement de la population. Et si notre système de santé saura s'adapter à ces nouveaux soins de pointe.

Après le baby-boom d'après-guerre, un "senior-boom" se prépare pour les années à venir. Non seulement la population en France continuera d'augmenter mais elle va...

Lire la suite

Source : Sciences & Avenir


Une appli pour détecter l'apnée du sommeil

Withings Sleep est un petit capteur qui se glisse sous le matelas et qui transmet automatiquement à votre smartphone, via une application, une vision détaillée des cycles de sommeil et des éventuels ronflements. Une nouvelle fonctionnalité permet désormais d'identifier les troubles respiratoires nocturnes qui pourraient nécessiter l'avis d'un médecin. Cette nouvelle fonctionnalité a été développée et testée par le Pr Escourrou, médecin spécialiste du sommeil au sein du Laboratoire du sommeil de l'hôpital Paris-Béclère.

Grâce à un algorithme, l'appli utilise les signes vitaux comme la respiration, le rythme cardiaque, le ronflement et les mouvements pour mesurer et qualifier l'intensité des perturbations respiratoires nocturnes. En apportant une vision sur plusieurs mois, cela permettra d'alerter sur la nécessité de prendre rendez-vous avec le médecin pour des...

Lire la suite

Source : Top Santé


Sommeil : les Français ne dorment pas assez

Ce déclin du sommeil se fait au détriment de notre santé, alertent des médecins dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'agence sanitaire Santé publique France publié mardi. « Pour la première fois depuis que le sommeil est observé sur le plan épidémiologique en France, le temps de sommeil moyen nocturne est inférieur à 7 heures », écrivent des spécialistes dans l'une des études de ce BEH consacré au sommeil.

 

En moyenne, les 18-75 ans dorment 6 heures 45 minutes chaque nuit, selon le BEH, publié en amont des journées du sommeil (internationale le 15 mars et nationale le 22 mars). Ce temps de sommeil n'atteint que 6 heures 34 minutes en semaine et lors des périodes de travail, alors qu'il est de 7 heures 12 minutes le week-end et lors des périodes de repos. Même si l'on inclut les siestes, le temps moyen de sommeil...

Lire la suite

Source : Futura sciences


Une grande étude confirme que le vaccin ROR ne cause pas l'autisme

Une très grande étude portant sur plus de 650.000 enfants danois suivis sur plus d'une décennie est parvenue à la même conclusion que plusieurs études précédentes: le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) n'augmente pas le risque d'autisme.

L'étude a pris en compte les données de l'ensemble des enfants danois nés de 1999 à 2010, suivis jusqu'en 2013. Les chercheurs ont comparé le nombre d'enfants ayant reçu un diagnostic d'autisme parmi les vaccinés et les non-vaccinés, et n'ont trouvé aucune différence.

"L'étude soutient fortement le fait que le vaccin MMR n'augmente pas le risque d'autisme, ne déclenche pas l'autisme chez les enfants susceptibles (ayant des facteurs de risque, ndlr), et n'est pas associé avec un regroupement de cas d'autisme après la vaccination", écrivent les chercheurs, dans l'étude publiée dans les Annales de...

Lire la suite

Source : Medisite


Facebook veut mettre fin aux messages anti-vaccins

Facebook a annoncé jeudi qu'il allait lutter activement contre les messages de désinformation circulant sur le réseau et mettant en cause les vaccins, emboîtant ainsi le pas de Pinterest et YouTube.

"Nous nous efforçons de combattre les fausses informations portant sur les vaccins diffusées sur Facebook, en réduisant la propagation (des messages) et en fournissant aux gens de l'information qui fait autorité sur le sujet", a expliqué Monika Bickert, responsable de la Global Policy Management, citée dans un communiqué.

Concrètement, Facebook va réduire la portée des groupes et pages qui diffusent ces fausses informations dans le "fil d'information" et dans le fil de "recherches".

"Ces groupes et pages ne seront plus incluses dans les recommandations quand vous les taperez dans la fenêtre recherche", a expliqué Mme Bickert.

 

Lire la suite

Source : Medisite


Édouard Philippe veut faciliter la vente de médicaments sur Internet

La crise des gilets jaunes va-t-elle conduire le gouvernement à assouplir les règles qui encadrent la vente de médicaments sur Internet ? C’est ce qui transparaît d’un discours du Premier ministre, prononcé le 5 mars devant l’Autorité de la concurrence. Évoquant les moyens de redonner du pouvoir d’achat aux Français, Édouard Philippe a évoqué cette piste parmi un ensemble de solutions à envisager.

 

« La concurrence n’est évidemment pas la solution à tous les problèmes », rappelle le chef du gouvernement, « mais elle est une des solutions au problème de pouvoir d’achat auquel notre société fait face ». La stratégie est donc de faire jouer le levier de la concurrence pour des dépenses dites « contraintes », qui ne peuvent être évitées parce qu’elles touchent au transport, au logement ou à la santé.

Lire la suite

Source : Numerama


Alerte mondiale sur la flambée de rougeole

A l’heure où des instances internationales comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef s’inquiètent de la flambée de rougeole sur la planète, un nouveau foyer épidémique a été signalé en France, mercredi 6 mars, par Santé publique France. Les treize cas (sept suspects, six confirmés), recensés dans une école maternelle et primaire du Var, sont particuliers par la façon dont ils ont été repérés. Leur découverte est en effet le fruit d’une recherche active des autorités sanitaires à partir d’un cas détecté au Costa Rica.

Fin février, un petit garçon de 5 ans, en vacances dans ce pays d’Amérique centrale, a été hospitalisé sur place. Non vacciné, il a été un temps placé en quarantaine ainsi que sa famille. L’affaire est passée d’autant moins inaperçue localement que le Costa Rica était indemne de rougeole depuis plusieurs années : le dernier cas autochtone remontait à...

Lire la suite

Source : Le Monde


Levothyrox : les patients contre-attaquent

« Pour la dignité des malades, notre combat ne fait que commencer », assure Béate Bartès, présidente de l’association Vivre Sans Thyroïde. Deux jours après la première décision de justice dans l’affaire du Levothyrox, deux associations de patients décident de riposter, annoncent-elles jeudi dans un communiqué.

 

Les associations Vivre Sans Thyroïde (VST) et Union pour la Prévention et la Gestion des Crises Sanitaires (UPGCS) annoncent ainsi vouloir se constituer partie civile au pénal, dans le cadre de l’information judiciaire contre X pour tromperie aggravée, blessures involontaires, mise en danger de la vie d’autrui et homicide involontaire. Cette information judiciaire a été ouverte le 2 mars 2018 par le Pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Marseille.

Lire la suite

Source : Le Parisien


Maladie d’Alzheimer : des nouveaux gènes font avancer la recherche

Environ 900 000 personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer actuellement en France. Avec le vieillissement de la population et l’augmentation de l’espérance de vie, elles seront probablement 1,3 million en 2020. Jusqu’à présent, les essais thérapeutiques qui ont été menés dans l’espoir de mettre au point un médicament pour atténuer les symptômes de la maladie ont été des échecs. En cause, entre autres, une mauvaise connaissance de la maladie et de ses mécanismes physiopathologiques.

C’est pourquoi les chercheurs essayent d’y voir plus clair. Une équipe de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), à l’Institut Pasteur de Lille, vient de franchir un nouveau cap dans cette direction. Grâce au projet IGAP, qui a permis d’analyser les génomes de 94 000 personnes, cinq nouveaux variants génétiques associés à la maladie ont été identifiés. Il s’agit plus exactement de séquences d’ADN...

Lire la suite

Source : Santé Magazine


Elle lit son contrat d'assurance voyage jusqu'au bout et gagne 10.000 dollars

Ce prix marque «l'importance de lire son contrat d'assurance du début à la fin», a souligné sur son site internet SquareMouth, un comparateur de contrats d'assurance basé en Floride, à l'origine de ce concours inédit intitulé «Ça vaut la peine de lire».  

Donelan Andrews, une habitante de Thomaston, en Géorgie (sud-est des Etats-Unis), avait acheté une assurance-voyage sur internet de la société Tin Leg, une filiale de SquareMouth, en prévision d'un séjour à Londres avec un groupe d'amis. En recevant son contrat, l'enseignante de 59 ans a lu jusqu'au bout le document de sept pages. 

Sur la dernière page, elle a été surprise par une phrase: «si vous avez lu jusqu'ici, vous êtes l'un des très rares clients de Tin Leg à étudier toute la police d'assurance». La société invitait ensuite ce client attentif à la contacter pour remporter le gros lot. Elle a été avertie le 12 février qu'elle avait remporté le concours, 23 heures seulement après son...

Lire la suite

Source : cnews


E-cigarettes : plus de risque de crise cardiaque, dépression...

Depuis la popularisation des cigarettes électroniques, nombreux sont les fumeurs à s’être tournés vers ces appareils à vapeur dans le but de diminuer, voire d’arrêter leur consommation de tabac. Si vous avez sûrement un proche qui a atteint son but par ce biais, personne ne savait si cela fonctionnait vraiment, de façon globale. Personne, jusqu’à maintenant. Car une équipe de chercheurs britanniques a prouvé, dans une étude menée sur 886 fumeurs et publiée le 30 janvier dans le New England Journal of Medicine, que les e-cigarettes étaient presque deux fois plus efficaces que les produits de substitution contenant de la nicotine, comme les patches ou les chewing-gums.

En décembre dernier, l'APHP a également lancé une enquête nationale sur l'efficacité des e-cigarettes dans le sevrage tabagique. Les conclusions ne sont cependant attendues que dans quatre ans. Mais, si ces résultats donnent du crédit à cet outil, qu'en est-il de...

Lire la suite

Source : LCI


Pierre Fabre réduit le nombre de ses visiteurs médicaux

Vent mauvais pour les délégués médicaux, dont le nombre (12.200 fin 2016) a diminué de moitié en dix ans en France. Pierre Fabre Consumer Health Care, la division de santé grand public du groupe pharmaceutique de Castres (Tarn), arrête son activité de promotion médicale auprès des médecins en France en supprimant 81 postes. La direction a signé le 28 février avec les syndicats FO, SUD Chimie et CFE-CGC le plan de sauvegarde de l'emploi qui prévoit notamment des préretraites à 59 ans, des départs en formation ou en création d'activité et des licenciements.

 

Le groupe estime que « cette activité n'est plus viable économiquement en raison des déremboursements, des baisses de prix récurrentes et du développement des génériques affectant son portefeuille de produits depuis cinq ans ».

Lire la suite

Source : Les Echos


Mutuelle Entrain lance une application de coaching santé

Baptisée Prev’Entrain, l’application développée par Mutuelle Entrain, 1er réseau d’agences mutualiste cheminot, doit permettre à chacun de prendre sa santé en main avec un coaching sur-mesure. Elle propose à son utilisateur de définir un profil santé en fonction de son environnement, ses habitudes de vie, son activité physique, ses relations familiales et amicales, pour lui suggérer des programmes d'actions au quotidien, en fonction des objectifs fixés.

 

Ces programmes d'action sont fondés sur des contenus personnalisés (coachings, conseils, vidéos, recettes, articles) élaborés par des médecins et spécialistes, que ce soit en matière de nutrition, d'activité physique, de sommeil, de gestion du stress ou encore d'amélioration de son habitat.

 

 Lire la suite

Source : L'Argus de l'assurance


Social media et santé : un couple d’avenir ?

A l’heure de l’explosion des réseaux sociaux, il est indéniable que certains des bénéfices sont reconnus et appréciés par tous et ce également dans le monde de la santé.

 

Au premier rang d’entre eux, l’augmentation de l’accessibilité à l’information santé.

Les réseaux sociaux permettent de développer plus d’interactivité entre le grand public, les patients et les professionnels de la santé, tout en offrant la possibilité d’adapter l’information santé en fonction du public ciblé.

Comme l’ont démontré les événements de ces dernières semaines, les réseaux sociaux ont la capacité de jouer un rôle de soutien social et dans certains cas de soutien émotionnel. Leur pouvoir d’influence est de plus en plus puissant et peut orienter les politiques de santé.

Lire la suite

Source : Adetem


Lévothyrox : la justice estime que Merck a pleinement satisfait à son devoir d’information

Le tribunal d’instance de Lyon a estimé dans une décision qui vient d’être rendue publique que les laboratoires Merck n’étaient nullement coupables de défaut d’information en ce qui concerne le changement de formulation de composition du Levothyrox au printemps 2017. Dès lors il n’existe  pas de préjudice moral pour les 4 113 plaignants qui ont été déboutés de leur demande. Ils réclamaient 10 000 euros de dommages et intérêts chacun (soit 41 millions d’euros au total !).

Début décembre, une audience hors norme s’était tenue à Villeurbanne (le tribunal de grande instance de Lyon s’était délocalisé en raison de cette affluence exceptionnelle) : les magistrats avaient à examiner les plaintes pour défaut d’information déposées par 4 113 personnes dans le cadre d’une action collective contre les laboratoires Merck et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Lire la suite

Source : Jim


Roche lance une offre de 4,3 milliards de dollars pour racheter Spark Therapeutics

Le groupe pharmaceutique suisse Roche va lancer une offre de 4,3 milliards de dollars (3,7 milliards d'euros) pour racheter l'américain Spark Therapeutics, un laboratoire spécialisé dans les thérapies géniques, a-t-il annoncé ce lundi dans un communiqué.

 

Le groupe suisse a conclu un accord de fusion avec le laboratoire basé à Philadelphie (Pennsylvanie), approuvé à l'unanimité par les conseils d'administration des deux entreprises, proposant 114,50 dollars par action, soit une prime de 122% par rapport au cours de clôture vendredi, a indiqué le groupe suisse.

 Lire la suite

Source : Le Figaro


Kobus, l'application à destination des kinésithérapeutes, lève 1 M€

Moins de trois ans après son lancement, Kobus, une start-up française positionnée sur le secteur de l’e-santé annonce une première levée d’1 million d’euros. Cette opération a été orchestrée par le fond d’investissement et d’accompagnement de jeunes entreprises digitales Side Capital lancé en 2016 par Renaud Guillerm. Avec cet apport, la jeune pousse co-fondée par Laura Beaulier et Sonia Perelroizen, aura les moyens de développer son app de réalisation de bilans diagnostic à destination des kinésithérapeutes et de suivi patient en France, Belgique, Suisse et également au Québec. L’entreprise compte également sur ces capitaux pour proposer son outil aux autres professionnels de rééducation (podologues, ergothérapeutes, chirurgiens...) sur le marché francophone et le reste de l'Europe.

Cette levée va aussi permettre à Kobus d’augmenter ses effectifs. 

 Lire la suite

Source : Le Monde Informatique


Un antidouleur plus efficace que la morphine et non addictif

Il n’y avait jusqu’alors pas plus efficace que la morphine ou les opioïdes. Mais pour traiter la douleur, des chercheurs de l’Institut Galien Paris-Sud et de l’Inserm ont fait une découverte qui pourrait soulager de nombreuses personnes. En modifiant une molécule antidouleur naturellement produite par le corps, l’enképhaline, ils ont réussi à ce que son efficacité et son temps d’action dépassent ceux de la morphine lors d’essais menés sur des rats.

Contrairement à la morphine et aux opiacés, dont les effets secondaires - comme la dépression respiratoire et l'addiction - sont importants, cette méthode permettrait d’apaiser la douleur sans danger.

Jusqu’à aujourd’hui, l’enképhaline ne présentait pas d’intérêt pharmacologique. Ce peptide libéré par certains neurones lors du déclenchement d’une douleur se dégradait..

 Lire la suite

Source : LCI


Cancers de l'enfant : dans le monde, la moitié des cas ne seraient pas diagnostiqués

Dans le monde, près de la moitié des enfants atteints de cancer ne sont ni diagnostiqués, ni traités, alerte une étude parue dans The Lancet Oncology. Ces presque 200.000 enfants non pris en charge pourraient devenir 3 millions d'ici 2030 si rien n'était fait, s'alarment les auteurs. Leur calcul repose sur une modélisation réalisée à partir de données qu'ils déplorent être incomplètes.

"Notre modèle suggère que près d'un enfant atteint de cancer sur deux n'est jamais diagnostiqué et risque de mourir non traité", s'inquiète l'auteur de l'étude, Zachary Ward, dans un communiqué. Avec les autre chercheurs de l'équipe, il estime en effet à 397.000 le nombre de nouveaux cas de cancers chez l'enfant chaque année, alors que les études actuelles ne font état que de 224.000. Cela suggère que 43% (172.000 cas) des cas de cancer infantile dans le monde seraient non diagnostiqués.

 

Lire la suite

Source : Sciences & Avenir


Dis-moi comment tu es connecté, je te dirai quel patient tu es

Que celui qui n'a jamais tapé trois de ses symptômes sur un moteur de recherche lève la main ! Au-delà de ces auto-diagnostics pas très valables et souvent effrayants, Internet se révèle un partenaire de choix dans la relation entre le médecin et le malade, notamment dans le cadre de pathologies chroniques.

« Les patients utilisant le plus les différentes technologies numériques perçoivent une capacité de participer et d'agir sur les décisions liées au suivi et à la gestion de leur maladie chronique plus importante que les personnes moins connectées », souligne l'étude. « Plus spécifiquement, les patients qui utilisent le plus fréquemment Internet prennent part de manière plus active à leur traitement, en posant des questions à leur médecin et en partageant leurs opinions avec lui. Ainsi, plus la fréquence d'utilisation d'Internet augmente, plus les patients se sentent autonomes et s'autorisent à...

Lire la suite

Source : Horizons publics


Des tuyaux dans le cerveau pour lutter contre la maladie de Parkinson

L’idée a de quoi impressionner. Mais elle pourrait libérer des millions de patients du mal pernicieux qui les atteint : la maladie de Parkinson. Comme le révèlent des chercheurs à l’occasion de la publication d’une étude dans le Journal of Parkinson's Disease ; perfuser des substances directement dans le cerveau de malades de Parkinson ; et ce, via quatre petits tubes insérés au travers de leur crâne, pourrait en effet permettre de réduire notablement certains symptômes liés à la maladie. Un espoir sans précédent pour les quelque 10 millions de personnes souffrant de la maladie à travers le monde.

L’idée de départ des scientifiques a été de trouver un moyen d’augmenter les niveaux d’une protéine responsable de la régénération des cellules cérébrales produisant un neurotransmetteur - la dopamine -, endommagées par la maladie de Parkinson. Nom de cette protéine : GDNF, pour Glial Cell Line Derived Neurotrophic Factor, ou, en français...

Lire la suite

Source : Maxisciences


Graines de pavot : alerte en cours !

La direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) signale des teneurs anormalement élevées en alcaloïdes dans des graines de pavot. "Les autorités sanitaires ont été informées par le Centre Antipoison de Paris d’un signalement de personnes ayant présenté des taux anormalement élevés d’alcaloïdes (morphine et codéine) dans leurs urines, indique la DGCCRF dans un communiqué. Ces personnes avaient consommé au préalable des pains aux graines de pavot".

Des investigations sont actuellement en cours pour identifier l’origine de cette contamination et déterminer d'autres produits commercialisés sont concernés. En attendant, il est vivement recommandé d’éviter la consommation de produits de boulangerie contenant des quantités importantes de graines de pavot, en particulier...

Lire la suite

Source : Pourquoi Docteur


Les réseaux sociaux auraient une influence sur l'alimentation des enfants

À mesure que les réseaux sociaux se sont ancrés dans notre société, leurs effets secondaires ont commencé à se révéler un à un sous l'inspection des chercheurs. Désormais, une nouvelle étude parue dans la revue Pediatrics, suggère que leur utilisation aurait un effet sur la consommation de nourriture par les enfants.

Plusieurs études ont déjà démontré au cours des dernières années les effets négatifs que pouvait avoir la télévision sur les jeunes générations. Voir ses stars préférées faire la promotion d'une barre chocolatée ou être simplement exposé à des publicités mettant en avant des aliments peu sains influe sur les jeunes esprits et modifie leurs habitudes alimentaires.

Anna Coates et son équipe ont choisi d'étudier l'impact des campagnes promotionnelles pour des collations via les pages Instagram de "vlogueurs". Autrement dit...

Lire la suite

Source : Maxisciences


La France en partie responsable de la recrudescence de rougeole dans le monde

L'Unicef a lancé vendredi 2 mars 2019 un cri d'alarme devant la recrudescence de la rougeole dans le monde. Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance souligne que dix pays, dont le Brésil, l'Ukraine et la France, étaient responsables de trois-quarts environ de l'augmentation totale des cas en 2018. A l'échelle mondiale, 98 pays ont signalé un plus grand nombre de cas de rougeole en 2018 par rapport à 2017, ce qui entrave les progrès accomplis dans la lutte contre cette maladie hautement évitable, mais potentiellement mortelle, note l'agence dans un communiqué. "C'est un appel au réveil. Nous disposons d'un vaccin sûr, efficace et peu coûteux contre une maladie très contagieuse - un vaccin qui a sauvé près d'un million de vies chaque année au cours des deux dernières décennies", a déclaré Henrietta Fore, directrice générale de l'Unicef.

L'Ukraine, les Philippines et le Brésil ont connu la plus forte augmentation annuelle de... 

Lire la suite

Source : Sciences & Avenir


Vous pensez que Facebook a un problème anti-vaccin? Vous devriez voir Amazon

En novembre 2012, la ville galloise de Swansea a été frappée par une épidémie de rougeole inhabituellement destructive. Étincelée par une poignée d’enfants qui ont contracté le virus au retour d’une colonie de vacances, l’épidémie aurait infecté au moins 1 202 personnes pendant plus de six mois et aurait entraîné la mort d’un homme âgé de 25 ans.

Mais les graines de l'épidémie de rougeole de Swansea avaient été semées 16 ans plus tôt. En juillet 1997, un journal local de Swansea, le South Wales Evening Post , publiait le premier article d'une campagne mettant en cause la sécurité du vaccin ROR, qui protège contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Dans les zones où le Evening Post a été distribué, le nombre de personnes recevant le vaccin RRO est passé de 91% avant la campagne à 77,4% ensuite. Bien qu'il soit impossible d'établir un lien décisif, une chose..

Lire la suite

Source : Wired


A 97 ans, le Dr Christian Chenay est le médecin le plus âgé de France

À 97 ans, le Dr Christian Chenay est le doyen des médecins en exercice. En 2014 déjà, ce généraliste détenait ce « titre », devançant le Dr François Le Men – décédé depuis – de quelques années de pratique. Cinq ans plus tard, le médecin n'a pas raccroché le stéthoscope et continue les consultations dans son cabinet de Chevilly-Larue (Val-de-Marne), sans rendez-vous et en prenant les trente premiers patients arrivés.

« Je travaillle deux matinées par semaine, de 7h30 à 14h30-15 heures. J'ai toujours aimé me lever tôt et cela permet à certains patients de venir me voir avant de partir travailler, confie-t-il ce lundi soir au « Quotidien ». Ensuite, je fais beaucoup d'administratif car je pratique le tiers payant et j'ai beaucoup de patients sans papiers. Cela me prend autant de temps que les consultations elles-mêmes. En plus de 60 ans de pratique, je peux dire que l'informatique ne nous a pas délivrés de la paperasse, bien au contraire ! »

 

Lire la suite

Source : Le Quotidien du médecin


Les Français partisans de l’assurance à la demande

Alors que de nouveaux entrants sur le secteur de l’Assurance repensent les usages et bousculent les business models, l’enquête Mazars « L’assurance de demain », réalisée avec OpinionWay, interroge les Français sur leurs attentes. De façon générale, ceux-si se disent satisfaits de leurs assurances pour les risques les plus fréquents car elles répondent à leurs besoins et usages. En revanche, ils sont moins satisfaits de leur couverture en ce qui concerne des pratiques ponctuelles ou émergentes comme les nouvelles mobilités ou les évènements exceptionnels. 

55 % des Français estiment même que leurs produits d'assurance ne couvrent pas tous les risques encourus dans leur vie privée ou concernant leurs données numériques. C'est d'ailleurs dans ce domaine que les attentes en termes de nouveaux services sont les plus fortes (39%).

Lire la suite

Source : La Tribune de l'Assurance


Les tarifs des actes et séjours hospitaliers vont augmenter de 0,5%

Les tarifs des actes et séjours hospitaliers vont augmenter de 0,5% cette année, a annoncé mardi la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui a qualifié d'"historique" cette décision après plusieurs années de baisse.

Une hausse des tarifs hospitaliers était réclamée par les quatre fédérations des secteurs public et privé (FHF, FHP, Fehap, Unicancer), qui demandent depuis novembre "une augmentation a minima de 1%".

"Nous pouvons annoncer aujourd'hui que les tarifs seront en hausse de 0,5%", a dit Mme Buzyn mardi matin sur RTL.

"Pour la première fois nous allons augmenter ces tarifs, c'est une décision historique puisque depuis dix ans ces tarifs sont en baisse régulière, ça a entraîné beaucoup de difficultés" dans les hôpitaux publics comme privés, a ajouté la ministre.

Lire la suite

Source : Medisite


Le «Nutri-Score» bientôt obligatoire sur tous les supports publicitaires

L’Assemblée nationale a rendu ce jeudi obligatoire l’affichage du « Nutri-Score » sur tous les supports publicitaires pour les denrées alimentaires. L’entrée en vigueur de la mesure est fixée au plus tard au 1er janvier 2021 pour laisser aux professionnels le temps de s’adapter.

Il s’agissait là d’une proposition de loi de La France Insoumise (LFI) entièrement réécrite par la majorité. Les députés ont adopté à l’unanimité le texte déposé par les Insoumis dans le cadre de leur « niche parlementaire », mais uniquement sur la base d’amendements de la majorité.

La principale mesure adoptée porte donc sur l’affichage obligatoire sur les supports publicitaires pour l’alimentation du « Nutri-Score », une échelle graphique qui classe en 5 catégories les produits, en fonction de leurs qualités nutritionnelles.

Lire la suite

Source : 20 Minutes


La lutte contre les déserts médicaux s'organisent

La publication du dernier Atlas de la démographie médicale confirme une nouvelle fois les évolutions observées depuis une vingtaine d’années : baisse sensible du nombre de généralistes en activité régulière (-7 % entre 2010 et 2018), recul massif de l’exercice libéral chez les jeunes médecins et disparités croissantes entre spécialités médicales et zones géographiques. La situation dressée par l’Ordre des médecins et la Drees signent l’échec des politiques passées pourtant destinées à favoriser l’installation des médecins dans les zones sous-denses. Car aux difficultés actuelles de l’exercice de la médecine générale (alourdissement des tâches administratives, explosion du temps de travail, violences de plus en plus nombreuses) s’ajoutent les fragilités économiques de départements qui cumulent le vieillissement de leur population, des infrastructures défaillantes et une couverture numérique aléatoire.

Lire la suite

Source : Les Echos


Pénuries de médicaments : les fabricants présentent leur "plan d'actions"

Face au phénomène toujours plus préoccupant des pénuries de médicaments, montées en flèche ces dernières années en France, les représentants du secteur pharmaceutique ont dévoilé le 19 février 2019 un "plan d'actions", nécessitant toutefois l'appui des autorités nationales, voire européennes, pour se concrétiser.

En 2017, 538 signalements de rupture ou tensions d'approvisionnement ont été recensés par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), un record en France, contre seulement 44 en 2008, rappelle dans un communiqué la fédération française des industriels du médicament, le Leem. Le sujet est devenu très médiatisé, en raison de ruptures portant sur des médicaments d'utilisation courante ou de première importance, comme des antibiotiques, des vaccins ou des anticancéreux. Selon une enquête Ipsos réalisée en 2018 pour le Leem, 31% des Français ont été confrontés au moins une fois à...

Lire la suite

Source : Sciences & Avenir


Roche s'offre l'américain Spark pour 4,3 milliards de dollars

Le groupe suisse a conclu un accord de fusion avec le laboratoire basé à Philadelphie (Pennsylvanie), approuvé à l'unanimité par les conseils d'administration des deux entreprises, proposant à ses actionnaires 114,50 dollars par titre, a indiqué le groupe suisse dans un communiqué.

La transaction, en numéraire, représente une prime de 122% par rapport au cours de clôture vendredi, a-t-il ajouté, précisant que l'opération devrait commencer rapidement.

Fondé en 2013, Spark Therapeutics est spécialisé dans les thérapies géniques, un nouveau segment de la médecine en pleine expansion, pour les maladies génétiques telles que la cécité, l'hémophilie, ou les maladies neurodégénératives. 

Son plus gros traitement, à l'étude, est le SPK-8011, une thérapie pour l'hémophilie, sur lequel les essais cliniques de phase III, qui correspondent à stade le plus avancé des...

Lire la suite

Source : Le Revenu


Procter & Gamble : Oral B lance une brosse à dents électrique connectée

Oral-B, le leader de l'innovation en matière de brossage et de soins bucco-dentaires connectés, dévoile au MWC 2019 sa nouvelle brosse à dents à intelligence artificielle GENIUS X et présente une vision de l'avenir où des instruments intelligents de gestion des soins dentaires et de la santé nous apporteront une vie plus saine. Oral-B imagine un monde où la routine quotidienne de l’hygiène bucco-dentaire est complétée par un système de surveillance de l’état de santé pour permettre aux consommateurs d’assurer un suivi global de leur santé.

La cavité buccale est le portail de la santé et une brosse à dents le franchit deux fois par jour. Selon Oral-B, à l’avenir nous vivrons plus longtemps et en meilleure santé grâce aux soins dentaires à domicile. Stephen Squire, directeur Marque mondiale chez Oral-B, a déclaré: "Que pensez-vous d’un instrument dentaire qui pourrait tout vous dire sur...

Lire la suite

Source : Zone Bourse


Ipsen se renforce dans les maladies rares pour 1,3 milliard de dollars

«Ipsen et Clementia Pharmaceuticals ont annoncé aujourd'hui avoir conclu un accord en vertu duquel Ipsen se porte acquéreur de la totalité des actions de Clementia Pharmaceuticals», détaille un communiqué.«Nous faisons l’acquisition d’une expertise scientifique, d’une équipe exceptionnelle et d’une molécule unique dans le traitement de maladies ultra rares avec un statut de maladie pédiatrique rare et d’avancée thérapeutique majeure, une approbation potentielle aux États-Unis en 2020, et des indications additionnelles à développer», se félicite David Meek, directeur général d’Ipsen, cité dans le communiqué.

Clementia Pharmaceuticals dispose d'une molécule en phase avancée de développement (palovarotène) pour traiter les personnes atteintes de deux maladies osseuses, la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) et la maladie des...

Lire la suite

Source : Le Revenu


La révolution de l’e-santé, de l’autodiagnostic et des e-textiles

L’autodiagnostic et l’e-santé ne cessent de se développer. D’ores et déjà, des kits vendus en pharmacie ou envoyés par des laboratoires d’analyses médicales à domicile permettent d’améliorer la connaissance de sa santé. Au-delà des autotests, les applications de suivi avec l’aide d’objets connectés fleurissent sur smartphones. Elles permettent de suivre sa santé au quotidien : son poids, son alimentation, son sommeil, son activité sportive, sa tension, son pouls, sa température… Et même sa vision ou son audition. Néanmoins, notez bien que l’autodiagnostic et les objets connectés ne se substituent pas à l’avis d’un professionnel de la santé.

Vous avez des doutes sur une pathologie, mais ne pouvez ou ne voulez pas vous rendre dans un laboratoire médical ou chez un médecin? Avant de faire appel à un docteur en ligne, de plus en plus de personnes font appel aux autotests.

 

Lire la suite

Source : Natura Sciences


Boiron, le géant de l’homéopathie, prépare sa défense

Les débats sur l’efficacité de l’homéopathie sont presque aussi vieux que l’homéopathie elle-même. Avant de décider du déremboursement ou non des médicaments homéopathiques, le ministère de la Santé a souhaité avoir l’avis de la HAS sur la pertinence de la prise en charge et des conditions de remboursement. Outre l’efficacité, l’instance va considérer l’intérêt pour la santé publique, les effets secondaires, etc.

Face à cette menace de déremboursement, Boiron a décidé d’ouvrir à la presse son usine de Messimy, dans le Rhône. Le géant de l’homéopathie y expose fièrement ses équipements à la pointe de la technologie et environ 2 500 flacons de « teintures mères ». Il s’agit des principes actifs des dilutions homéopathiques.

Ces « teintures mères » sont issues de souches naturelles variées, mais présentes intégralement dans la pharmacopée française. Plus de 50% proviennent de végétaux...

Lire la suite

Source : Allo Médecins


Le laboratoire pharmaceutique Servier condamné à indemniser « à 100 % » une plaignante

Le laboratoire pharmaceutique Servier a été condamné « pour la première fois » ce jeudi 14 février à indemniser « à 100 % » une plaignante dans l’affaire du Mediator, soit à hauteur de plus de 130 000 €, a-t-on appris auprès de son avocate.

Le tribunal de grande instance de Nanterre a estimé, dans un jugement dont l’AFP a obtenu copie, que « la responsabilité de la société « était » engagée du fait de la défectuosité du Mediator pendant la période d’administration du médicament » et qu’elle était donc « tenue de réparer l’entier dommageable imputable à la prise de ce médicament ».

Le laboratoire a été condamné par le tribunal à verser un peu plus de 131 000 € de dommages et intérêts à la plaignante, qui a pris du Mediator de 1999 à 2009, en réparation de ses préjudices corporels.

Lire la suite

Source : Ouest France


9 cancers qui augmentent chez les femmes

Cancer du poumon : 2ème cause de mort chez la femme

Le cancer broncho-pulmonaire est en nette progression chez les femmes, en lien avec l’historique du tabagisme féminin. Les femmes sont plus vulnérables aux effets du tabagisme actif mais également à celui du tabagisme passif.

"Les derniers chiffres montrent que le taux d’incidence du cancer du poumon est resté stable sur la période 1990-2018 chez l’homme (-0.1% par an) mais que sur la période 2010-2018, une légère décroissance a été observée (-0,3% par an). Chez la femme en revanche il a augmenté en moyenne de 5,3% sur la période 1990-2018 et cette augmentation reste élevée sur la période récente (+5% par an entre 2010 et 2018)" indique Lionel Lafay, responsable du département observation et documentation de l’INCa. En 1990 le cancer du poumon chez les femmes représentait 2 500 cas, en 2018...

Lire la suite

Source : E-santé


Santé: le robot de téléprésence testé à Lyon est bénéfique pour les patients

Le traitement de certains cancers nécessite de longues périodes d’hospitalisation en chambre stérile, créant un isolement particulièrement difficile pour les jeunes malades coupés de leur famille.

C’est pour rompre cet isolement que le centre Léon-Bérard et l’IHOPe (Institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique) ont mis à disposition, depuis septembre 2016, des robots de téléprésence, commercialisés par la société Awabot.

Depuis le début de ce projet, appelé VIK-e, 37 familles ont disposé de ces robots. Avec quels bénéfices ? C’est ce qu’a évalué une étude menée auprès de 17 patients (huit filles et neuf garçons) âgés de 8 à 23 ans, leurs familles, ainsi que quinze professionnels de santé.

Maintenir les liens avec les frères et sœurs, assister aux repas, aux événements...

Lire la suite

Source : Le Progrès


Chine: une application de soins infirmiers à domicile lancée par les autorités

Trois mégalopoles, Pékin, Shanghai,Tianjin, et trois provinces de la côte-est, Jiangsu, Zhejiang et Guangdong, doivent rendre leur rapport d’ici à la fin du mois, mais l’expérience grandeur nature va être menée jusqu’à la fin de cette année. L’application a été baptisée provisoirement : « Wang yué hu shi », en français « rendez-vous en ligne avec une infirmière ». C’est un peu un Uber infirmière car cela fonctionne comme une plateforme de VTC, sauf que l'on commande des soins à domicile. D'autres pays dont la France dispose déjà de ce type d’applications. Ce qui est intéressant dans le modèle chinois, c’est que le dispositif est lancé par les autorités chinoises pour répondre à une demande en très forte croissance dans un pays où, vous l’avez dit, la courbe démographique n'est pas en forme.

L’application s’adresse en priorité aux patients âgés à domicile, explique le Comité...

Lire la suite

Source : RFI


L'alcool provoque 41 000 décès par an en France

L'alcool a provoqué le décès de 41.000 personnes en 2015, soit 7 % de la mortalité en France, selon une étude publiée par Santé publique France ce mardi. Parmi ces victimes, 16.000 ont succombé à un cancer, 9.900 à une maladie cardiovasculaire telle qu'un infarctus, 6.800 à une maladie digestive, 5.400 à un accident ou à un suicide, et plus de 3.000 à une maladie mentale.

Les trois quarts des victimes étaient des hommes. La plupart étaient des gros buveurs, mais pas seulement : 1 % des décès attribuables à l'alcool hors accidents et suicides sont survenus malgré une consommation modérée de 7 à 18 grammes d'alcool pur par jour, soit un ou deux verres de vin par jour.

« Boire de l'alcool quotidiennement, même en petite quantité, n'est pas sans risque pour la santé », écrit François Bourdillon, le directeur général de Santé publique France, en...

Lire la suite

Source : Les Echos


Assurance : Alan lève 40 millions d’euros pour réinventer le parcours santé

L'assureur Alan remet le couvert. Seulement dix mois après avoir levé 23 millions d'euros, la startup qui propose une assurance santé et prévoyance 100% en ligne à destination des entreprises, officialise ce lundi 18 févrie une nouvelle levée de fonds de 40 millions d'euros. Le tour de table est mené par Index Ventures (déjà au capital d'Adyen, BlaBlaCar, Dropbox, Robinhood ou encore TransferWise) et DST Global (notamment au capital de l'américain Stripe). L'opération porte le montant total des fonds levés depuis sa création, en février 2016, à 75 millions d'euros.

« Nous n'étions pas en recherche de fonds car nous avons encore beaucoup de trésorerie », assure Jean-Charles Samuelian, dirigeant et cofondateur de la startup, avec Charles Gorintin, l'actuel directeur technique. « Toutefois, nous avons été sollicités par des investisseurs internationaux et cela nous permet d'accélérer nos ambitions...

Lire la suite

Source : La Tribune


La France va donner un coup de pouce à ses start-up de la santé

Donner un coup d'accélérateur aux fleurons français de la santé. C'est l'objectif du premier Health Tech Investor Day, qui sera organisé le 25 juin à Paris par  l'association France Biotech en partenariat avec des acteurs comme bpifrance, Business France ou Euronext. L'idée est de créer un événement international, mettant en relation entrepreneurs de la santé, investisseurs et grands groupes pharmaceutiques. Dans cette optique, des « one on one » seront aussi organisés à distance, avec des investisseurs basés à Shanghai, Singapour ou New-York.

Pourquoi cette initiative ? Toutes les biotech françaises qui atteignent aujourd'hui un certain de degré de maturité sont contraintes à un moment ou un autre de franchir l'Atlantique pour se faire coter au Nasdaq, à l'instar de ce qu'ont fait Genfit ou Nanobiotix. Plus que dans d'autres domaines, la biotech et les medtech, regroupées...

Lire la suite

Source : Les Echos


Eczéma des mains : une nouvelle appli gratuite

92 % des personnes concernées se disent gênées par leur eczéma chronique des mains, selon une enquête de l’Association française de l’eczéma et du Réso eczéma qui rassemble des dermatologues.

Cette maladie touche entre 2 et 9 % des adultes en France, en majorité des femmes. Elle est souvent provoquée ou aggravée par la manipulation de produits ménagers ou professionnels.

Au quotidien, les rougeurs et les démangeaisons représentent une véritable gêne pour les patients. 85 % d’entre eux disent avoir du mal à se laver, se maquiller ou se raser, 87 % ont des difficultés à entretenir leur logement. La honte est omniprésente : 72 % des personnes sont gênées par l’aspect de leurs mains dans leurs relations sociales et 69 % dans leur sexualité.

 

Lire la suite

Source : Santé Magazine