70% des français considèrent la santé comme la première de leurs préoccupations !

Prévoyant, Malakoff Médéric investit tous azimuts dans le numérique

Des data scientists dans tous les métiers

Avis d'expert : Pour adapter ses activités à l’ère du numérique, le groupe spécialisé dans l’assurance santé, la prévoyance, et la retraite complémentaire investira cent millions d’euros d’ici 2020. Une direction a été créée regroupant l’innovation, le digital et la data. Explications de son directeur. Aucune entreprise n’échappe à la transformation numérique. Pas même un groupe paritaire, mutualiste et à but non lucratif comme Malakoff Médéric qui œuvre dans l’assurance santé et prévoyance (203.000 entreprises) et la gestion de retraite complémentaire (10,3 milliards d’euros de cotisations encaissées). Dans le cadre du projet d’entreprise« MM20 » lancé en novembre 2016 par son nouveau directeur général, Thomas Saunier, cent millions d’euros seront investis d’ici 2020 pour adapter ses activités à l’ère numérique. Un budget distinct de celui de l’IT, les projets de transformation du système d’information et du back office...

 

 

Lire la suite


L'Alsace lance Simral, plate-forme de partage d'imagerie médicale

Consultation sécurisée

Ce mardi, le groupement de coopération sanitaire Alsace e-Santé lance, à Strasbourg, sa plate-forme de partage d'imagerie médicale régionale Simral, au terme de 5 ans de développement. explique le directeur d'Alsace e-Santé, Jonathan Lotz. Six acteurs locaux, dont les Hôpitaux universitaires de Strasbourg et le Centre Paul-Strauss de lutte contre le cancer, se sont déjà abonnés à ce service innovant. Concrètement, le patient ne repartira plus avec un cliché ou un CD : l'information arrivera directement, avec toute son antériorité, sur ce portail. Elle pourra être consultée par tous les spécialistes qui le suivent, par exemple en cancérologie. Accessible aux professionnels de santé mais aussi aux patients, Simral propose un bouquet de quatre logiciels et de services d'aide à la planification, au compte rendu, à l'acquisition, à l'archivage et au partage sécurisé des images. En moyenne, l'abonnement par image...

 

 

Lire la suite


Les femmes pourront-elles bientôt toutes congeler leurs ovocytes ?

Pourquoi une démocratisation est-elle souhaitée ?

La pratique qui vise à faire prélever et à conserver ses propres ovules en les congelant est aujourd’hui strictement encadrée en France. Toutes les femmes vont-elles bientôt pouvoir conserver leurs ovocytes en les congelant ? La question s’invite en tout cas dans le débat depuis l’avis favorable lundi de l’Académie de médecine. L’institution, chargée d’éclairer le gouvernement en matière de santé publique, s’est en effet prononcée à la majorité en faveur de cette technique appelée "autoconservation ovocytaire" à toutes les femmes, alors qu’elle n’est pour l’heure autorisée que dans certaines conditions bien spécifiques. Mais alors que dit la loi aujourd’hui en France ? Qu’est-ce qu’une telle autorisation impliquerait ? Y a-t-il une forte demande ? Existent-ils des risques ? Sud Ouest fait le point. Que dit la loi en France ? Depuis la loi de bioéthique de 2011, une femme qui n’a jamais eu d’enfant...

 

 

 

Lire la suite 


Santé au travail : les indépendants aspirent au même traitement que les salariés

2,8 millions d'indépendants en France

L'indépendance a un prix. 73 % des travailleurs à leur compte estiment que leur statut ne leur permet pas de bénéficier d'une protection sociale optimale, estime l'Observatoire entreprise et santé. Tout comme pour les salariés, la santé au travail est un enjeu essentiel pour les indépendants. Cette problématique est cependant encore relativement peu prise en compte par cette catégorie de travailleurs, aujourd'hui en plein essor, révèle une étude publiée en juin par l'Observatoire Entreprise et Santé Viavoice-Harmonie Mutuelle. Un système à deux vitesses. La 5e édition de cette enquête, diffusée pour la première fois auprès d'un panel de 400 travailleurs indépendants en France métropolitaine, met en lumière une situation assez paradoxale. Alors que quelque 82 % d'entre eux reconnaissent que leur état de santé a bien un impact sur leur productivité, seuls 64 % déclarent faire véritablement attention aux conséquences sur leur activité de leur état de santé. A titre...

 

 

Lire la suite


Sous pression, les biotechs comptent de plus en plus sur la santé numérique

L'intelligence artificielle, un axe fort

Les capitalisations boursières et les bénéfices des biotechs sont en baisse, leur chiffre d'affaires ne connait plus de croissance à deux chiffres. Ces dernières misent sur une amélioration maximale de l'efficience des dépenses consacrée à la R&D grâce au numérique et l’intelligence artificielle, selon une étude d'EY. En 2016, le secteur des biotechnologies n'a pas renoué avec les performances au sommet de 2015. Le bénéfice net des biotechs américaines et européennes a plongé de 52% à 7,9 milliard de dollars, leur capitalisation boursière a reculé de 17%, et le chiffre d'affaires a augmenté de 7% "seulement" à 139,4 milliards de dollars, contre 13% en 2015, rapporte une étude du cabinet EY, publiée mardi 20 juin. Pour le cabinet de conseil, cette performance en demi-teinte s'explique par la pression accrue des payeurs, aux Etats-Unis, qui cherchent à maîtriser leurs dépenses. Dans un tel contexte, les biotechs...

 

 

Lire la suite


Mylan : WiZVi, une application qui accompagne le patient dans sa santé au quotidien

Un outil pratique qui fait gagner du temps

Le laboratoire Mylan a choisi de soutenir WiZVi*, une application innovante qui accompagne le patient dans la gestion de sa santé au quotidien et dans le suivi de son traitement en facilitant notamment les échanges avec les professionnels de santé connectés. Selon une étude IFOP réalisée pour le laboratoire Mylan1, 48 % des Français ayant suivi un traitement médical sur 12 mois n’ont pas suivi scrupuleusement leurs prescriptions. Néanmoins, les Français sont prêts à faire des efforts et la moitié d’entre eux est en attente d’outils pour les y aider. « Simple, pratique et gratuite, WiZVi propose un service de proximité 2.0 en connectant le patient à ses professionnels de santé. Cette application offre de nombreux avantages non seulement au patient mais aussi aux professionnels de santé ; qu’ils soient pharmaciens, médecins généralistes ou spécialistes » explique le Dr. Bilfeld, médecin généraliste...

 

 

 

Lire la suite


Emmanuel Macron, commandant en chef de la bataille du numérique

« La convergence entre le numérique et le healthcare »

Emmanuel Macron a profité de l’événement VivaTech (1), dont la deuxième édition était organisée mi-juin à Paris, pour rencontrer les entrepreneurs de l’innovation et, surtout, pour délivrer quelques messages éclairant les orientations qu’il compte prendre dans le domaine du numérique (2).  Le président de la République a esquissé ce que représente à ses yeux un État numérique et a identifié les « combats de demain », ceux dans lesquels il voit la France s’engager, avec l’ambition de prendre le leadership. La santé y a toute sa place, au même titre que les secteurs qui faciliteront la transition énergétique, par exemple. Il cite donc « l’Internet des objets, l’intelligence artificielle, la convergence entre le numérique, les cleantech et toutes les technologies du greentech, la convergence entre le numérique et le healthcare. Ces batailles, ce sont les nouvelles frontières technologiques ».Doit-on comprendre qu’il les...

 

 

Lire la suite

 

 


Maurice Lévy: «Emmanuel Macron est un accélérateur d’innovation»

"Lorsque j’évoque Las Vegas, je suis lucide."

Maurice Lévy a fait de l’innovation et du numérique l’axe principal du géant Publicis, dont il a quitté la présidence du directoire le 1er juin. Pas étonnant dès lors que ce grand patron français mette toute son énergie dans Viva Technology, le forum dédié à la créativité numérique dont la seconde édition s’ouvre à Paris ce jeudi. Dernier étage de l’immeuble Publicis aux Champs-Elysées, face à l’Arc de Triomphe. Maurice Lévy, 74 ans, vient juste d’abandonner son ancien bureau aux lourdes portes en bois massif, où s’apprête à s’installer son successeur, Arthur Sadoun, 46 ans. Le patriarche a toutefois gardé un bel accès à la terrasse, d’où l’on voit se découper dans le ciel les tours du quartier d’affaires de la Défense. La stratégie du troisième groupe mondial de publicité et de communication n’est toutefois pas à l’agenda de notre rencontre. C’est de technologie, d’innovation, et surtout de l’attractivité numérique française dont Maurice Lévy...

 

 

 

Lire la suite


Comment devenir ingénieur à la croisée du numérique et du médical / de la e-santé?

Cycle des Sciences de l'Ingénieur et Biologie : le lien entre le médical et l'ingénierie

Yncréa Nîmes, établissement d'Yncréa Méditerranée lancé en septembre 2016, accueillera à la rentrée prochaine cette spécialisation qui lie le domaine du numérique et du médical. L'objectif : former des ingénieurs qui maitrisent les technologies du milieu médical afin d'optimiser les outils de travail du secteur de la E-Santé. Cycle des Sciences de l'Ingénieur et Biologie : le lien entre le médical et l'ingénierie. Intégrer le Cycle de Sciences de l'Ingénieur et Biologie, est pour les futurs étudiants l'occasion de réaliser 3 années à Yncréa Nîmes pour découvrir les matières telles que l'informatique, l'électronique, la biologie, la mécanique et la chimie. Les 2 dernières années d'études peuvent ensuite se dérouler sur Nimes dans le domaine de la e-santé ou dans l'une des écoles d'ingénieurs HEI, ISA et ISEN au sein du groupe YNCREA dans plus de 40 domaines professionnels. Ce cursus fait le lien entre le milieu médical, le monde du numérique et le vivant. Il permet de comprendre et analyse...

 

Lire la suite


Healthtech, le programme de l'incubateur de l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière met le cap sur le campus Station F

L'icm et station F, deux approches complémentaires et innovantes pour relever les défis de sante de demain

S'appuyant sur un esprit entrepreneurial fort et regroupant les meilleurs chercheurs du secteur public, l'ICM est un modèle unique en France. Centre d'innovations et accélérateur de progrès médicaux, l'ICM accueille en son sein patients, chercheurs, et cliniciens, favorisant une approche transversale de la recherche, et stimulant les collaborations et les découvertes d'innovations médicales. En 2012, il crée son propre incubateur : l'iPEPS, le 1er accélérateur d'innovations dédié aux maladies du cerveau en France. Celui-ci héberge des entreprises engagées dans un partenariat fort avec l'Institut. Avec une vingtaine de start-up représentées dans les domaines des biotech, medtech et e-santé, sa vocation est d'accélérer la concrétisation d'idées en produits et solutions thérapeutiques, en fournissant un cadre idéal pour l'épanouissement de projets de rupture. Il dispose d'un environnement unique, avec plus de 700 chercheurs et médecins présents à l'ICM, et grâce à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, le plus grand hôpital de neurologie en Europe (plus de 100 000 patients par an) au sein duquel il est situé. Les acteurs de l'entrepreneuriat et de la recherche y sont réunis dans le but de produire une recherche ambitieuse en combinant créativité scientifique et finalité thérapeutique.  « L'ICM porte une vision innovante en favorisant les rencontres et collaborations entre les meilleurs acteurs de la recherche institutionnelle et ceux du privé. Afin de porter cette vision toujours plus loin, l'ICM s'associe à divers partenaires, tels que Station F, pour accélérer les découvertes au service du patient ». Professeur Alexis Brice, Directeur Général de l'ICM


France Biotech vise la première place en Europe.

La France, championne européenne de l'innovation en santé

France Biotech vise la première place en Europe.

L'ambition de Maryvonne Hiance, présidente de France Biotech, l'association qui regroupe les entreprises des sciences de la vie, est simple. Elle entend faire de la France le leader européen des biotechs et «aider nos jeunes pousses et nos PME à devenir des ETI mondiales dans les biotechs, les medtechs, le big data et la e-santé».

Ce marché explose. Il atteindra 500 milliards d'euros pour les biotechs (les médicaments innovants) et 425 milliards pour ...

 

 

Lire la suite


"Le numérique va transformer tout le champ des relations entre les patients et leur maladie"

De quelle manière pourriez-vous travailler avec ces startups ?

La Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM) explore de nouveaux moyens pour améliorer son efficience. Elle organise des hackathons depuis 2015 pour accompagner l'ouverture de ses données de santé. L'organisme planche sur de nouvelles manières de travailler en collaboration avec les jeunes pousses de la santé numérique, indique Clélia Pienne, conseillère auprès du directeur général de l'institution. LA TRIBUNE - Vous avez organisé récemment un troisième hackathon, consacré au suivi des patients diabétiques. Est-ce le début d'importantes collaborations avec les startups de santé numérique ? CLELIA PIENNE - La Caisse nationale d'assurance maladie a organisé son premier hackathon (événement durant lequel une équipe présente une solution informatique qu'elle a développé, NDLR)- en 2015 en partenariat avec Etalab (service de la Direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l'Etat chargé de ...

 

 

Lire la suite


Emmanuel Macron souhaite des états généraux de l'alimentation

"Un prix qui permette de vivre dignement"

"Il y a une manière de produire et de consommer qui est en train de se jouer", a affirmé Emmanuel Macron au lycée agricole de Limoges-les-Vaseix, à Verneuil-sur-Vienne, vendredi 9 juin. C'est cette évolution que le président de la République souhaite voir "au coeur des états généraux de l'alimentation", qui seront lancés "début juillet" et pilotés par le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation, en partenariat avec les autres ministères, nombreux, concernés par cette vaste question. "Un prix qui permette de vivre dignement" "Il s'agit d'abord de vivre dignement du prix payé", a insisté Emmanuel Macron. "Les paysans, comme j'aime à le dire, car ils font le pays qui est le nôtre, ne réclament pas d'aides ou de subventions, de subsides de qui que ce soit. Ils…

 

 

 

 

 

Lire la suite


Apple veut que l’iPhone remplace votre carnet de santé

Une mise à jour de l’application Santé prochainement ?

Bientôt votre iPhone pourrait servir de véritable support de stockage pour votre dossier médical complet. Apple travaillerait activement sur le sujet. Il semblerait que Cupertino souhaite miser sur l’E-santé pour promouvoir de nouveaux services dans un avenir plus ou moins proche. On le sait Apple décide d’investir le domaine de la santé en développant notamment un capteur de glycémie qui serait intégré à une future Apple Watch. Google a de son côté des projets similaires. Ces informations provenant tout droit de CNBC nous indiquent qu’Apple souhaiterait offrir à ses clients un véritable outil pour stocker la totalité de leur dossier médical. En leur offrant toutes les garanties sur la sécurité d’informations qui sont confidentielles au plus haut point. Cela va sans dire. Apple a décidé d’embaucher...

 

 

Lire la suite


La France osera-t-elle faire la révolution de la e-santé ?

Pourquoi la France est-elle si en retard sur la e-santé ?

Alexis Normand dans "La révolution de la e-santé - Prévenir plutôt que guérir" (Eyrolles) pose tous les enjeux du débat sur la médecine de demain dans un monde ultra-connecté. Alexis Normand a travaillé dans le conseil en politique publique sur des réformes de santé et dans l’industrie. Il est directeur du développement chez Withings, leader des objets connectés pour la santé, devenu la branche santé numérique de Nokia. Pour l’OMS, l’e-santé rassemble « les outils numériques au service des pratiques médicales. Quand on parle de big data, d'applications et d'objets connectés en France, pointent vite les réserves et inquiétudes, des patients comme des médecins, sur l'utilisation des données collectées. Mais pour Alexis Normand, déserts médicaux, rémunération ou encore prévention sont quelques-unes des problématiques de la santé pour lesquelles les pouvoirs publics, et les patients, auraient tout à gagner à un...

 

 

Lire la suite


Un fauteuil roulant intelligent pour surmonter le handicap

A quoi devrait ressembler le fauteuil roulant intelligent ?

Le handicap recouvre bien des réalités mais au moins 850.000 personnes en France sont forcés d’utiliser un fauteuil roulant. Les infrastructures sont souvent encore peu adaptées et se déplacer relève pour eux du challenge. Mais, pour certains, le concept même de se déplacer est presque impossible. Le fauteuil roulant intelligent, peu à peu se développe et promet d’apporter des solutions face aux défis du quotidien. Tour d’horizon des différents projets existants. Pour quelqu’un qui ne souffre pas de handicap, comprendre les difficultés que peut représenter la vie quotidienne peut se révéler compliqué. En 2012, une étude intitulée « Que veulent les utilisateurs du fauteuil roulant intelligent ?  » a permis de dégager plusieurs grands axes. De façon surprenante, la priorité ne semble pas être celle de la communication ou de l’interactivité, cette thématique n’arrivant qu’en seconde position. A l’heure où l’on mise souvent sur...

 

 

Lire la suite


La santé numérique redonne-t-elle vraiment du pouvoir au patient ?

Une émancipation dans la gestion des parcours de santé ?

Le patient peut aujourd’hui échanger sur des forums Internet avec d’autres patients touchés par la même maladie. Il peut mesurer lui-même sa glycémie ou sa température et transmettre ses analyses à des professionnels de santé. Il peut faire des exercices sur son téléphone ou son ordinateur sous forme de jeux sérieux (serious games) pour mieux se soigner, piloter son régime alimentaire et son hygiène de vie. Les échanges à distance entre patients et services de santé permettent aux premiers d’exprimer des demandes jusque-là mal traitées par les seconds, par exemple, obtenir une information pour mieux comprendre leur traitement. Et la meilleure prise en considération de ces demandes génère de la confiance dans le système, point crucial pour l’efficacité des traitements...

 

 

Lire la suite


Connexin: une application pour faciliter la communication entre professionnels de santé sur les médicaments

une coordination ville-hôpital structurée et une implication de tous les professionnels de santé

Roche Pharma France et Advanced Schema ont lancé Connexin, un service en ligne gratuit de veille et d’alerte destiné à optimiser le partage d’informations sur les médicaments entre tous les professionnels de santé intervenant autour d’un même patient (médecins hospitaliers, pharmaciens officinaux et hospitaliers, médecins généralistes, IDE…). Issu de la réflexion d’un board collaboratif regroupant des cliniciens, des pharmaciens hospitaliers et des officinaux, ce service gratuit accélère en cas de besoin et de manière totalement sécurisée le partage et la circulation d’informations sur le médicament autour de 3 thématiques essentielles : la tolérance, les interactions médicamenteuses et l’adhésion thérapeutique. Ces informations, partagées par l’ensemble des professionnels de santé identifiés dans le parcours de soins du patient, permettent le déclenchement...

 

 

 

 

Lire la suite


« Les Femmes de l’économie », des Trophées qui mettent en lumière les talents féminins

Indépendance Royale dans les Trophées « Les Femmes de l’économie »

Créées en 2010 par le Groupe IDECOM, « Les Femmes de l’économie » mettent en lumière les talents féminins et récompensent leur implication dans les économies régionales. Les lauréates Grand Sud-Ouest 2017 ont reçu leurs prix dans différentes catégories, notamment « Femme dirigeante », dont Dorothée Rodrigues est lauréate de bronze. Indépendance Royale reçoit ainsi deux distinctions pour ses dirigeantes au cours d’une même année ; Women Equity for Growth avait en effet récemment inclus Laure Bignon, DG Groupe, dans son Palmarès des entreprises dirigées par des femmes en France. La mixité, une valeur forte chez Indépendance Royale. La mixité est ainsi reconnue comme l’une des valeurs fortes chez Indépendance Royale, spécialiste de l’équipement du domicile des personnes âgées, qui a toujours été convaincue que les logiques économiques ne sont durables que lorsqu’elles sont étayées...

 

 

Lire la suite


L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, premier africain à la tête de l'OMS

Un bon bilan en Éthiopie

L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus a été élu mardi nouveau directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), devenant le premier Africain à prendre la tête de cette puissante agence de l'ONU, qu'il a l'ambition de réformer. Sur les bords tranquilles du lac Léman, à Genève, au siège de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), de grands bouleversements. Pour la première fois, un Africain a pris la tête de l’OMS. L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus a été élu mardi 24 mai directeur général de la puissante agence de l'ONU. "Je veux servir les États membres de l'OMS, c'est le seul programme", a déclaré après son élection le futur directeur général de cette institution internationale chargée de coordonner les réponses aux pandémies et de fixer des normes pour les systèmes de santé de tous les pays. Titulaire d'un doctorat de l'université de Notthingham, en Angleterre...

 

 

Lire la suite


Et si l’Apple Watch vous évitait une crise cardiaque ?

La force de l'Apple Watch : toujours sur le patient

Portée au poignet, l'Apple Watch permet grâce à une application de diagnostiquer la fibrillation atriale, le plus fréquent des troubles du rythme cardiaque, responsable chaque année de 100.000 crises cardiaques dans le monde. Outre la détection, l'Apple Watch permettrait au patient un meilleur suivi de sa santé et de son traitement. Et si les montres connectées trouvaient enfin leur utilité ? Dans le domaine de la e-santé, elle stimule l'imagination des chercheurs, qui disposent à travers elle d'un capteur posé en permanence sur leur patient. Créée par trois anciens développeurs en machine learning chez Google, l'application pour iPhone Cardiogram s'est associée à l'Université de San Francisco pour faciliter le diagnostic de la fibrillation atriale, une arythmie cardiaque très répandue et cause de nombreuses crises cardiaques. La médecine contemporaine traite relativement facilement les trouble...

 

 

Lire la suite


Santé: les 7 grands défis qui attendent l'hôpital... et la ministre Agnès Buzyn

1. Améliorer la sécurité, 2. Faire face au vieillissement, 3. …

Paris Healthcare Week, le grand rendez-vous annuel des hôpitaux s'est tenu cette semaine à Paris. L'occasion de rappeler les défis que devront relever les établissements français. Pas moins de 30.000 visiteurs ont afflué cette semaine au grand-rendez-vous annuel des hôpitaux, Paris Healthcare Week. Un monde hospitalier confronté à de vastes bouleversements. Tour d'horizon des défis qui attendent l'hôpital.Maladies nosocomiales, erreurs de manipulation, accidents opératoires… Des événements dramatiques qui entraînent des morts (4.000 chaque année pour les maladies nosocomiales) et représentent plus d'un milliard de frais de litiges. Les hôpitaux doivent traquer la "non qualité" en se dotant d'indicateurs et de procédures rigoureuses, comme le font déjà depuis des décennies les industries de pointe comme l'aéronautique ou l'automobile. La Haute autorité de santé s'y est attaquée en délivrant...

 

 

Lire la suite


Zava, un site pour consulter des médecins en ligne

25 euros, pour la discrétion

Zava, service de télémédecine sur Internet, propose aux patients de consulter pour les questions de "santé intime". Les médecins peuvent délivrer une ordonnance s'il y a besoin d'un traitement. Consulter un médecin sur Internet au lieu de traîner sur les forums... C'est le service que propose Zava, filiale française lancée en 2016 par DrED, spécialiste de la téléconsultation présent dans 6 pays d'Europe :  www.zavamed.com. Zava est dédié aux "questions de santé intimes" (contraception, dysfonction érectile, cystite, herpès, condylomes et diagnostic sur photo de lésions médicales). Un domaine dans lequel les personnes concernées ont parfois plus de gêne ou de réticence à en parler ou à consulter en "face-à-face". "Nous souhaitons permettre aux personnes qui se tournent d'elles-mêmes vers Internet à la recherche d'une aide médicale (...) d'accéder à l'expertise d'un médecin certifié qui pourra...

 

 

Lire la suite


Marisol Touraine : l'heure du bilan

Marisol Touraine : l'heure du bilan

Des grandes réformes, mais aussi de nombreuses polémiques... Marisol Touraine est restée cinq ans ministre de la Santé et des Affaires sociales de François Hollande. Quel bilan peut-on en tirer ? La longévité : voilà ce qui caractérise le mandat de Marisol Touraine. Jamais, sous la Ve  République, un ministre de la Santé ne sera resté aussi longtemps en poste. Nommée le 16 mai 2012, elle achève un quinquennat au bilan mitigé.  Six mois après son entrée en fonction, médecins libéraux et internes se mettent en grève. Des manifestations qui vont s’enchaîner pendant cinq ans, menant tour à tour les acteurs du secteur privé et du monde hospitalier dans la rue. A l’hôpital, le malaise est grand : infirmiers et aides-soignants ne cessent de dénoncer leurs conditions de travail. Pour désengorger l'hôpital...

 

 

Lire la suite


1,7 million d'euros pour 23 lauréats de l'appel à projets santé du département

MALADIES NEURO-DÉGÉNÉRATIVES ET HANDICAP: 5 PROJETS

Le Département des Alpes-Maritimes a dévoilé ce lundi matin la liste des 23 lauréats de son 9ème appel à projets santé. Ces institutions médicales et structures de recherche œuvrent dans des domaines bien différents: lutte contre le cancer ou les maladies neuro-dégénératives, handicap, environnement, e-santé, etc. Le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, a tenu à rappeler que depuis le lancement des appels à projets, il y a 11 ans, "182 projets innovants ont pu voir le jour grâce à près de 26,8 millions d'euros de crédits du Département". CANCER: 9 PROJETS (977.099€ DU CD06) - Études de pathologies tumorales et neuro-dégénératives par histopathologie numérique basée sur la microscopie automatisée haute résolution - Apport de la microscopie subcellulaire super-résolue pour révéler les modifications pathologiques sur cellules humaines - PREDIMAGE – prédiction de la réponse...

 

 

Lire la suite


Bien suivre son traitement grâce aux objets connectés

Pour penser à prendre ses médicaments : les applications de rappel de prises

Quand on doit prendre un ou plusieurs médicaments tous les jours au long court, il n’est pas toujours facile d’y penser, voire parfois de se rappeler si on les a pris ou pas. C’est pour cela que de nouveaux outils « connectés » voient le jour pour aider les patients à améliorer l’observance de leur traitement. Bien suivre son traitement, c’est essentiel ! On parle souvent de la bonne observance d’un traitement pour dire qu’un patient suit à la lettre la prescription de son médecin en prenant ses médicaments comme il le faut. Quand on souffre d’une maladie chronique, l’observance thérapeutique doit être accrue, tout comme le suivi médical ou les règles hygiéno-diététiques. Selon le LEEM (Les Entreprises du Médicament), un patient sur deux atteint d’une pathologie chronique (diabète, hypertension, épilepsie, asthme, maladies psychiatriques…) oublie de prendre ses médicaments. Les conséquences de la mauvaise observance...

 

 

Lire la suite


Hôpitaux de Paris: La prise de rendez-vous en ligne bientôt généralisée avec Doctolib

La start-up française avait répondu à un appel d’offres en 2016…

Prendre rendez-vous en quelques clics avec l’un des 9.000 médecins de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) sera possible d’ici à juin 2018, à la faveur d’un partenariat inédit avec la start-up française Doctolib, a annoncé ce mardi le CHU francilien. Mi-2016, Doctolib avait remporté un appel d’offres de l’AP-HP, soucieuse de développer la prise de rendez-vous médicaux en ligne pour faciliter les démarches des patients et faire gagner du temps à ses personnels. Une belle prise pour le leader européen du secteur, déjà fort de quelque 21.000 professionnels de santé et 600 établissements (cliniques privées, centres de santé et établissements privés à but non lucratif) clients, en France et en Allemagne. Accessible depuis les sites de l’AP-HP, celui de Doctolib ou depuis leurs applications mobiles respectives, la prise de rendez-vous gratuite sur internet concerne déjà sept établissements de l’AP-HP (Antoine-Béclère, Bicêtre...

 

 

Lire la suite


Cet automne, des pharmaciens pourront vacciner contre la grippe

Consentement écrit obligatoire

Quelque 4.000 pharmaciens des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine se sont portés volontaires pour vacciner les patients contre la grippe saisonnière. L’expérimentation va démarrer en octobre. Pour la première fois, des pharmaciens vont être autorisés à injecter des vaccins. Un décret, publié au Journal officiel du 11 mai 2017, lance l’expérimentation dans deux régions : Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine. Elle durera trois ans. Les organisations professionnelles ont d’ores et déjà annoncé que 4.000 pharmaciens d’officine se sont portés volontaires. Cette expérimentation concerne uniquement le vaccin contre la grippe saisonnière. Elle est destinée à augmenter la couverture vaccinale en baisse ces dernières années. Elle démarrera en octobre, dès le lancement de la prochaine campagne de vaccination. Les pharmaciens spécialement formés pourront vacciner les personnes qui détiennent un...

 

 

Lire la suite


DocForYou, l’étonnante appli qui met un nom sur vos douleurs

Entre diagnostic minute et enjeux de santé publique

Cette appli lancée par un médecin permet à l'utilisateur de faire un autodiagnostic plus fiable que ses recherches sur le web. C'est l'histoire d'un médecin généraliste qui a remarqué que l'essentiel de ses patients venaient le voir pour un faible nombre de pathologies facilement reconnaissables. Il a eu alors l'idée de cette appli qui, à la manière du jeu Akinator, à partir de quelques questions, devine le nom non pas d'un personnage célèbre, mais de la maladie dont vous souffrez. Précisons que cet outil ne prétend pas remplacer une consultation réelle avec un praticien assermenté. Elle veut au contraire capter les questions que l'on pose souvent à Google et qui méritent mieux que les témoignages et les publicités peu fiables qui en résultent. D'ailleurs dans la plupart des cas, cette appli vous conseillera d'aller consulter votre médecin. Après vous avoir demandé si vous êtes un homme ou une femme, DocForYou vous ...

 

 

 

Lire la suite


12.000 tonnes de médicaments rapportés en pharmacie en 2016

79% des Français rapportent leurs médicaments non utilisés

Les Français ont rapporté l'an passé près de 12.000 tonnes de médicaments non utilisés en pharmacie, soit 63% du total estimé, selon l'association Cyclamed. En 2016, la collecte s'est élevée à 11.884 tonnes uniquement pour les médicaments (12.108 en 2015) et 15.874 tonnes si on ajoute les emballages et les produits de parapharmacie (15.477 en 2015). C'est l'association Cyclamed qui est chargée de récupérer. En moyenne, 181 grammes de médicaments ont été rapportés dans les pharmacies par chaque Français en 2016, selon Cyclamed (185 l'an passé). Les régions qui sont les meilleures élèves sont la Bourgogne-Franche-Comté (225 grammes par habitant), les Hauts-de-France (217) et les Pays-de-la-Loire (200). Les médicaments sont collectés par les pharmacies puis regroupés avant d'être éliminés dans 55 incinérateurs qui récupèrent l'énergie afin de l'utiliser pour le chauffage ou l'éclairage. "Cela a...

 

 

Lire la suite


La médecin Agnès Buzyn nommée ministre des solidarités et de la santé

« Renouer le dialogue »

Cette professeure d’hématologie de 54 ans a présidé l’Institut national du cancer avant de prendre la tête du collège de la Haute Autorité de santé. La professeure Agnès Buzyn, 54 ans, quitte la présidence de la Haute Autorité de santé (HAS) pour prendre la tête du ministère des solidarités et de la santé. C’est donc un médecin – et non des moindres – qui revient avenue Duquesne, comme le souhaitait Emmanuel Macron. Son parcours professionnel, au cours duquel elle a alterné la pratique clinique hospitalière et la direction ou la présidence de différentes institutions publiques – Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), Institut national du cancer (INCA) et HAS –, ne sera pas de trop, notamment vis-à-vis des professionnels de santé. Née à Paris, Agnès Buzyn a baigné dans la médecine depuis l’enfance : un père chirurgien, des oncles médecins ou chirurgiens, une mère psychologue et psychanalyste. Le...

 

 

Lire la suite


Chalabre : un labo e-santé expérimental en condition réélle

Des habitants âgés de 55 à 87 ans testent des solutions d'e-santé

Deux ans après la signature de son partenariat avec la société Kyomed, la commune de Chalabre (Aude) vient de dévoiler les évaluations des divers dispositifs de e-santé mis en place avec la participation active d'habitants seniors bénévoles. Rappelons que cette initiative a pour ambition de développer des solutions pérennes capables de palier la désertification médicale en milieu rural. La désertification médicale en milieu rural est un problème de fond et de santé publique. Un problème qui s’amplifie d’année en année alors que parallèlement, les besoins sont de plus en plus importants, notamment avec le vieillissement des populations dans les campagnes. La commune de Chalabre est l’exemple même des petites villes impactées par ce double phénomène démographique. Mais cette municipalité considère que le maintien d'un système de soins passe par le développement des solutions d'e-santé...

 

 

Lire la suite


Le smartphone premier écran de connexion à internet

45,7 millions de personnes de 15 ans et +

Selon l’étude Médiamétrie sur l’audience de l’internet global en France, en mars 2017, 45,7 millions de personnes de 15 ans et + se sont connectées au moins une fois sur le web depuis un ordinateur, un mobile et/ou une tablette, ce qui représente 87,7 % des Français. Parmi eux, ils sont 38,3 millions à s’être connectés quotidiennement quel que soit l’écran, soit près de 3 Français sur 4 (74 %). Au quotidien, le smartphone demeure le premier écran pour se connecter à Internet pour plus d’un Français sur deux (51 %), juste devant l’ordinateur (49 %). La tablette suit avec près d’un Français sur 4 (24 %). Parmi les 38,3 millions d’internautes quotidiens en mars 2017, les CSP + sont les plus connectés. Ils sont près de 9 Français CSP + sur 10 à surfer sur internet chaque jour (89,8 %). Leur écran principal de connexion est l’ordinateur pour plus de deux tiers d’entre eux (66,5 %). 85 % des 35-49 ans se connectent quotidiennement à Internet. Ils utilisent...

 

 

Lire la suite


Study Watch : la montre de Google à l’heure de la recherche médicale

Elle ne sera utilisée que dans le cadre d’études

Verily, filiale de Google, a dévoilé sa Study Watch, une montre connectée dédiée à la recherche médicale. Elle ressemble à une montre connectée de facture horlogère, mais prétend aller beaucoup plus loin ! Développée par Verily (filiale d'Alphabet, la maison mère de Google), la Study Watch vient d'être dévoilée. Cette montre médicale expérimentale n'a pas vocation à être vendue au grand public, mais utilisée à des fins de recherche. Elle vise à "mesurer les signaux pertinents pour les études portant sur les maladies cardiovasculaires, les troubles du mouvement et d'autres domaines", expliquent ses créateurs. Derrière son cadran à encre électronique e-ink, le Study Watch intègre différents capteurs physiologiques afin de mesurer ces "signaux pertinents". Parmi ses fonctionnalités, la mesure de la fréquence cardiaque, bien sûr, mais aussi celle de l'activité électrodermale (l'ensemble des variations des...

 

 

Lire la suite


Du candidat au président Macron : que retenir de son programme Santé

Télémédecine : déverrouiller

Au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, DSIH revient sur les propositions phares de son programme en matière de santé et ses intentions en termes de méthode. Au chapitre santé, le programme du candidat Emmanuel Macron[1] avait identifié trois objectifs prioritaires : conduire la révolution de la prévention, accélérer la lutte contre les inégalités de santé, et rendre le système de santé plus efficient. Son diagnostic soulignait « une situation paradoxale faite d’excellence et d’inégalités profondes ». Le système de santé français présente effectivement, à ses yeux, des forces, si l’on évoque l’espérance de vie globale et la couverture des gros risques, mais aussi des faiblesses et des inégalités « d’accès géographique et financières majeures, en plus des difficultés d’information ». Investir 5 milliards d’euros. Parmi ses propositions phares, il s’est engagé à consacrer « 5 milliards d’euros à un...

 

 

Lire la suite


MesDocteurs propose la délivrance d'ordonnance

Levée de fonds de 1,2 M€

MesDocteurs, dont le siège social est à Marseille, est spécialisée dans l'e-santé. La start-up annonce une nouvelle fonctionnalité de taille qui entend révolutionner la télémédecine. MesDocteurs ajoute une nouvelle fonctionnalité à son offre. Après la visioconférence, qui permettait aux utilisateurs de la plate-forme de téléconseil médical de poser des questions en direct à un médecin, la société, fondée en 2015 par l’équipe de Monshowroom (vendu au groupe Casino fin 2014), offre désormais un nouveau service de téléconsultation. Désormais, les médecins partenaires de MesDocteurs sont autorisés à poser un diagnostic en ligne et à délivrer des ordonnances. Un vrai atout pour cet acteur qui a levé, il y a un peu plus d’un an, 1,2 millions d’euros auprès de deux capital-risqueurs et du courtier en assurances marseillais Delta assurances, pour accélérer son développement et renforcer...

 

 

Lire la suite


IDS Santé choisit la technologie de BroadSign

Un réseau d'affichage numérique dans les cabinets médicaux

IDS Santé, spécialiste de la communication dans les cabinets médicaux, a sélectionné le logiciel DOOH automatisé de BroadSign, société spécialisée dans les technologies numériques de régies publicitaires, pour la gestion de l’affichage de son réseau de salles d’attentes. Ce partenariat permettra la digitalisation de l’environnement des salles d’attentes afin de préparer les patients pour leurs consultations et de promouvoir «un mode de vie sain», via des fils d’actualités, des informations personnalisées sur chaque établissement, des conseils santé, des quiz ainsi que du contenu publicitaire. Les premiers annonceurs sont des acteurs du bien-être et du tourisme, ainsi que les compagnies pharmaceutiques comme Novartis et Roche. Au total, 400 écrans LED de 40 pouces seront installés dans les salles d’attentes de 100 Maisons et Pôles de Santé lors du premier déploiement, pour une audience mensuelle de 800 000 patients. D’ici 2020, IDS Santé souhaite élargir son réseau à 1500...

 

 

Lire la suite


LE DIGITAL DÉPASSERA LA TÉLÉVISION DANS 15 PAYS CETTE ANNÉE

PUBLICITÉ

En 2017, sur chaque dollar investi par un annonceur dans la publicité, 77 cents seront captés par des supports digitaux et 17 cents par la télévision, selon GroupM, filiale de WPP. Cette dernière souligne que les annonceurs suivent les consommateurs là où ils passent de plus en plus de temps : le temps passé devant la télévision a progressé de 9 minutes en 2016 tandis que celui passé devant des écrans numériques a bondi de 14 minutes. GroupM note également que le digital a dépassé la télévision comme support privilégié des annonceurs dans 10 pays et devrait faire de même dans 5 autres pays (France, Allemagne, Irlande, Hong-Kong et Taïwan) cette année. Si cette tendance est favorable à la publicité digitale, GroupM (WPP) n'en souligne pas moins que la télévision reste le support roi avec une part stable à 42% du marché publicitaire. GroupM table sur un repli de...

 

 

Lire la suite


L’Apple Watch pourrait mesurer les valeurs nutritionnelles des aliments

Pour un public très connecté

La santé est un domaine où Apple se concentre beaucoup et de plus en plus depuis le lancement de sa première Apple Watch. Un nouveau brevet confirme d’ailleurs que la firme américaine cherche à développer ses efforts en proposant un système capable d’identifier les valeurs nutritionnelles des aliments grâce aux étiquettes RFID qui peuvent être lues via l’iPhone ou l’Apple Watch. Cette solution permettrait à l’utilisateur de savoir immédiatement quelles sont les calories consommées et d’autres informations. Les étiquettes RFID seront créés par les producteurs de ces aliments, avec divers détails sur les calories, les ingrédients et plus encore. Ces balises transmettent alors les variables nutritionnelles telles que la valeur calorique, teneur en matières grasses, la teneur en sucre et autres, pour qu’un dispositif NFC comme l’iPhone ou l’Apple Watch puisse le lire. De plus, les fabricants peuvent affecter l’information...

 

Lire la suite


Bourse Charles Foix : quand les seniors deviennent jury

Explications

Dans le cadre de la 14e édition de la Bourse Charles Foix et à l’occasion du Salon des Seniors qui se tiendra à Paris du 18 au 21 mai, l’organisme Silver Valley propose aux seniors de rencontrer directement les développeurs de solutions et de tester les produits et services conçus pour eux. L’idée est bien évidemment d’intégrer davantage les premiers concernés, -les seniors donc- dans le processus de l’innovation et le développement de nouvelles technologies. Comment ? En faisant se rencontrer les porteurs de projets et leurs clients finaux. Ce qui semble une évidence, n’était jusque-là, pas forcément le cas… Avant d’aller plus loin, rappelons que depuis quatorze ans, la Bourse Charles Foix, incite et soutient financièrement et techniquement le développement de produits et services dédiés à l’autonomie et à l’amélioration des conditions de vie des personnes âgées. Cette année la remise de la Bourse aura lieu le 28 juin prochain à...

 

 

Lire la suite 


Lucerne veut soutenir les seniors de manière ciblée

Soulager les proches et Distribution de bons

SuisseAfin d'éviter les départs en EMS pour des raisons financières, la ville songe à aider sous forme de bons les seniors aux revenus modestes. En ville de Lucerne, les personnes âgées ne doivent plus être contraintes de quitter leur domicile et se retrouver dans un EMS pour des questions financières. La municipalité entend soutenir de manière ciblée les seniors aux moyens modestes. L'aide prendrait la forme de «bons pour un habitat autonome», écrit lundi l'exécutif de la ville dans un message au parlement. Lucerne ferait office de pionnière en Suisse. Les coûts annuels de cette phase-pilote sont estimés pour l'heure à 150'000 francs au total. Les bons seraient remis dès 2018 pour une période test de trois ans. Le soutien financier ne doit être accordé que pour des prestations dont une personne âgée a véritablement besoin afin de continuer à vivre chez elle. Et les bons...

 

 

Lire la suite


Qui sont les lauréats du Startup Challenge Digital Africa 2017 ?

L’Afrique : une terre d’innovation numérique

Lors du 27e sommet Afrique-France à Bamako, l’Agence Française de Développement (AFD) et Bpifrance ont présenté les 10 startups lauréates du concours d’innovation numérique « Digital Africa 2017 » : 5 startups africaines et 5 françaises dans les secteurs fintech, santé, environnement-énergie et agriculture. L’Afrique est de plus en plus connectée, grâce notamment à l’adoption rapide du mobile. Le développement du paiement mobile et l’adoption grandissante des smartphones et du haut-débit sont autant de facteurs qui permettent aux entrepreneurs du numérique de proposer de nouveaux produits et services dans l’ensemble des secteurs économiques. C’est pourquoi l’AFD et Bpifrance ont lancé le « Startup Challenge Digital Africa ». Découvrez les 10 entreprises lauréates dont les innovations font émerger des modèles innovants au service du développement en Afrique. Parmi ces innovations primées, on trouve ...

 

Lire la suite


Les vignerons solidaires de la recherche contre le cancer

Objectif : 1 M d'€

C'est un nouvel élan de solidarité que s'apprête à vivre le vignoble de Fronton. Mercredi 10 mai, pour la deuxième année consécutive, les vignerons s'associeront à la Fondation Toulouse Cancer Santé pour présenter la 2e Nuit de la solidarité. Cette soirée de soutien, orchestrée par la Maison des vins de Fronton, se déroulera au Château Saint-Louis, à Labastide-Saint-Pierre, en Tarn-et-Garonne. Elle est destinée aux entreprises et aux particuliers qui pourront, au cours d'un repas jalonné de dégustations de vins, faire des dons en direct ou à travers l'achat de photographies d'art réalisées par André Hemelrijk. L'animation musicale sera assurée par l'orchestre Les Térogènes. Trois personnalités seront intronisées au sein de la Commanderie des Maîtres Vignerons du Frontonnais. Président de la Fondation, Gérald du Crest souligne que «cette année présente une nouveauté. Nous...

 

 

Lire la suite


"Introduire de l’éthique dans le numérique devient primordial !"

Qui va les traiter et les maîtriser ? Comment ?

Les big data, le cloud computing, les NTIC sont autant de technologies devenues incontournables pour les entreprises. Que ce soit pour améliorer les processus, gagner du temps ou aborder une démarche proactive dans le travail, il est cependant difficile de déterminer l'utilisation réelle de toutes les données générées. Jérôme Béranger, co-fondateur du label ADEL (Algorithm Data Ethics Label) et expert en éthique du numérique en santé chez Keosys nous confie les raisons pour lesquelles il est important d'introduire l'éthique dans le numérique dès le départ. D’une manière générale, la technologie permet à l’homme, en lui procurant des outils toujours plus performants, de construire un univers socio-économique propre et d’innover par rapport à cette construction. Avec la croissance d’Internet, de l’usage...

 

 

Lire la suite


Grand Prix du Brand Content

Le Palmarès 2017

Grand Prix 2017 : Adidas Handball – Adidas – La Fourmi – When We Were Kids - The Thing Alive Coup de Cœur du Jury : Génocide au Burundi #StopThisMovie – FIDH – We Are Social Catégorie Alimentaire : OR : Granola Night Assistance – Granola – Marcel  ARGENT : Whopper Blackout – Burger King France – Buzzman   BRONZE : La vie du Filet, Mini Babybel – Fromageries Bel – Young & Rubicam Paris Catégorie Boisson : ARGENT : Les Fruits à Ibizananas – Oasis – Marcel  BRONZE : J&B Rare Stories – MHD Moët Hennessy Diageo – MNSTR – Okio Studio Catégorie Non-alimentaire, Service : ARGENT :  #Futurefood– Deliveroo – Mediacom - BETC - CANAL+ REGIE / CANAL BRAND FACTORY Catégorie Hygiène, beauté, cosmétique, santé :  OR : Vivelle Playgum – Lascad Vivelle dop– Publicis Conseil Catégorie Mode : OR : Adidas handball – Adidas – La Fourmi – When We Were Kids - The Thing Alive...

 

Lire la suite


Quatre façons dont les objets connectés vont aider les diabétiques

Les diabétiques, un public très connecté

Le diabète est une maladie souvent méconnue. Les médecins de campagne, mal préparés ont parfois du mal à la détecter. Pourtant, autour du monde, 415 millions de personnes en sont atteintes. Une personne meurt du diabète toutes les sept secondes à travers la planète. Plus que le sida, la tuberculose ou la malaria. Cette maladie est impossible à oublier et impose des contraintes au quotidien. Mais les objets connectés peuvent peu à peu simplifier la vie des malades.  Beaucoup d’objets connectés souffrent d’une difficulté liées aux nouvelles technologies en général. Le public cible sur les produits innovants est souvent marginal. Par manque d’usage, d’informations, de connaissances techniques… Un constat qui est très différent pour les diabétiques et leurs proches. Depuis longtemps déjà, ceux-ci ont adopté les nouvelles technologies ou se montrent prêts à le faire.  Selon une étude menée dès 2014, par la...

 

Lire la suite


Un utérus artificiel pour grands prématurés testé chez le mouton

Imitation de la physiologie naturelle

Une équipe américaine a permis à des fœtus d’agneaux de se développer ex utero pendant quatre semaines. L’application chez l’homme nécessitera de lever plusieurs inconnues. Un incubateur qui mime au plus près la physiologie d’un utérus, pour offrir de meilleures chances de survie en bonne santé à de très grands prématurés : tel est l’objectif poursuivi par l’équipe dirigée par Alan Flake, de l’hôpital pour enfants de Philadelphie. Le chirurgien fœtal et son équipe présentent dans Nature Communications du 25 avril un dispositif qui marque un pas significatif dans la quête d’un tel « utérus artificiel ». Testé sur le mouton, il a permis de faire se développer des fœtus d’agneaux dans un sac en plastique transparent relié à divers circuits sanguins et physiologiques, pendant quatre semaines, apparemment sans séquelles. « Le but est de répondre au défi de l’extrême prématurité », explique Alan Flake. En deçà de vingt-trois...

 

 

Lire la suite


Mabu, un robot pour assister les médecins dans le suivi des patients

Permettre aux patients de demeurer plus longtemps en thérapie

Technologie : Catalia Health a conçu un robot chargé de discuter avec les patients en convalescence. Il offre à ces derniers une assistance au quotidien et transmet aux médecins des informations sur leur état de santé. De notre correspondant à San Francisco Dans la plupart des cas, après une hospitalisation, le patient est maintenu sous surveillance pour quelques jours à l’hôpital, avant d’être autorisé à regagner son domicile. Naturellement, le corps médical continue de garder un oeil sur lui à distance : il recevra ainsi des appels réguliers d’un médecin ou d’une infirmière pour vérifier son état de santé. Mais il est impossible de surveiller efficacement et au jour le jour l’ensemble des patients valétudinaires. Pourtant, la convalescence constitue une étape-clef dans le processus de guérison, pour s’assurer que le patient récupère bien et qu’aucune complication ne se profile à l’horizon. Dans de nombreux domaines...

 

Lire la suite


L’ÉTHIQUE ALGORITHMIQUE AU CHEVET DE LA MÉDECINE NUMÉRIQUE

Interview

Jérôme Béranger est chercheur (PhD) associé - Inserm 1027 de l’Université Paul Sabatier de Toulouse, co-fondateur du label ADEL que nous vous avons présenté la semaine dernière. il répond à nos questions sur le concept d’éthique en santé numérique… What’s up Doc. Dans votre dernier ouvrage : « Les Big Data et l’éthique » vous employez le terme d’ « éthique algorithmique ». Pouvez-vous nous dire ce que cela signifie concrètement ? Jérôme Béranger. Y a-t-il une éthique propre au numérique ? Le digital crée de toute part des injonctions contradictoires qui ont par conséquent des répercussions éthiques spécifiques aux Nouvelles Technologies de l’information et la communication (NTIC). L’éthique algorithmique est une éthique appliquée aux NTIC afin de les accompagner et même de les encadrer. Elle a trois composantes :-L’éthique des données, garantissant le traitement équitable de données et la...

 

 

Lire la suite


Présidentielle 2017 : Macron et Le Pen, deux visions opposées des enjeux numériques

Un numérique transversal pour Macron, sectoriel pour Le Pen

Le vote du dimanche 7 mai entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen sera lourd de conséquences tant leurs programmes divergent, tant dans le rapport des deux finalistes au numérique que dans leurs propositions. Les deux finalistes de l’élection présidentielle présentent un programme diamétralement opposé concernant le numérique, l’innovation et les startups. La Tribune fait le point. Financement de l'innovation, imposition des géants du Net, économie des données, protection de la vie privée, régulation du secteur de la culture, éducation, e-santé, réseaux de communication... Le prochain président devra se confronter à de nombreux enjeux liés au numérique. Et le vote du dimanche 7 mai sera lourd de conséquences tant les programmes d'Emmanuel Macron (En Marche !) et de Marine Le Pen (Front national) divergent, tant dans leur rapport au numérique que dans leurs propositions. L'ancien ministre de l'Économie...

 

Lire la suite


Google veut réaliser "une carte de la santé humaine" avec 10 000 volontaires

Repérer les signes avant-coureurs d'une maladie cardiovasculaire ou d'un cancer

Verily, la filiale santé du géant Google, veut suivre 10.000 personnes durant au moins quatre ans afin de repérer les signes avant-coureurs de maladies. Réaliser "une carte de la santé humaine" : ce sont les termes employés par Verily, la filiale spécialisée dans la santé du géant Internet américain Alphabet (Google), pour résumer son programme très ambitieux, baptisé "Project Baseline". Lancé officiellement le 19 avril 2017, en partenariat avec les universités de Duke et Stanford (États-Unis), le projet consiste à accumuler un large éventail de données médicales, comportementales ou même génétiques sur environ 10 000 volontaires. Les participants, des Américains majeurs et en bonne santé, s'engagent à porter quotidiennement une montre connectée enregistrant diverses données, comme leur rythme cardiaque, et à placer sous leur matelas un capteur permettant d'analyser la qualité de leur sommeil. Ils devront...

 

Lire la suite


La réalité virtuelle pour améliorer l'équilibre des seniors

LA RÉALITÉ VIRTUELLE COMME OUTIL THÉRAPEUTIQUE

Pour réduire le risque de fractures des seniors et augmenter leur sens de l'équilibre, des chercheurs ont mis en place un dispositif de réalité virtuelle. La réalité virtuelle pourrait être d'une grande aide, non seulement pour détecter les déficiences de l'équilibre de manière précoce, mais aussi pour inverser ces troubles et prévenir les chutes, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Nature Scientific Reports. Créer l'illusion visuelle d'une perte d'équilibre pourrait réduire le nombre de décès des personnes âgées, hospitalisées après une fracture. DÉTECTER LES TROUBLES DE L'ÉQUILIBRE. Les adultes jeunes et en bonne santé dépendent principalement de «capteurs» mécaniques dans leurs pieds et leurs jambes pour leur donner un sens précis de la position du corps. Ainsi, elles n'ont généralement aucun problème à marcher dans l'obscurité ou avec les yeux fermés. Mais cette capacité diminue chez...

 

 

Lire la suite


Infographie : e-Assurance

100 ans, 3 maladies, et toujours en activité

 

 

De la recherche d'information à la souscription, comment évoluent les pratiques des assurés sur Internet ? Consultation de contrats, transmission de documents, déclaration de sinistre... Quels sont les services les plus utilisés sur smartphone ? Comment les clients évaluent-ils leur assureur ? Chatbots, assurances basées sur l'usage ou peer to peer : comment ces innovations sont-elles accueillies par les internautes ?

 

Lire la suite


Une application mobile facilite l’accès aux soins à tous en Afrique

« l’accès aux soins de qualité devrait être un droit fondamental et non un privilège »

La start-up congolaise WapiMED a développé une application de E-santé permettant de géolocaliser les professionnels de la santé pour faciliter l’accès aux soins dans les zones les plus reculées. Aujourd’hui encore, en Afrique, on observe une inégalité criante devant l’accès aux soins médicaux. Pierre Jacquemot y a d’ailleurs consacré un de ses articles dans la revue Afrique Contemporaine intitulé « Les systèmes de santé en Afrique et l’inégalité face aux soins ». On y apprend notamment que les dépenses publiques de santé profitent majoritairement aux populations aisées des villes du fait de la rareté des établissements de santé, majoritairement implantés dans les villes, et du prix très élevé des soins prodigués. Or la santé est une des composantes majeures du développement de ces pays. Aussi, si les hôpitaux et le personnel de santé sont si rares dans certains pays d’Afrique, c’est aussi parce que nombre de médecins qualifiés...

 

 

Lire la suite


L’impact des objets connectés à l’étude en Rhône-Alpes

Éviter les hospitalisations

Le programme Pascaline [1] présente l’originalité de confier le pilotage de trois de ses sous-projets à l’URPS[2] Médecins Auvergne Rhône-Alpes. Il s’agit d’expérimenter le carnet de vaccination électronique, un réseau social de professionnels de santé et l’usage de trois types d’objets connectés : tensiomètres, pèse-personnes et traceurs d’activité.  Le Dr Marcel Garrigou-Grandchamp, élu URPS et référent du projet Objets connectés, était invité à présenter son expérience, fin mars, lors d’une rencontre professionnelle organisée par Qualcomm Life pour partager des retours d’expérience sur le thème du « continuum de soins, de l’hôpital au domicile ».  Le consortium GFI Informatique-Qualcomm Life-P2Link-IDS a en effet été retenu pour assurer l’intégration, l’assistance à maîtrise d’œuvre et le pilotage technique de ce projet. L’étude de la mesure d’impact des objets connectés porte sur la prise en charge...

 

 

Lire la suite


Cellnovo : acquiert une licence commerciale pour la technologie de Pancréas Artificiel de TypeZero Technologies

« Notre partenariat avec TypeZero Technologies est une nouvelle étape vers la commercialisation de d’un système de gestion automatisé du diabète »

Regulatory News: Le groupe Cellnovo (“Cellnovo” CLNV: EN Paris) (Paris:CLNV), société de technologie médicale qui distribue la première micro-pompe connectée pour mieux gérer son diabète, et la société de santé connectée TypeZero Technologies (Charlottesville, Va), annoncent aujourd’hui la signature d’un accord de licence commercial mondial pour l’intégration et la commercialisation de la technologie de Pancréas Artificiel de TypeZero dans le système mobile de gestion du diabète de Cellnovo. L’accord non-exclusif mondial permettra à Cellnovo de développer et de commercialiser un produit Cellnovo-TypeZero. Les efforts d’intégration sont en cours avec un lancement de produit prévu en 2018. Les termes financiers ne sont pas divulgués. Le logiciel de pancréas artificiel de TypeZero Technologies, aussi connu sous le nom de « inControl AP », sera directement incorporé à la micro-pompe Bluetooth de Cellnovo. inControl AP...

 

 

Lire la suite


Rennes. La tumeur du rein retirée à l’aide d’un robot

Un travail d’équipe

Le robot chirurgical s’impose de plus en plus dans les blocs opératoires. Aide précieuse pour les chirurgiens, il permet aussi des opérations moins douloureuses pour les patients. 8 h 30, au bloc abdomen du centre hospitalier universitaire (CHU) de Rennes. L’équipe s’affaire autour de la patiente, plongée dans un sommeil profond. Le Dr Jean-Pierre Estebe a déjà procédé à l’anesthésie, « sans produits à base de morphine, pour éviter d’éventuels effets négatifs au réveil ». Une technique qu’il pratique quand c’est possible. Âgée de 48 ans, la patiente s’apprête à subir une néphrectomie partielle : le retrait d’une partie d’un rein, où siège une tumeur bénigne. Elle est entre les mains du professeur Karim Bensalah, chef du service urologie, assisté par le Dr Romain Huet. « La tumeur a été détectée il y a un an, lors d’examens pour des problèmes de foie. Mais l’intervention pouvait attendre », précise le professeur. Dans la salle, l’ambiance est sereine. Après une dernière...

 

Lire la suite


Elon Musk veut connecter notre cerveau à l’Intelligence Artificielle

Elon Musk prône un mariage homme-machine

Avec Neuralink, L’inventeur milliardaire Elon Musk voudrait connecter notre cerveau à l’Intelligence Artificielle pour augmenter nos capacités cognitives et soigner des maladies. Paypal, Tesla, SpaceX, Hyperloop, le célèbre entrepreneur a prouvé maintes fois son génie et sa bonne vision des marchés des nouvelles technologies. Toujours visionnaires, parfois un peu folles, les idées d’Elon Musk surprennent le monde entier. Après avoir imposé sa vision de la voiture électrique et autonome, après avoir souhaité envoyer des hommes sur Mars et les faire voyager sur Terre à la vitesse de 1200 kilomètres/h, le dirigeant semble travailler sur un projet convoquant le transhumanisme : connecter le cerveau humain à l’Intelligence Artificielle. Immédiatement, les imaginaires s’emballent et convoquent l’image du cyborg. L’histoire semble parfaitement sérieuse. Selon le Wall...

 

 

Lire la suite


Des scientifiques développent une lentille de contact pour diagnostiquer les maladies

Différentes mesures réalisées à partir des larmes

Il est aujourd’hui possible d’imaginer une lentille de contact biosensible pouvant vous indiquer si votre taux de glycémie est trop bas ou s’il y a un problème avec l’un de vos organes. En tirant parti de la puissance de la technologie des transistors ultra-minces, des chercheurs de l’Oregon State University ont fait un pas de plus pour atteindre cet objectif. Une équipe de recherche, dirigée par le professeur Gregory Herman, a développé un biocapteur transparent pouvant être ajouté à une lentille afin de détecter différents symptômes. À l’heure actuelle, le prototype testé en laboratoire est seulement capable de détecter le taux de glycémie. Mais à l’avenir, l’équipe pense pouvoir détecter d’autres problèmes médicaux, peut-être même le cancer. Les technologies nécessaires à la conception de ce type de dispositif non invasif existent, mais il faudra encore quelques années avant de voir ce...

 

 

Lire la suite


Apple mise sur la médecine prédictive via les objets connectés, vers une dictature des géants du Web ?

Les  GAFA investissent massivement dans le secteur de la médecine prédictive

Ne vous y trompez pas, cette annonce – aux aspects quelques peu anodins- s’avère être au final d’une importance cruciale, laissant entrevoir la stratégie menée par les  les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon). Stratégie révélée notamment par Marc Dugain dans son livre « l’Homme nu, la dictature invisible du numérique », pointant du doigt le pouvoir de ces géants du web, de l’informatique et des Big-Data. Selon la chaîne américaine CNBC, Apple développe depuis plusieurs années, et dans le plus grand secret, une technique destinée à faciliter le suivi du diabète via des capteurs. Elle permettrait au diabétique de s’assurer de façon continue de son taux de glycémie tout en lui évitant de se piquer régulièrement le bout des doigts, comme l’en contraint la méthode actuelle. Selon CNBC – se basant sur trois sources anonymes – le projet s’inscrit dans un concept initié par Steve Jobs, l’ancien patron de la marque à la pomme, désormais décédé. Ce dernier...

 

Lire la suite


Dans une maison de retraite de Saint-Max, des capteurs numériques pour protéger les malades d'Alzheimer

Un dispositif pas obligatoire et encore cher

 Quand les nouvelles technologies améliorent le confort des malades. Dans cette maison de retraite de l'agglomération nancéienne, un dispositif d'alerte automatique mis en place à la demande permet d'alerter le personnel de l'établissement si une personne atteinte d'Alzheimer chute. Dans l'EHPAD "Hôtel Club" de Saint-Max, dans l'agglomération Nancéienne, certaines chambres sont équipées d'une alerte automatique, "un détecteur de mouvements", explique Christelle Caps, responsable des personnels soignants. "Nous avons un capteur au-dessus de l'armoire, deux capteurs dans la salle de bain, et des capteurs au niveau des portes, pour les entrées et les sorties dans la chambre. Par le biais de la Wifi, s'il y a une chute, nous sommes alertés directement sur les portables des soignants". Le soignant reste celui qui sécurise et tranquillise le patient. Mais ce système, mis au point par la société...

 

Lire la suite


Zoom sur Zenbo, le robot compagnon d’Asus

Zenbo, pour lutter contre l’isolement des personnes âgées

Il y a quelques temps, Asus, nouvel acteur de la robotique, dévoilait Zenbo au Computex de Taipei, un robot compagnon d’aide à la vie courante. Commercialisé depuis janvier 2017 à Taiwan, Zembo offre différentes fonctionnalités… Zenbo : le robot de compagnie d’Asus. Zenbo est notamment capable de répondre aux commandes vocales, de rappeler les rendez-vous ou autres tâches régulières et ponctuelles et, bien évidemment, d’interagir avec ceux ou celles qui l’entoure. Il peut également garder la maison et, lorsqu’il est utilisé avec un équipement complémentaire d’Asus, comme l’Asus ZenWatch 3, peut détecter la chute d’une personne : une sorte de « téléassistance 2.0 » ! De plus en plus de robots tendent à se développer dans le but d’éviter l’isolement des personnes âgées. Grâce aux commandes vocales et aux systèmes de surveillance, Zenbo peut « aider en cas d’urgence » et rassurer les proches aidants. Deux configurations de ...

 

 

Lire la suite


Les données de santé, accessibles à certains organismes publics

Des informations pour la recherche

L’ouverture des données de santé, promise par la ministre de la santé Marisol Touraine, se concrétise peu à peu. Etape la plus récente, l’accès autorisé vers ces informations anonymisées à certains organismes exerçant une mission de service public. « La loi de modernisation de notre système de santé facilite l’accès aux données de santé à des fins de santé publique, de recherche et d’innovation », rappelle le ministère en charge de la Santé. C’est pourquoi système national des données de santé est à présent ouvert « aux organismes exerçant une mission de service public pour toute étude, recherche et évaluation présentant un intérêt public ». Dans le détail et suivant certaines conditions détaillées dans le décret du 26 décembre 2016 : l’Etat, l’Assurance-maladie, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), la Haute Autorité de santé (HAS) ou encore Santé publique France peuvent accéder à ces données de manière permanente pour...

 

Lire la suite


Gouvernance, usages, modèle économique: le Catel sonde les bonnes pratiques de l'e-santé

Ecart entre importance perçue et réalité des projets

PARIS, 10 avril 2017 (TICsanté) - Le directeur et cofondateur du Club des acteurs de la télésanté (Catel), Pierre Traineau, a analysé pour TICsanté les résultats de deux études sur les bonnes pratiques identifiées dans les projets d'e-santé, menées à l'occasion de la journée Catel Visio du 23 mars dernier. La 17e édition de la journée Catel Visio intitulée "Des bonnes pratiques aux succès d'e-santé" a réuni près de 1.000 personnes connectées en visio-conférence depuis 27 territoires en France, en outre-mer et à l'international, afin d'apporter leur retours d'expérience sur le déploiement les usages de projets e-santé. Le Catel a réalisé à cette occasion deux enquêtes afin d'identifier les bonnes pratiques considérées comme les plus importantes pour la réussite et l'essor de l'e-santé. La première était adressée aux porteurs de projets afin de sonder les pratiques réellement mises en oeuvre dans leurs territoires, et la seconde questionnait de façon plus générale l'ensemble...

 

Lire la suite

 


Le déclin de la recherche médicale

« Les institutions françaises cachent ce phénomène »

Didier Raoult, professeur de microbiologie à la faculté de biologie de Marseille, déplore dans Les Echos le déclin de la recherche médicale française. "En 2016, la France (67,6 millions d'habitants) a publié 50.000 articles (source PubMed pour publications médicales); elle est passée de la 5e à la 8e place en nombre de publications totales en quinze ans. La Chine (84.450 articles), l'Italie (52.819 articles) et le Canada (51.175 articles) la dépassent à présent". D'autres pays, comme les Pays-Bas, avec 33.900 publications pour 17 millions d'habitants, et la Suisse, avec 23.701 publications pour 8,3 millions d'habitants, se montrent également plus efficaces. "Les institutions françaises cachent ce phénomène car elles labellisent les unités à plusieurs, et chacune ensuite revendique la totalité de la production de toutes celles auxquelles elles sont associées", déplore Didier Raoult, en citant l'exemple de son unité où la contribution de l'Inserm est de 3%. Mais...

 

Lire la suite


"Avenue de l’Europe". L’Europe de la médecine douce

Les médecines "complémentaires" à développer

Les Français champions d'Europe de la consommation de médicaments ? Eh non, contrairement à une idée reçue (enfin, pas tout à fait – mais Stefan De Vries y reviendra dans sa chronique). Fin 2015, une note de l'Institut de veille sanitaire et l'Agence nationale du médicament s'alarmait tout de même de notre surconsommation d'antibiotiques : 30% de plus que la moyenne européenne (d'où une dépense injustifiée de 71 millions d’euros… et une résistance accrue de certaines bactéries comme l'E. coli).  Autre (relativement) bonne nouvelle : les Français, réputés amateurs d'anxiolytiques, y recourent un peu moins ces dernières années… mais encore beaucoup trop, alors que leurs dangers sont maintenant bien connus. Si l'on ajoute les scandales sanitaires à répétition, comme les affaires du Mediator ou de la Dépakine, les raisons de faire le vide dans l'armoire à pharmacie ne manquent pas...

 

Lire la suite


SON TRAITEMENT ANTI-CANCER EST DÉREMBOURSÉ

ELLE LANCE UN APPEL AUX DONS POUR POUVOIR SE SOIGNER

DROIT AU SOIN – Touchée par un cancer du sein depuis 2009, Leslie Salut, une Gardoise de 40 ans, ne peut pas suivre sa troisième cure de chimiothérapie. Son traitement n’est plus remboursé par l’Assurance Maladie. Dans l’impasse, elle a décidé de faire appel à la générosité des Français. "Je m’appelle Leslie, j’ai 40 ans, je suis maman d’un garçon de 13 ans que j’élève seule et je suis atteinte d’un cancer métastatique, se présente cette habitante du Gard. La semaine dernière, lors d’un renouvellement de protocole de chimiothérapie j’ai reçu une réponse négative de la part du Cabinet du Médecin Conseil National concernant le remboursement de l’Avastin", un traitement anti-cancer. Or, une seule injection du médicament revient à 1632,65 €. Et pour pouvoir se soigner, Leslie a besoin d’en recevoir une toutes les trois semaines.  Loin de baisser les bras, la Gardoise a décidé de lancer un appel aux dons le 4 avril sur la plateforme de financement participatif...

 

Lire la suite


Baromètre 2017 de la santé numérique

Seulement 34% des patients savent qu’ils peuvent prendre rendez-vous en ligne

Le portail de prise de rendez-vous médicaux en ligne MonDocteur.fr a dévoilé sa première grande enquête sur la santé numérique. Découverte. A travers ce baromètre MonDocteur dresse un bilan des usages et attentes des patients en terme de numérique. Il porte sur un bilan de la prise de rendez-vous en ligne et des usages patients ainsi que sur les attentes des patients à l’égard du numérique. Concernant la prise de rendez-vous en ligne, on observe une forte progression de la notoriété et de l’usage du service qui bénéficie d’une très bonne image auprès des personnes interrogées. 54% des patients interrogés connaissent le concept et 31% déclarent l’avoir déjà utilisé, soit 5 points de plus par rapport à l’enquête menée en avril 2016 avec OpinionWay. Même si les personnes interrogées ne connaissent pas toutes ce service, elles en ont généralement une bonne image. 71% d’entre elles expriment être prêtes à recommander le service. Parmi...

 

 

Lire la suite


John Flannery : « Toute l'industrie de la santé va devenir digitale »

Quel regard portez-vous sur la France ?

John Flannery dirige l'activité santé de General Electric. Un pôle qui emploie environ 5.000 ingénieurs logiciel. Il livre sa vision du virage numérique dans le domaine de la santé. Vous avez pris la tête de GE Healthcare voilà un peu plus de deux ans. Quelles sont vos priorités pour cette activité ? Aujourd'hui mon objectif c'est de renouer avec la croissance. Nous sommes numéro un mondial en parts de marché. L'activité dégage un bon cash-flow et une bonne profitabilité mais notre croissance était faible. L'année 2016 a été une année record en termes de bénéfice, avec le résultat annuel le plus élevé de l'histoire de GE Healthcare. Nous devons continuer sur cette voie. Comment comptez-vous y parvenir ? Quels que soient les pays, tout le monde veut la même chose : de meilleurs résultats cliniques pour moins cher. Notre stratégie s'organise donc aujourd'hui autour de plusieurs axes. En premier lieu, nous voulons...

 

Lire la suite


Dans l'Eure, un village tourne un clip pour trouver un médecin généraliste

Un quart de la commune mobilisé

La commune de Bourth, dans l'Eure, était mobilisée samedi 1er avril pour tourner une vidéo promotionnelle. L'objectif : trouver un médecin généraliste. La commune n'en compte plus qu'un et peine à recruter un jeune praticien. La commune de Bourth, située dans le sud de l'Eure à la frontière avec l'Orne, s'est figée pendant plusieurs heures samedi 1er avril. Pour la bonne cause : les habitants participaient au tournage d'un "mannequin challenge", un clip promotionnel pour le village dont le principe est de rester immobile. L'objectif : trouver un médecin généraliste pour remplacer celui qui vient de partir le 17 mars. La commune n'en compte plus qu'un et il est en fin de carrière. Le maire et les habitants se sont retroussé les manches : ils étaient entre 150 et 200 à participer au tournage de la vidéo ce samedi. Au total, 300 personnes ont participé au projet puisque les élèves de l'école...

 

 

Lire la suite


Melun : un robot distributeur de médicaments débarque à l'hôpital

Celui n’est d’ailleurs pas humanoïde

Un robot « préparateur de médicaments » a été acheté par le Groupe hospitalier du sud Ile-de-France et permet une délivrance plus sécurisée aux patients. Depuis quelques semaines, la trentaine de pharmaciens et préparateurs en pharmacie du Groupe hospitalier du sud-Ile-de-France, à Melun, a un allié de taille. Le service vient de se doter d’un système d’automatisation de la préparation des médicaments et de leur délivrance aux patients. Concrètement, un robot qui conditionne les médicaments, en fonction de l’ordonnance de chaque patient. Capacités. « C’est le premier équipement du genre dans le sud Seine-et-Marne, précise le Dr Maryse Camus-Piszez, cheffe du service pharmacie. Cette technologie a de nombreux atouts comme la sécurisation de la prise en charge mais aussi une préparation individualisée des médicaments. » À l’heure actuelle...

 

Lire la suite


Une neuroprothèse permet à un tétraplégique d’utiliser son bras

Une méthode à exploiter

Grâce à un dispositif inédit, un Américain tétraplégique utilise de nouveau son bras pour manger et accomplir de petits mouvements. Une prouesse médicale. Bill Kochevar, 56 ans, est tétraplégique depuis un accident de vélo survenu il y a dix ans. Blessé au niveau de la quatrième vertèbre cervicale, il souffre de paralysie à partir des épaules. Aujourd’hui, cet Américain peut de nouveau utiliser son bras et sa main droite. Cette avancée a été réalisée à Cleveland, aux États-Unis. Comme le rapporte une étude publiée dans The Lancet, le 28 mars 2017, Bill Kochevar mange et boit avec son bras grâce à une neuroprothèse. Une avancée rendue possible avec deux boitiers fixés sur sa tête et 192 électrodes implantées dans son cerveau. Ces dernières enregistrent les signaux que sa matière grise envoie quand il imagine réaliser certains mouvements. Ce dispositif contourne la...

 

Lire la suite


La Haute Autorité de santé accueille enfin un représentant des malades

Ténacité

Après bien des hésitations et des conflits, Christian Saout, ancien président d’Aides, est nommé au collège des experts qui dirige la HAS. Exit l'économiste de la santé. Marisol Touraine n’a pas lâché. Alors que dans les nominations très attendues au collège de la Haute Autorité de santé, nombreux s’étaient étonné qu’il n’y ait toujours pas de représentant des malades, la ministre de la Santé a finalement tranché. Et décidé de nommer Christian Saout à la place de Gérard de Pouvourville, économiste reconnu de la santé, qui avait été présélectionné. Un choix pertinent. Dans le monde fragile des usagers de la santé, Christian Saout est, en effet, un roc. Toujours présent, toujours résistant, et surtout toujours rebelle. Magistrat administratif, Christian Saout  n’a peur de rien, avec un long parcours de militant derrière lui. De 1998 à 2007, il a dirigé l’association Aides, à un moment délicat, quand il a fallu...

 

 

Lire la suite


Caisses-maladie: les apps sont incontournables

Se différencier par les fonctionnalités

En Suisse, la majorité des assureurs ont développé une ou plusieurs ­applications mobiles. Du scannage de la facture au coaching personnel, les solutions doivent répondre au besoin des clients, et favoriser le rapprochement entre l’assureur et l’assuré. Un constat issu de l’enquête de ICTjournal. Les apps sont devenues incontournables dans le secteur, grâce à leurs fonctionnalités et services accessibles en tout temps. (Source: Sanitas). En novembre dernier, l’application mobile MyCSS s’est distinguée, lors de l’événement Best of Swiss Apps, en remportant deux médailles d’or dans les catégories User Experience et Business. A ces deux distinctions s’ajoutent encore trois médailles...

 

 

Lire la suite...


Cancer de la prostate : pas de valeur ajoutée pour les robots chirurgicaux

Aucune étude fiable sur les avantages du robot chirurgical

En 2011, 39 hôpitaux possédaient un robot chirurgical pour l’ablation de la prostate. Quatre ans plus tard, ils sont plus du double ! Fin 2016, la Haute Autorité de la Santé (HAS) a rendu un avis favorable pour le remboursement de cette opération. Mais, selon la HAS, le traitement du cancer de la prostate par robot chirurgical n’a pas de valeur ajoutée par rapport aux techniques déjà existantes. Le robot a quatre bras : trois servent à opérer et le quatrième est muni d’une minuscule caméra endoscopique. Cet outil permet au chirurgien de travailler à distance. Assis à une console dans un coin du bloc opératoire, il voit le champ opératoire en trois dimensions et peut commencer l’ablation de la prostate. Chaque semaine, le Dr Eric Barret pratique cinq opérations avec ce robot. "Vous voyez qu’on a l’œil complètement sur la prostate. On manipule des instruments dont la finesse nous permet d’avoir des...

 

 

Lire la suite...


Diabète : un hackathon pour améliorer le quotidien des patients

Accompagner le quotidien

L'Assurance maladie lance un défi aux développeurs informatiques. Ils ont jusqu'à octobre pour développer une application dédiée à l'accompagnement des diabétiques. C’est un peu le hobby de l’Assurance maladie depuis quelques mois. Jusqu’au 23 avril, un nouveau hackathon est ouvert aux développeurs. En partenariat avec la Fédération Française des Diabétiques, il est censé améliorer l’accompagnement des malades dans leur quotidien. Il faut dire que 50 % des Français sont favorables à une application santé sur leur mobile. Il semblait donc logique que l’Assurance maladie s’investisse dans ce secteur. Plus de trois millions de personnes sont suivies pour un diabète en France. Mais encore peu d’applications leur sont dédiées. C’est justement l’objectif du hackathon, événement durant lequel des développeurs travaillent...

 

 

Lire la suite...


Les électrodes, efficaces dans la maladie de Parkinson

La neurostimulation n’est pas une solution de dernier recours

Stimuler à l’aide d’un courant électrique une zone précise du cerveau des personnes atteintes de la maladie de Parkinson peut faire des miracles. Cette « neurostimulation cérébrale profonde » est désormais un traitement de première ligne parfaitement au point. Il faut y penser très tôt, dans les toutes premières années de la maladie.  En 2017, la neurostimulation dite « cérébrale profonde » est enfin couramment utilisée dans la maladie de Parkinson avec d’excellents résultats. Elle s’est développée ces dernières années, le matériel s’étant notablement amélioré. En voici le principe : dans la maladie de Parkinson, une zone délimitée à l’intérieur du cerveau...

 

 

 

Lire la suite...


État des lieux du digital en 2017 : mobile, réseaux sociaux, publicité, e-commerce…

Mobile : 69% du temps passé sur le digital

comScore publie les résultats de son étude annuelle Cross-Plateform Future in Focus. Elle permet de dresser les grandes tendances du digital en 2017 aux USA, de l’usage des applications mobiles à celui des réseaux sociaux en passant par les navigateurs, les moteurs de recherche, la publicité et le e-commerce. En trois ans, le temps passé sur mobile a doublé – alors que le temps passé sur ordinateur a baissé de 8%. En moyenne, on passe 2h51 par jour sur son smartphone. Le mobile représente 69% du temps passé sur le digital vs. 31% sur PC. Android et iOS : 97% de parts de marché. Du côté des systèmes d’exploitation, Android et iOS dominent toujours autant leurs concurrents. Le graphique ci-dessous est saisissant : HP/Palm, Symbian, BlackBerry et Microsoft ont petit-à-petit disparu au profit de Google et Apple. Du côté des constructeurs, ce sont...

 

 

Lire la suite...


Espérance de vie à divers âges en 2016

Une nouvelle enquête Insee !

En années

Espérance de vie à divers âges en 2016

 

Année

Espérance de vie des hommes

Espérance de vie des femmes

 

à 0 an

à 1 an

à 20 ans

à 40 ans

à 60 ans

à 65 ans

à 0 an

à 1 an

à 20 ans

à 40 ans

à 60 ans

à 65 ans

 

2016 (p)

79,3

78,7

59,9

40,7

23,2

19,4

85,4

84,7

65,8

46,2

27,6

23,3

 

2015 (p)

79,0

78,3

59,6

40,4

22,9

19,1

85,1

84,4

65,6

45,9

27,4

23,0

 

2014 (p) y c. Mayotte

79,2

78,5

59,8

40,6

23,1

19,3

85,4

84,7

65,8

46,2

27,7

23,3

 

2014 (p) hors Mayotte

79,2

78,5

59,8

40,6

23,1

19,3

85,4

84,7

65,8

46,2

27,7

23,3

 

2013

78,7

78,1

59,3

40,1

22,8

19,0

85,0

84,3

65,5

45,9

27,4

23,0

 

2012

78,5

77,8

59,0

39,9

22,6

18,8

84,8

84,1

65,3

45,7

27,2

22,8

 

2011

78,4

77,7

59,0

39,9

22,7

18,9

85,0

84,3

65,4

45,8

27,4

23,0

 

2010

78,0

77,3

58,6

39,5

22,4

18,6

84,6

83,9

65,1

45,5

27,1

22,7

 

2009

77,7

77,1

58,3

39,3

22,2

18,4

84,4

83,7

64,9

45,3

27,0

22,6

 

2008

77,6

76,9

58,2

39,1

22,0

18,2

84,3

83,6

64,8

45,2

26,8

22,5

 

2007

77,4

76,7

58,0

39,0

21,9

18,1

84,4

83,6

64,8

45,3

26,9

22,5

 

2006

77,1

76,5

57,8

38,8

21,8

18,0

84,2

83,5

64,7

45,1

26,7

22,4

 

           p : données provisoires arrêtées à fin 2016.

           Champ : France hors Mayotte jusqu'en 2014 et y compris Mayotte à partir de 2014.

 

           Source : Insee, estimations de population et statistiques de l'état civil.

  Lire la suite


Le dossier médical partagé voit le jour! La Somme est un pilote

Qu'est-ce que ça va changer pour les patients et les personnels soignants ?

C'était un serpent de mer, le dossier médical partagé DMP est aujourd'hui bien réel. Ce carnet de santé numérique permet aux professionnels de santé d’accéder aux informations utiles pour la prise en charge des patients. La Somme est l'un des 8 départements pilotes. Depuis 2006, on évoque la création d'une sorte de carnet de santé numérique accessible par le patient et ses soignants. Il a changé plusieurs fois de noms mais depuis juillet 2016 un décret a lancé le projet "dossier médical partagé". La Somme et huit autres départements en France testent depuis décembre ce système. L'objectif : optimiser la prise en charge des patients. Il permet aux professionnels de santé autorisés d'accéder aux informations utiles à votre prise en charge et de partager avec d'autres professionnels de santé des informations médicales vous concernant : vos antécédents, vos allergies éventuelles, les...

 

 

Voir le reportage


LA FRANCE VA INVESTIR 250 MILLIONS D'EUROS DANS L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Concertation sur les effets de l'IA sur l'emploi

Le gouvernement, dans le cadre de sa stratégie pour le développement des technologies d'intelligence artificielle dans le pays, projette de consacrer d'ici cinq ans plus de 250 millions d'euros d'argent public et privé à 10 start-up. Parmi les actions qui «seront menées dès les prochaines semaines et au cours de l'année 2017», il est en effet prévu la «mobilisation des ressources publiques (BPI France, Programme d'investissement d'avenir) et privées pour atteindre l'objectif d'ici à cinq ans d'investir dans 10 start-up françaises pour plus de 25 millions d'euros chacune», relève un communiqué commun des ministères de la Recherche et de l'Economie. Un comité stratégique baptisé France IA doit aussi être mis en place et un nouveau programme mobilisant les institutions de recherche sera lancé pour identifier, attirer et retenir les meilleurs talents en intelligence artificielle. Entre autres...

 

 

Lire la suite


Le mobile, premier écran pour se connecter à Internet en janvier

Voici les résultats en images !

En janvier 2017, 46,1 millions d’individus âgés de 15 ans et plus se sont connectés au moins une fois à Internet depuis un ordinateur, un mobile et/ou une tablette, soit près de 9 Français sur 10 (88,6%). Ainsi, selon la mesure « Audience Internet Global » de Médiamétrie, cela représente 600 000 internautes supplémentaires vs janvier 2016. Au quotidien, le mobile est le premier écran pour se rendre sur Internet avec 25,8 millions de mobinautes qui s’y connectent chaque jour, soit près de la moitié des Français (49%). Il est suivi de près par l’ordinateur qui compte 25,1 millions d’internautes en moyenne par jour. La tablette touche quant à elle un quart des Français chaque jour....

 

 

 

Voir l'enquête


E-santé : un nouveau site pour aiguiller les Français

Des informations en fonction de votre géolocalisation

Sur www.sante.fr, les Franciliens pourront désormais accéder à une multitude d’informations pratiques : annuaire des professionnels de santé, données sur les maladies, les traitements, la pollution… Elaboré par le ministère de la santé, ce dispositif devrait être progressivement généralisé entre 2017 et 2018 à l’ensemble du pays.Trouver une pharmacie sur son lieu de vacances en un clic, paramétrer des alertes en lien avec la pollution ?  Pour convertir les citoyens en acteurs de leur santé, Marisol Touraine vient de lancer un tout nouveau site, sante.fr. Ce dernier entend à la fois fournir une information de qualité et permettre aux usagers de s’impliquer dans le système de santé. Fonctionnant comme un GPS de la santé, le prototype de cette plateforme est désormais disponible en Ile-de-France Pour tous les Franciliens, l’application sera téléchargeable d’ici fin mars sur Android et Apple.  Ce programme...

 

Lire la suite


1 Français sur 3 possède au moins un objet connecté

Les objets connectés liés au quotidien de la maison sont les plus utilisés

Un tiers des Français détiennent au moins un objet connecté (montre, traqueur de santé, TV, thermostat, ampoules, etc.), selon une étude OpinionWay pour le comparateur de prix idealo. Dans le détail 16% des personnes interrogées en possèdent un et 17% plusieurs. Parmi les 67% de Français qui n'en sont pas équipés, seuls 15% compte en acheter prochainement. Dans le détail, les hommes sont davantage technophiles (38%) que les femmes (29%). Parmi ceux qui possèdent au moins un objet connecté, c'est le secteur des loisirs qui est plébiscité (48%) devant la bureautique (28%), le sport (26%), la santé (21%) et la domotique (17%). Les objets connectés les plus utilisés sont ceux liés au mobilier (TV, lumières, thermostat, etc.). De fait, 43% des Français qui en possèdent s'en servent ainsi tous les jours. Suivent les "wearables" (montres, traqueurs d'activité...) à raison de 39% et la voiture...

 

 

Lire la suite


Fundshop, un robot pour gérer vos assurances-vie

Gérez votre contrat d’assurance-vie comme un pro avec la FinTech Fundshop

Conseiller les clients sur leurs contrats d'assurance-vie, c'est ce que propose la FinTech Fundshop qui a su démocratiser la gestion de l'épargne grâce à des robo-advisors. Proposant des concepts toujours plus innovants, les FinTechs se multiplient sur le marché et s’imposent comme de sérieuses concurrentes face aux acteurs bancaires traditionnels. Parmi elles, les robo-advisors se démarquent en France où ils ne sont que très peu développés. Ces conseillers-robots accompagnent les particuliers pour gérer leurs finances. Certains d'entre eux s'adressent aux épargnants qui souhaitent souscrire un contrat d’assurance-vie sans frais d’entrée ni d’arbitrage et en toute transparence. C’est l’idée développée par la startup Fundshop qui met à disposition de ses clients un outil de gestion de leurs assurances vie en ligne. Fundshop propose un projet original qui ne nécessite aucune connaissance particulière...

 

 

Lire la suite...


Harmonie Mutuelle voit plus grand dans la santé

20 millions d'euros par an dans l'innovation

La première mutuelle santé française veut gagner 1% de part de marché d’ici à 2020. Elle va investir 20 millions d’euros par an dans l’innovation sur la période 2017-2020. Harmonie Mutuelle affirme ses ambitions avant de donner naissance, en septembre prochain, à un nouveau géant de l'assurance-santé avec la MGEN et les mutuelles du groupe Istya. «C'est parce qu'Harmonie Mutuelle est solide qu'il peut envisager la création de ce groupe, qui sera un groupe multi-marques et fortement intégré avec des liens de solidarité financière entre ses membres», explique aux « Echos » Stéphane Junique, son président, qui promet des résultats 2016 «sensiblement positifs». Avec son nouveau plan stratégique 2017-2020, qui vient d'être présenté en interne, la première mutuelle santé française (2,5 milliards d'euros de cotisations et plus de 4,3 millions de personnes protégées en 2015) annonce une large...

 

 

Lire la suite...


Nao le robot qui aide les enfants à mieux gérer leur diabète

Il peut devenir pour eux un ami, Il joue comme un humain

Aux Pays-Bas, nous avons vu comment un robot et des applications développés dans le cadre d’un projet de recherche européen peuvent aider les enfants atteints de diabète de type 1 à mieux comprendre leurs symptômes et à prendre les décisions bénéfiques à leur santé au quotidien. “Faire face au diabète est un défi de taille pour les enfants et adolescents malades, nous rappelle notre reporter Denis Loctier. Leur santé dépend de décisions qu’ils prennent tout au long de la journée : les assistants électroniques peuvent-ils les aider ?” s’interroge-t-il. Près d’Amsterdam, dans la famille Geurts, la fille de 11 ans, Tatum, et le fils de 13 ans, Arjan, sont atteints de diabète de type 1. “L‘école est à une demi-heure à vélo, explique leur mère Ilona. Donc tous les matins, ils doivent penser à ce qu’ils vont manger dans la journée et à la quantité d’insuline qu’il leur faudra, indique-t-elle avant d’ajouter : Ils...

 

 

Lire la suite...


Technologies numériques de santé : d'abord sauver la médecine de proximité !

Faire de la France une terre d'innovation

La liste est maintenant longue des incohérences, dysfonctionnements, et autres maux d'un système de santé, le nôtre, qui semble aujourd'hui à bout de souffle. Par Jacques Marceau, Président d'Aromates *  Tout récemment et en  marge d'une réunion sur l'innovation numérique en santé, un chef de service des urgences d'un hôpital de la banlieue parisienne m'interpellait : « Vous feriez bien de venir voir ce qui se passe chez nous au lieu de vous faire plaisir avec des innovations technologiques qui ne serviront à personne parce qu'ici, nous manquons de tout ! ». Nous vivons en effet un paradoxe étonnant. Alors que jamais dans l'histoire de l'humanité, le progrès scientifique et technologique n'a été autant porteur d'espoirs dans le domaine de la santé, les craintes de nos concitoyens se font chaque jour un peu plus grandes de ne jamais en profiter. Pire, de...

 

 

Lire la suite ...


Un site ministériel et participatif pour signaler tout événement indésirable pour la santé

Qu’est-ce qu’un événement indésirable et pourquoi il est recommandé de le signaler ?

Le ministère des Affaires Sociales et de la Santé a annoncé, ce lundi 13 mars 2017, le lancement, pas supplémentaire dans le domaine de la santé connectée, d’un portail flambant neuf, et à l’attention des patients, des consommateurs et des usagers. Sans oublier des professionnels. Ce tout nouvel outil est le site signalement-sante.gouv.fr. Son slogan est des plus explicites : « Agir pour sa santé et celle des autres ». Son fonctionnement : il permet de signaler, et ce par tous les publics, aux autorités sanitaires, tout événement inhabituel ou tout effet indésirable, ayant eu un impact négatif sur leur propre santé, et bien plus largement, celles de leurs proches. Un événement indésirable est un événement non souhaité ou un effet inhabituel affectant la santé. Il convient de distinguer...

 

 

Lire la suite...


Tunisie : Révolutionner l'accès aux soins grâce au numérique

Six millions de Tunisiens possèdent un smartphone

Le gouvernement tunisien compte investir environ 9 milliards d’euros (près de 6000 milliards de CFA) dans des infrastructures et services numériques, afin de créer un écosystème national de santé numérique. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une plus grande ambition, la stratégie Tunisie digitale 2020, lancée en 2013 et portée par le ministère des Technologies de Communication et de l’Economie Numérique. Le mois dernier, lors d’une réunion du Conseil stratégique de l'économie numérique, les parties prenantes ont entériné le principe de la création en ce mois de mars d'une instance des projets de l'économie numérique, afin d’identifier des intermédiaires pour piloter le projet de santé numérique, dès après le vote de la loi sur la protection des données. Le projet consiste, entre autres, à assurer la numérisation des dossiers des patients, l’accès aux soins à distance via la télémédecine et la rationalisation...

 

Lire la suite


Espérance de vie en 2015 : comparaisons départementales...

...et régionales !

 

 

 

 

 

Retrouvez les chiffres clés de la dernière étude sur l'espérance de vie de français !

 

Lire la suite

 

 


Scientipôle recrute les start-ups de l'e-santé et de la silver économie

Un second appel à candidatures

L'accélérateur de start-ups francilien Scientipôle lance le second appel à candidatures de son programme de soutien aux jeunes pousses spécialisées dans les secteurs de l'e-santé et de la silver économie. Au menu, un accompagnement de 3 ans et jusqu'à 120 k€ de financement non dilutif. Scientipôle, un accélérateur des start-ups de la région Ile-de-France, lance le second appel à candidatures de son programme de soutien baptisé  « Santé & Silver économie ». Ce dispositif vise à accompagner, sans prise de participation, des jeunes pousses qui développent des solutions et technologies à destination de l'e-santé et de l'ensemble des activités économiques liées aux personnes âgées (silver économie). Pendant les six premiers mois, les start-ups sélectionnées bénéficient d’ateliers collectifs et d'un accompagnement individuel pour les aider à structurer et à...

 

 

Lire la suite


Wikileaks dévoile que la CIA peut utiliser iPhones et télés Samsung pour vous espionner

iPhones, télés Samsung...La CIA peut transformer des objets connectés en appareils d'écoute

ÉTATS-UNIS - La CIA peut transformer votre télévision en appareil d'écoute, contourner les applications de cryptage voire contrôler votre véhicule, selon des documents publiés ce mardi 7 mars par WikiLeaks, qui met en garde contre le risque d'une prolifération des "armes" informatiques ainsi exposées. WikiLeaks a publié près de 9000 documents présentés comme provenant de la CIA, estimant qu'il s'agissait de la plus importante publication de matériels secrets du renseignement jamais réalisée. Pour le site créé par l'Australien Julian Assange, ces documents prouvent que la CIA opère comme l'agence de sécurité nationale (NSA), la principale entité de surveillance électronique des Etats-Unis, mais avec moins de supervision. Un porte-parole de la CIA, Jonathan Liu, n'a ni confirmé ni démenti l'authenticité de ces documents, ni commenté leur contenu. "C'est quelque chose qui n'a pas été entièrement...

 

 

Lire la suite


L'EUROPE MAINTIENT L'INTERDICTION DE TVA RÉDUITE POUR LE NUMÉRIQUE

Arrêt caduc à terme

Saisie par la Cour constitutionnelle polonaise, la Cour de justice de l’Union européenne a de nouveau rappelé que la publication électronique vendue par téléchargement ou en streaming ne peut bénéficier d'une TVA à taux réduit. «Le principe d’égalité de traitement ne s’oppose pas à ce que les [publications] numériques fournies par voie électronique soient exclus de l’application d’un taux réduit de TVA», estime la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) à propos d'un arrêt prononcé le 7 mars. Si elle reconnaît que la directive européenne de 2006 relative à la TVA «instaure une différence de traitement», la Cour estime qu'elle est «justifiée [car elle] est la conséquence du régime particulier de TVA applicable au commerce électronique», qui doit être régi par des règles «claires, simples et uniformes» pour faciliter les législations face à la constante évolution...

 

 

Lire la suite


Les assureurs sur la brèche face à l’explosion des cyberattaques

Nouvelles règles

Le marché mondial de la cyberassurance pourrait atteindre 10 milliards de dollars de primes en 2020, contre 3 milliards en 2016. En France, Generali et Allianz vont proposer de nouvelles offres aux entreprises. Sites Web, matériel informatique, objets connectés et, demain, domotique, voitures autonomes… Tous les systèmes interconnectés sont susceptibles d’être la cible de cyberattaques. Une étude publiée en janvier 2016 par le cabinet PwC a chiffré le coût de cette nouvelle criminalité à quelque 400 milliards de dollars (378 milliards d’euros) au niveau mondial. L’évolution rapide vers une robotisation de masse pourrait même le porter à 2 000 milliards de dollars dans les cinq ans. La prise de conscience de ce nouveau risque allant de pair avec le besoin de s’en prémunir, un marché à très fort potentiel est en train de s’ouvrir pour les grandes compagnies d’assurance. « Nous sommes en...

 

 

Lire la suite


Etats-Unis : le plan républicain pour remplacer Obamacare enfin dévoilé

Deux acquis conservés

Donald Trump et la majorité au Congrès avaient promis de supprimer la réforme du système d'assurance santé mise en place par Barack Obama. La majorité républicaine du Congrès américain a lancé lundi le coup d'envoi de la réforme du système de santé et de l'abrogation de la réforme de Barack Obama, dévoilant pour la première fois un texte élaboré avec la Maison Blanche. «Il est temps de tourner la page et de sauver notre système de santé de cette loi désastreuse», a déclaré Paul Ryan, président de la Chambre, après la publication d'une proposition de loi attendue depuis des semaines, et négociée de près avec l'entourage de Donald Trump. «Obamacare» fut votée en 2010 par la majorité démocrate de l'époque et a permis à plus de 20 millions d'Américains de souscrire une couverture-maladie. Les républicains, désormais au pouvoir à la Maison Blanche et au...

 

 

Lire la suite


‘’Dis moi Doc’’ : Une application pour fournir des informations médicales au public

Comment avoir ‘’Dis moi Doc’’

Créé par la start-up « Arriauz Services Santé », l’application« Dis-moi Doc » permet de combler certains besoins, notamment de se renseigner sur les prix de certains médicaments à la pharmacie, des maladies, des médecins disponibles et le prix de consultation dans plusieurs formations sanitaires. Selon le premier responsable de cette jeune entreprise docteur Arel Zannou, il serait utile d’avoir une application, aujourd’hui que tout le monde a accès à internet sur son téléphone, qui puisse permettre à l’individu de poser des questions par rapport à sa santé. Derrière cette initiative, il y a des spécialistes de santé (des médecins, des pharmaciens) qui répondent directement à leurs questions via l’application. Il ajoute que l’individu pourra connaitre le prix d’un médicament sans se déplacer, donc prendre ses dispositions avant de quitter la maison. ‘’Dis moi Doc’’ permet également à l’individu de s’informer par rapport à une pathologie donnée, d’avoir d’autres avantages qui sont disponibles sur l’application une fois qu’elle a été téléchargé. Arel Zannou...

 

Lire la suite


La santé, secteur créateur d’emplois aux États-Unis

PREMIER SECTEUR CRÉATEUR D’EMPLOIS D’ICI 2024

Le secteur de la santé va être créateur d'emplois aux États-Unis, notamment grâce à une forte demande des consommateurs et à la libéralisation de ce secteur traditionnellement contrôlé par l’État. Le gouvernement français fait beaucoup de bruit autour du numérique, et nous avons tous l’impression que ce secteur cache beaucoup de potentiel ; et que c’est sûrement lui qui va faire sortir la France du chômage grâce aux créations massives d’emplois. Mais en réalité, et cela est vrai pour la plupart des pays développés, les emplois continuent à se créer essentiellement dans des secteurs dits traditionnels, comme la réparation automobile et la restauration. Le numérique ne représente qu’une partie minime de cet iceberg. Il est néanmoins intéressant de noter que les États-Unis restent un cas à part dans cette histoire et probablement un bel exemple à suivre pour les décideurs français. Selon les dernières...

 

Lire la suite

 

 


Les fintech spécialisées prêtes à profiter de l'aubaine

Qualité de service et expérience client

Les assurtech spécialisées en assurance-emprunteur veulent capter une partie du marché qui va s'ouvrir. Elles misent sur des processus de souscription plus rapides que les acteurs traditionnels. Pour les fintech qui se sont positionnées sur le créneau de l'assurance-emprunteur ces dernières années ou ces derniers mois, comme BPSIs, Réassurez-moi, Utwin ou Zen'up, c'est un cadeau tombé du ciel. Avec l'introduction du droit pour les emprunteurs à changer l'assurance de leur crédit tous les ans, leur terrain de jeu va s'étendre considérablement. « C'est la loi que tout le monde attendait pour que ce marché [aujourd'hui détenu à 85 % par les banques, NDLR] soit un peu plus libéré », résume Tanguy Thévenet, cofondateur et président de Zen'up, un tout nouveau courtier 100 % digital, spécialisé dans l'assurance de prêt. Pour l'heure, ces assurtech prospectent les clients qui ne veulent pas...

 

 

Lire la suite


Adieu Withing, je t'aimais bien tu sais

La France peut-elle faire émerger des grands ?

Business : Au début de l'été, la marque Withings disparaîtra, remplacée par celle de son propriétaire, Nokia. L'ex-startup vantée par l'Etat français et financée par la BPI poursuit son développement au sein du groupe finlandais. Withings aurait-il pu devenir un géant français des objets connectés ? Lors de l'édition 2015 du CES, la secrétaire d'Etat au numérique Axelle Lemaire était du voyage. L'occasion pour elle de vanter les technologies des startups nationales, et notamment de Withings, récompensée pour sa montre connectée. "Si la France a raté le train des grandes plateformes 'Over the top' comme Google, Netflix ou Amazon, elle est en pointe sur les objets connectés" se félicitait-elle. Quelques années plus tôt, l'Etat était entré au capital du constructeur au travers de la BPI - à hauteur de 11 millions d'euros. Mais voilà, et comme les éditeurs de logiciels nationaux peuvent en témoigner, pour passer un...

 

 

Lire la suite