70% des français considèrent la santé comme la première de leurs préoccupations !

Grippe : les seniors rechignent à se faire vacciner

Le Baromètre santé 2016 de Santé publique France s’est penché sur la perception de 2 418 personnes, âgées de 65 à 75 ans, de la grippe saisonnière, ainsi que sur leur pratique de vaccination. Les résultats montrent que le taux de couverture reste insuffisant : lors de l’hiver 2015-2016, ils étaient seulement 45,9 % à se faire vacciner.

Des idées reçues sur le vaccin

Pourtant, les sondés sont 81,3 % à considérer que la grippe est grave, et 92,1 % qu’elle est fréquente. Pour 64,3 % d’entre eux, le vaccin est efficace, mais près de la moitié (46,9 %) pensent qu’il peut provoquer des effets secondaires graves. Or, pour les auteurs de l’étude, ce ne sont là que « de fausses croyances ». L’Assurance maladie indique d’ailleurs que « les effets indésirables des vaccins contre la grippe sont bénins et transitoires : la personne vaccinée peut ressentir une douleur accompagnée de rougeur au ...

 

Lire la suite


Les vaccins c'est la santé… pour les laboratoires aussi !

« On ne peut pas réduire la question de la vaccination à l’intérêt des laboratoires », se défend la ministre de la Santé et des Solidarités, Agnès Buzyn, depuis l’annonce, en juin, de son projet de rendre obligatoires onze vaccins infantiles.

« Les gains pour des laboratoires internationaux sont infimes en regard d’un marché mondial des vaccins de plus de 35 milliards d’euros », confirme, sur son blog, l’économiste spécialisé Frédéric Bizard. « Le problème est ailleurs ».

Le point de vue est abondamment repris dans la presse qui soutient que « passer à onze vaccins obligatoires n’est pas un jackpot pour les labos pharmaceutiques ». Pour savoir ce qu’il en est réellement, nous avons épluché les comptes des principaux laboratoires concernés.

Qui fabrique les « onze vaccins » ?

Les « onze vaccins » ne sont en réalité que quatre car l’un est hexavalent (il ...

 

Lire la suite


Santé : MNH prend le contrôle de NGI (imagerie médicale)

NGI est un spécialiste des technologies d'imagerie médicale et systèmes d'informations en radiologie, de stockage et d'archivage des images. Il compte plus de 3.600 radiologues clients.

« A travers cette prise de participation majoritaire, MNH Group poursuit son ambition de fournir aux professionnels de santé, au premier rang desquels figurent les centres de radiologie et d'imagerie, les solutions les plus performantes pour réaliser leur métier », soulignent les partenaires dans un communiqué conjoint.

L'opération va permettre à NGI « d'accélérer son développement et de répondre aux besoins croissants de collaboration entre les services et les centres de radiologie, d'une part, et les autres professionnels de santé (...) », a expliqué Didier Sensey, président de NGI.

Cette acquisition dont le montant n'a pas été divulgué, va permettre à MNH...

 

Lire la suite


Ce vêtement connecté qui anticipe les problèmes de santé

Et si, chaque matin au réveil, en plus de disposer sur votre smartphone de vos rendez-vous de la journée et des notifications liées à l'actualité, vous aviez votre check-up médical détaillé ? L'hypothèse n'a rien d'un scénario de science-fiction. Une entreprise d'Aix-en-Provence, @-Health, va commercialiser d'ici à la fin de l'année le CardioNexion, un dispositif connecté à un vêtement (tee-shirt, brassière, soutien-gorge) qui recueille en permanence vos données médicales.

Transmises à des serveurs puis analysées, elles permettent ensuite, en cas de problème, d'alerter le patient sur son téléphone ou d'avertir les secours. À l'origine de ce dispositif, quatre associés, dont Jean-Michel Tarlet, cardiologue. « Mon rôle premier, c'est de soigner les gens », aime-t-il répéter, lui qui est un des précurseurs de la e-santé en France. Avant d'intervenir à Futurapolis Santé – le forum organisé par Le Point ce samedi à ...

 

Lire la suite


Les complémentaires santé investissent le marché de la e-santé

95 % de la population étaient couvertes par une assurance complémentaire santé en France en 2015, selon la Drees (recherche ministère de la Santé). Cela fait de la France le pays de l’OCDE où la couverture santé privée est la plus répandue. Sur ce marché de la complémentaire santé évalué à près de 34 milliards d’euros (montant des cotisations collectées en 2013, selon la Drees), la concurrence est très rude, avec au total plus de 500 organismes d’assurances complémentaires (mutuelles, assureurs, institutions de prévoyance).

Ces nombreux organismes peuvent difficilement se distinguer par les garanties qu’ils apportent, car les contrats sont de plus en plus normés, les pouvoirs publics en définissant très précisément les contours. C’est le cas pour tous les contrats qui bénéficient des aides de l’État, CMU-C et ACS (couverture maladie universelle complémentaire et aide à la ...

 

Lire la suite


Vaccination : Klésia verse 10 euros par salarié vacciné

Gilles Bonnefond, président de l’USPO, salue cette initiative qui « permet de favoriser la couverture vaccinale dans l’officine ».

Dans un premier temps, le pharmacien doit s’inscrire avant le 20 octobre 2017 en ligne. Il doit ensuite contacter la médecine du travail pour procéder à la vaccination sur le lieu de travail. Une fois l’injection réalisée, le titulaire doit remplir un bilan de campagne.

Selon Gilles Bonnefond, « cette initiative démontre la volonté de Klésia de toujours offrir plus de service pour les salariés de l’officine. ». Rappelons que l'USPO, comme Force Ouvrière incitent les titulaires à rester chez Klésia pour la protection sociale de leurs collaborateurs. Mais, depuis le 02 octobre 2017, les syndicats majoritaires ont recommandé au titulaire d’assurer la complémentaire santé des salariés auprès de l’APGIS. « Cette recommandation fait suite aux changements de législation libéralisant la ...

 

Lire la suite


Buzyn veut permettre un cumul emploi de médecin-retraite

Le plan du gouvernement pour lutter contre les déserts médicaux

 

 

Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des Solidarités, a expliqué ce vendredi 13 octobre sur BFMTV les solutions qu'elle propose pour faire face au problème des déserts médicaux.

 

"Nous allons permettre à des médecins des hôpitaux, des médecins libéraux spécialistes ou généralistes de dégager du temps pour aller donner de l'aide à des territoires en difficulté, pour relayer un médecin qui part à la retraite par exemple.

Nous allons permettre à des médecins retraités de cumuler leur emploi de médecin avec leur retraite", a-t-elle déclaré.

 

Voir la vidéo


Bio-impression 3D d’organes, la science avance !

La technique de la bio-impression

Différentes équipes de chercheurs à travers le monde s’intéressent de près à la bio-impression. Il s’agit d’utiliser la technique de l’impression 3D pour fabriquer des parties du corps humain et des organes.

Mais cette technologie est très complexe et il reste encore du chemin avant de trouver une solution à un problème majeur, celui de la vascularisation des organes fabriqués. Actuellement, il est donc encore impossible d’aboutir à un résultat qui fonctionne réellement, mais les avancées sont là ! Elles permettent d’imaginer un futur dans lequel certains malades pourraient se voir greffer des parties du corps directement créées à partir d’une imprimante.

Imprimer de la peau, un foie ou une oreille, est-ce possible ?

Dans le cadre des recherches déjà menées sur cette question, on peut citer ...

 

Lire la suite


Mon appli santé, bientôt remboursée par la sécu ?

« Avis favorable » : voilà un an que la Haute autorité de santé (HAS) a rendu une conclusion positive quant au remboursement par l'Assurance-maladie de l’application Diabeo. Celle-ci est destinée à aider les patients diabétiques dans le dosage et le suivi de leur traitement. Pour une application mobile, c'est une première !

La décision effective de remboursement est cependant conditionnée à la publication des résultats de l’étude médicale et économique menée sur ce dispositif. Lancée en 2015, l’étude Telesage, impliquant 700 patients diabétiques en France doit permettra de valider, ou non, l’efficacité du dispositif.

Ces dernières années, on assiste à une explosion, à travers le monde, des applications mobiles destinées à la santé. Research 2 Guidance, une société spécialisée dans l’analyse de ce marché, estimait leur nombre à 259 000 en ...

 

Lire la suite


Pfizer: Vente de médicaments sans ordonnance envisagée

Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer a annoncé mardi étudier plusieurs scénarios pour l'avenir de sa division de médicaments sans ordonnance, dont sa vente pure et simple. Ces médicaments, qui comprennent notamment l'anti-inflammatoire Advil, ont généré un chiffre d'affaires de 3,4 milliards de dollars l'an dernier, soit 6,4% des revenus totaux de Pfizer. Outre la vente, le numéro 2 mondial de la pharmacie n'exclut pas de donner son indépendance à cette division, voire de mettre en place une transaction à plusieurs tiroirs comme un échange d'actifs avec un autre groupe pharmaceutique.

La décision finale sera prise en 2018, indique Pfizer, assurant qu'il ne fera plus de commentaire sur cet examen stratégique en cours pour lequel il est conseillé par la banque Morgan Stanley et les maisons Centerview Partners et Guggenheim Securities. "Même s'il y a une forte connexion entre les ...

 

Lire la suite


Eovi MCD et MédecinDirect s’associent sur la téléconsultation médicale

Standardisation de l’offre en santé oblige, les services prennent une place de plus en plus prépondérante dans les stratégies de diversification et différenciation des acteurs de la complémentaire santé. Et, pour l’année 2017, l’un des plus dynamiques est celui de l’e-santé, plus spécifiquement de latéléconsultation médicale.

C’est au tour d’Eovi MCD Mutuelle d’opérer ce virage en intégrant gratuitement un tel service pour l’ensemble de ses adhérents (majoritairement en individuelle), dans le cadre d’un partenariat avec MédecinDirect.

UNE STRATÉGIE SERVICIELLE EN ESSOR

« Ce nouveau service s’inscrit dans une stratégie globale, avec un socle de services structuré », rappelle la directrice clients, développement et innovation d’Eovi MCD Sophie Chastain-Lopez. « Bien vivre », avec la ...

 

Lire la suite


Philips surfe sur la vague des objets connectés

Début octobre, Philips a lancé DiamondSmart Clean, une brosse à dents électrique connectée dotée de multiples capteurs (pression, mouvement, position). Pour démontrer son efficacité, l'analyse de 60.000 heures de brossage et 30.254 tests ont été nécessaires. Philips rejoint ainsi ses concurrents comme Oral B (Procter&Gamble), sur ce nouveau territoire des IoT (Internet des Objets). « Intelligente », elle alerte notamment en cas de brossage trop fort. Mais l'application en ligne permet aussi de mieux cibler les parties sensibles de la bouche. Philips mise sur sa marque pour s'imposer sur ce segment face à ses rivaux.

Une nouvelle d'importance ? Selon l'Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD),  46% des Français sous-estiment l'importance de l'hygiène dentaire dans la santé globale. Un lien serait en cours de démonstration entre la parodontite, (une maladie qui correspond a une perte de l'os alveolaire ...

 

  

Lire la suite


ATOS se renforce dans la santé numérique aux Etats-Unis

(AOF) - A la suite des trois acquisitions récemment finalisées par Atos, ce dernier générera dans le secteur de la santé numérique plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires sur base annuelle. Un domaine dans lequel le groupe de services informatiques monte rapidement en puissance. Il y a un peu plus d’un an, le groupe présidé par Thierry Breton rachetait la société américaine Anthelio Healthcare Solutions, doublant ses ventes dans ce domaine à environ 400 millions de dollars.

Cette année, Atos a mis la main sur les sociétés américaines Pursuit Healthcare Advisors, Conduent's Healthcare Provider Consulting et Conduent's Breakaway Group qui emploient 400 consultants spécialisés.

Ces nouvelles acquisitions apportent à Atos une expertise reconnue dans le domaine du conseil dans le secteur de la santé et notamment dans l'adoption des technologies numériques, la gestion des programmes et des projets, la ...

  

Lire la suite


Levothyrox : un générique courant novembre selon Agnès Buzyn

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, l’a annoncé jeudi 05 octobre sur le plateau de l’émission « Envoyé spécial » (France 2) : un générique de Levothyrox sera mis à disposition des patients courant novembre. « Nous sommes en négociation sur les prix », a-t-elle déclaré, reconnaissant sur l’affaire Levothyrox « une faute d’écoute et une faute d’informations », mais pas une erreur médicale. La ministre n’a pas dévoilé le nom dudit générique.

Invité à s’exprimer sur l’affaire Levothyrox le 19 septembre, lors d’une conférence de presse célébrant les 20 ans de Biogaran, Pascal Brière, président du laboratoire de génériques avait alors indiqué pouvoir remettre son médicament sur le marché en 2 mois, 2 mois et demi.

Quant à la nouvelle formule de Lévothyroxine Biogaran, sa commercialisation interviendra fin 2018.

L’Ordre des pharmaciens a par ailleurs annoncé vendredi 06 octobre la ...

  

Lire la suite


Les médicaments génériques repartent en campagne en 2017 !

Lancée en 2016 par le ministère des Solidarités et de la Santé, l’Assurance Maladie et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), la campagne nationale d’information « Devenir générique ça se mérite » porte ses fruits : la deuxième vague du Baromètre BVA, mis en place en 2016, révèle que la confiance des médecins comme l’acceptation des patients s’améliorent.

Bien que le recul soit encore insuffisant pour mesurer tous les effets de la campagne qui se poursuit aujourd’hui, des tendances positives se dessinent déjà concernant le taux de substitution par les pharmaciens mais aussi le taux de prescription des médecins dans le répertoire, tous deux en progression.

Il reste toutefois des points de blocage liés à des situations spécifiques d’usage. C’est pourquoi la campagne s’attache cette année à lever ces derniers freins, au plus près de l’expérience des patients.

 

Campagne 2017 : une approche pédagogique tournée vers les usages

La campagne 2017 s’attache plus particulièrement à désamorcer les situations de blocage les plus courantes vécues ou redoutées par les patients (effets indésirables, moindre efficacité, etc.).

Depuis le 22 septembre 2017, de nouveaux outils relaient cette approche pédagogiquerelative à l’usage des médicaments génériques sur les sites ...

 

 

Lire la suite


Buzyn annonce plus de 1 milliard d'euros d'économies dans le médicament

Deux jours avant la présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS2018), on commence à y voir plus clair. Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé au micro de RMC, mardi matin que "plus de un milliard d'euros d'économies" reposeront sur les médicaments (sur plus de 4 milliards d'euros d'économies visées au total).

En filigrane, elle explique que cela passera principalement par un recours plus récurrent aux génériques et des baisse de prix. "Cela va demander des efforts considérables aux industriels, aux professionnels de santé pour qu'ils favorisent la prescription de génériques."  Agnès Buzyn ajoute que les Français contribueront eux aussi à la baisse des dépenses de l'Assurance maladie. Ils "doivent être raisonnables, car ils consomment aujourd'hui trop de médicaments".

Rétropédalage annoncé sur la vente de médicaments à l'unité ?

 

 

Lire la suite


Mondial Assistance lance un service de visioconférence

Quelques semaines après avoir annoncé le lancement de son propre service de téléconsultation médicale, Mondial Assistance  expérimente un nouveau service au but similaire. 

Visio Zen, dont l’expérimentation vient de débuter en région parisienne, veut faciliter la mise en relation entre le patient et le professionnel de santé.

Les médecins de Mondial Assistance peuvent ainsi choisir d’utiliser le service Visio Zen lorsqu’ils en identifient le besoin, pour améliorer en temps réel la conduite à tenir avec le patient.

PREMIER ABSTRACT FIN 2017

Ce nouveau service de visioconférence « réduit le stress du patient, optimise l’entretien et favorise la prise de décision du médecin sur la conduite à tenir », note Patrick Krepper, directeur programme transformation digitale, direction marketing et digital chez ...

 

Lire la suite


Sanofi explore les atouts du numérique et va investir à Ambarès

Aujourd'hui directeur général France de Sanofi, Guillaume Leroy prendra la présidence ce dimanche. Cet ancien pharmacien de Rouen a longtemps travaillé à l'international pour le compte du groupe pharmaceutique français : de 1993 à 1995 au Brésil pour y lancer une filiale locale, en Colombie, au Venezuela, au Mexique pendant 9 ans... Le retour en France se fait en 2011 pour travailler sur le vaccin contre la dengue, fruit de 20 ans de R&D et qui a obtenu son autorisation de mise sur le marché dans une quinzaine de pays l'an passé. Guillaume Leroy devient le président d'un groupe qui pèse le quart des 98.000 personnes travaillant dans l'industrie du médicament en France. Sur les 24.000 employés français de Sanofi, un millier évoluent dans un des quatre sites localisés en Nouvelle-Aquitaine à Ambarès, Saint-Loubès, Floirac et Mourenx.

Guillaume Leroy souligne qu'avec 2,4 milliards d'euros investis en ...

 

Lire la suite


Yomi, le robot dentiste

Yomi est un nouveau robot capable de poser des implants dentaires, selon les résultats d'une étude publiée par la revue South China Morning Post. En Chine, deux nouvelles dents, créées par l'impression 3D, ont été implantées avec succès dans la bouche d'une femme grâce à Yomi, le robot dentiste, et cela sans l'aide d'humains.

Le robot a été développé par l'Université Beihang à Pékin et l'hôpital stomatologique de la quatrième université médicale militaire. Cette technologie a été conçue pour surmonter la pénurie de dentistes qualifiés en Chine continentale et éviter les erreurs chirurgicales fréquentes.

UN ROBOT TOUT À FAIT AUTONOME POUR LA POSE D'IMPLANTS DENTAIRES

En effet, une enquête épidémiologique a révélé qu'il y avait environ 400 millions de patients nécessitant de nouvelles dents en Chine, ...

 

 

Lire la suite


Sanofi développe un nouveau traitement prometteur contre le sida

Et si c'était un tournant ? Dans une étude publiée par la prestigieuse revue « Science » , des chercheurs du groupe pharmaceutique français Sanofi et des Instituts nationaux américains pour la santé (NIH)ont présenté les premiers résultats prometteurs d'un antiviral d'un nouveau genre contre le virus du sida. Sa particularité : il est doté de « trois têtes » lui procurant une plus grande efficacité que tous les anticorps testés jusqu'alors. « A la différence des anticorps naturels, ce triple antiviral frappe des cibles multiples dans une seule molécule », a expliqué le Dr Gary Nabel, responsable scientifique de Sanofi et principal auteur de ces travaux. La prudence s'impose encore, le nouveau traitement n'ayant pour l'instant été testé que sur des singes. Plus précisément, trois groupes de huit singes, les deux premiers traités avec des anticorps simples, le troisième avec le triple antiviral. Alors que la majorité des animaux dans les deux premiers ...

 

Lire la suite


Télémédecine : 50 % des Français prêts à consulter leur généraliste à distance

Un Français sur deux (et même 63 % des cadres et professions libérales) se déclare favorable à ce que leur médecin traitant exerce « à distance » en télémédecine, selon une enquête* de l'Observatoire Cetelem réalisée par Harris Interactive. Plus précisément, les sondés se montrent ouverts au recours aux consultations de télémédecine dans le cadre du renouvellement d'une ordonnance (62 %), d'une demande de certificat médical (57 %) ou pour soigner des maux « peu graves » (42 %). En revanche, ils jugent la présence du praticien nécessaire pour soigner des pathologies lourdes ou pour aborder un sujet de santé intime ou sensible.

Le médecin, personne de confiance pour les données 

Sur la question des données personnelles de santé, les Français sont très partagés. Si 88 % des sondés s'accordent à dire que la collecte des données va s'intensifier dans les prochaines années et qu'elle ...

 

Lire la suite


Médicaments : bientôt imprimés en 3 D ?

Des chercheurs de l’Université du Michigan, aux Etats-Unis, viennent de mettre au point une technique qui, grâce à l’impression 3 D, permet de personnaliser les médicaments en fonction des besoins de chaque patient.

Un médicament imprimé sur place

Peut-être que, dans un avenir proche, quand on arrivera à la pharmacie, le pharmacien imprimera, pour chaque patient, le médicament spécifique dont il a besoin. Cette impression 3 D permet non seulement d’imprimer le dosage exact nécessaire, mais également d’associer en un seul comprimé plusieurs médicaments. Ce qui peut être intéressant pour les malades qui prennent de nombreuses pilules quotidiennes. Cette impression 3D permet aussi d’adapter la forme du médicament à la possibilité qu’a le malade d’absorber, ou non, un gros comprimé, ainsi qu’à une meilleure diffusion dans l’organisme.

 

Lire la suite


Scoliose : au CHU d'Amiens, un robot aide les chirurgiens

Après un an de simulations sur un mannequin, les équipes des médecins François Derrousen, Richard Gouron et Michel Lefranc, ainsi que le robot ROSA, ont finalement pu passer à l’action. C’est le petit Louis, âgé de 6 ans et souffrant d’une maladie génétique provoquant une scoliose grave évolutive, qui en a bénéficié. Il s’agit de la première opération chirurgicale robotisée sur la colonne vertébrale d’un enfant à partir d’exercices de simulation intégrale sur impression 3D.

Le CHU d’Amiens est le seul centre européen médical de simulation, c’est donc dans ce service que les équipes se sont entrainées sur un modèle du dos de l’enfant reproduit à l’identique grâce à l’impression 3D. "Il s'agissait de poser des vis illio-sacrées et des crochets en haut du dos, reliés par des tiges cintrées pour redresser le dos. La pose des vis de sept millimètres de diamètre dans un couloir osseux de huit ...

 

Lire la suite


Mutuelle Bleue enrichit son service de téléconsultation médicale

 Un nombre croissant d’acteurs de la complémentaire santé a fait le choix d’intégrer dans leurs offres un dispositif de téléconsultation médicale, qu’ils soient assureurs (Eovi MCD avec MédecinDirect) ou à même de lancer leur propre service (Mondial Assistance, Santéclair…).

Mutuelle Bleue (NDLR : 20e au Top Argus de la Mutualité 2016) a de son côté, dès le 1er janvier 2017, intégré un service de téléconsultation médicale réalisé par Axa Assistance et proposé en marque blanche au sein de l’ensemble de ses contrats santé.

VISIO MULTI-SUPPORTS

La mutuelle annonce désormais avoir complété ce dispositif en intégrant un service de visioconférence multi-device (ordinateur, smartphone, tablette). Le patient doit télécharger une application dédiée « Visual Support » pour accéder à ce nouveau service, ...

 

 

 

Lire la suite


Appli CitizenDoc : un médecin dans votre téléphone

Comment fonctionne CitizenDoc ?

Cette application gratuite pour smartphone est téléchargeable sur l’App Store et Google Play. La première page, très ludique et simple d’utilisation, invite le patient à dire où il a mal : aux yeux, au ventre, à la sphère intime, aux membres, sur la peau, au dos, au nez ou à la gorge, à la tête.

Cette appli répond, également, aux questions sur la ménopause, ainsi qu’aux soucis de pilule, en donnant pas mal de conseils. CitizenDoc met aussi à disposition une sélection « adaptée »de médicaments de confort disponibles sans ordonnance.

Si je souffre du ventre, que se passe-t-il ?

Plusieurs questions me sont posées : avez-vous des vomissements ou des nausées ? Comment est votre transit ? Avez-vous des brûlures d’estomac ? Êtes-vous ballonné ?… En fonction des différentes

 

Lire la suite


Nokia mise sur la santé numérique

Des amphés pour la santé connectée 

La firme ne mise pas sur ses seuls produits grand public. Pour se développer sur ce marché, qu'elle juge prometteur, elle ambitionne de faire de ses terminaux un objet incontournable de la relation entre le patient et le médecin.

Et cette ambition passera par la création "des outils qui permettent à la communauté médicale de suivre à distance les données issues de ces objets." Sont en particulier ciblées la prévention et la gestion des maladies chroniques.

En France, Nokia Health revendiquait quelques mois plus tôt "de nombreux partenariats", notamment "avec des médecins de l’Hôpital Européen Georges Pompidou et de l’Hôpital Universitaire de la Pitié-Salpêtrière."

A noter qu'en France toujours, Nokia a confirmé la semaine dernière...

 

Lire la suite


Levothyrox: perquisition au siège du laboratoire Merck à Lyon

 

Une perquisition était menée mardi 03 octobre 2017 au siège français à Lyon du laboratoire allemand Merck, qui fabrique le médicament Levothyrox, dont la nouvelle formule fait l'objet de plaintes concernant de lourds effets secondaires, a-t-on appris de source proche de l'enquête, confirmant une information du Progrès.

 

Cette perquisition est menée par les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte pour "tromperie aggravée, atteintes involontaires à l'intégrité physique et mise en danger de la vie d'autrui". Fin septembre, 62 plaintes ont été déposées et confiées au pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Marseille.

Lire la suite


Plaçons le soutien à l’innovation au cœur de nos politiques de santé !

Comme chaque année, les débats qui s’ouvrent sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale seront l’occasion d’aborder les grands sujets de notre politique de santé. Niveaux de prise en charge des soins par l’Assurance maladie, financement de la dépendance, solutions pour lutter contre les déserts médicaux, autant de thématiques auxquelles seront consacrés des débats approfondis. En revanche, rien – ou presque – ne sera dit au cours des prochaines semaines pour favoriser et renforcer l’innovation en matière de santé. Il est pourtant grand temps de repositionner certains enjeux de santé publique au cœur du débat.

Parmi ces enjeux, la lutte contre les résistances aux antibiotiques, trop souvent ignorée des décideurs publics, apparaît pourtant comme une priorité absolue, comme l’a encore rappelé l’OMS hier dans un rapport public. Inscrit à l’ordre ...

 

Lire la suite


Il crée une appli pour décrypter la composition des cosmétiques

Butylene Glycol, Disodium edta, Cyclométhicone, ou encore du Polymethyl Methacrylate… Ces mots barbares font partis de la vingtaine d’ingrédients présents dans la composition d’une crème hydratante de pharmacie. Pas simple pour le consommateur de démêler le bon du mauvais.

Une pharmacie de poche

Une application gratuite nommée Pharmapocket, lancée le 7 septembre, vient justement à l’aide du client. Son fonctionnement est simple : une fois l’application téléchargée, il suffit de scanner le code-barres du produit, à l’aide de l’appareil photo de son téléphone, pour connaître et comprendre sa composition.

Si le produit est reconnu, l’application affiche la photo du cosmétique, une note globale, son prix et sa composition détaillée. Cette dernière est représentée à l’aide de smileys : vert pour les bons ingrédients, jaune pour ceux critiqués par ...

 

 

Lire la suite


Santé du futur : le numérique c'est maintenant !

Le ministère des Solidarités et de la Santé lance un nouveau portail internet d’information, de service, mais aussi d’interaction avec l’usager. Le patient va désormais pouvoir s’informer sur sa santé et sur les maladies, mais il va surtout pouvoir s’exprimer et participer à toutes décisions médicales qui le concernent via cette même plateforme. Ces nouveaux outils interactifs seront utilisable par les publics les plus fragiles ou isolés tels quel les personnes âgées, ou handicapées, ou les enfants hospitalisés. La démocratie sanitaire est en marche grâce au numérique !

La télémédecine pour simplifier et améliorer les pratiques en santé

Les professionnels de santé voient leur activité évoluer grâce à la télémédecine qui les rapproche des patients les plus éloignés du parcours de santé sur les plans géographique ou social. Le numérique permet par exemple la ...

 

Lire la suite


L'industrie du médicament lance une campagne grand public

"La maladie ne dort jamais, nous non plus": face à la défiance vis-à-vis de l'industrie pharmaceutique, la fédération française du secteur, le Leem, lancera le 1er octobre une campagne pour sensibiliser le grand public à ses efforts de recherche. Il s'agira de la première campagne de communication grand public du Leem depuis 15 ans. Elle s'étalera sur plusieurs semaines et sera déclinée en spots TV, affiches dans la presse magazine, sur internet et dans le métro parisien, a expliqué lundi la fédération.Mal perçue par une partie de l'opinion publique en France en raison de scandales sanitaires à répétition, comme l'affaire Mediator, et des polémiques récurrentes sur les prix des médicaments innovants, l'industrie pharmaceutique constate depuis plusieurs années un écart sensible entre la confiance des Français dans les médicaments et la confiance dans les laboratoires qui les développent. "Le patient-acteur est devenu un ...

 

Lire la suite


54% des Français favorables à l’utilisation de robots médicaux au quotidien

L’e-santé est en plein boom, les grands groupes investissent des sommes considérables dans la recherche et les startups dans ce secteur fleurissent. Les Français, eux, sont plus partagés.

400 milliards de dollars. C’est la valeur estimée du marché mondial de l’e-santé en 2022. En France, on parle de 3 milliards d’euros et une croissance de 4 à 7% par an. Mais qu’en pensent les premiers concernés ?  D’après une étude intitulée “Et demain, la santé ?” réalisée par Harris Interactive pour l’observatoire Cetelem, les Français, certains du progrès des technologies, doutent encore de l’accessibilité de l’e-santé et de ses véritables conséquences, tout en espérant qu’elle permettra de guérir mieux les grands maux de société comme le cancer.

Fait notable, les Français se distinguent peu dans leurs représentations de l’e-santé : ils la jugent majoritairement efficaces 

 

Lire la suite 


Santé connectée : des applis et des implants

Une tablette numérique entre les mains, Léonard, 7 ans, déchiffre un texte pour enfants. Les lignes sont bien espacées, certaines syllabes apparaissent en rouge et lorsque le petit garçon bute sur un mot compliqué, il peut du doigt activer la prononciation voire la définition du terme. Cette sorte de livre numérique s’adresse aux enfants dyslexiques. Il a été développé par une start-up nantaise, Mobidys (en référence à Moby Dick).

"Chez l’orthophoniste, l’enfant est guidé dans sa lecture", explique Nathalie Chappey, elle-même orthophoniste depuis 18 ans et co-fondatrice de Mobydis. "L’idée, c’est qu’en rentrant chez lui, il puisse retrouver ces soutiens visuels et audio via la tablette et se mettre à lire tout seul dans son coin".

A terme, Mobidys souhaite adapter 100% des livres pour enfants et adolescents. Elle sollicite les maisons d’édition pour établir des ...

 

Lire la suite 


Les ventes de médicaments génériques vont exploser

En vingt ans, les ventes de génériques ont explosé, jusqu'à représenter aujourd'hui 46,5% des médicaments vendus dans les officines et remboursés par l'assurance maladie dans l'Hexagone. Mais ils vont encore gagner du terrain au cours des prochaines années, estime le leader français de ce marché, Biogaran. Selon ses calculs, dans dix ans, leur poids dans la consommation sera de 70%.

De nouveaux brevets vont en effet arriver à échéance, et permettre aux labos d'étoffer leur offre, en lançant davantage de copies. Le chiffre, d'ailleurs, n'a rien d'extraordinaire. Dans d'autres pays européens, comme en Allemagne, où les médecins adaptent plus rapidement leurs prescriptions aux desiderata des gouvernements, ces produits en principe moins chers que les médicaments d'origine «totalisent déjà 70% à 80% des ventes» rappelle Pascal Brière, le président de Biogaran.

 

 

Lire la suite 


PMA, GPA, qu'en pensent vraiment les Français.es?

Définition & Situation Légale en France

La PMA est le fait de manipuler des spermatozoïdes et/ou des ovules afin d’avoir une fécondation et ainsi aider les couples qui ne peuvent pas avoir d’enfant. La PMA regroupe l’insémination artificielle et la fécondation in-vitro.

De nos jours en France, la PMA est uniquement autorisée aux couples qui sont composés d’un homme et d’une femme, qui sont en âge de procréer et qui souffrent d’une infertilité qui est médicalement constatée. Elle est également autorisée aux couples qui ont un risque de transmettre une maladie grave à l’enfant.

La GPA (Gestation pour autrui) est le fait d’avoir recours à une mère porteuse qui donnera naissance à un enfant pour le compte d’un couple. La mère porteuse peut faire appel à la fécondation in-vitro ou à l’insémination artificielle avec les gamètes d’un ou des deux ... 

 

Lire la suite 


Patient connecté et e-santé : BioSerenity lève 15 millions d’euros

BioSerenity, est une entreprise créée en 2014 et installée au sein de l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière (icm-institute.org), avec lequel la société partage un laboratoire commun. Avec plus de 80 employés, BioSerenity propose des solutions médicales connectées pour les patients grâce à sa technologie et ses partenariats avec l’industrie pharmaceutique. BioSerenity a développé plusieurs gammes de solutions pour faciliter le diagnostic et le monitoring des patients.

La société de technologie médicale s’appuie sur un nouveau tour de table pour accélérer son industrialisation et son internationalisation. Avec plus de 80 salariés, BioSerenity a récemment ouvert de nouveaux bureaux en France, en Chine et aux Etats-Unis.

BioSerenity offre des solutions de suivi complet (full-stack) par pathologie pour accélérer le diagnostic, faciliter le suivi et ...

 

Lire la suite 


Autonomie des aînés : des regards croisés entre aidants/aidés

A l’occasion du lancement de sa nouvelle promesse de marque, Teva Santé poursuit son action en direction des personnes fragiles et des aidants et s’attache à décrypter la question de l’autonomie à domicile.

Le laboratoire a dévoilé les résultats de l’étude « Teva Santé – Regards croisés aidants/aidés », qui a permis d’explorer la perception qu’aidés et aidants ont des notions d’autonomie et de dépendance.

 

Perception de l’autonomie : regards croisés aidants et aidés

Dans le cadre de cette enquête, 76,2% des interrogés pensent que le maintien à domicile est la meilleure solution pour aider un proche en perte d’autonomie. En outre, 77% des français souhaitent vieillir chez eux et seuls 6% des logements sont adaptés à la perte d’autonomie.

 

 

 

Lire la suite 


Un meilleur accès aux soins d’urgence grâce aux ambulances connectées ?

La lutte contre les inégalités territoriales dans l’accès à la santé est l’un des « thèmes prioritaires » de la future stratégie nationale de santé. La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a ainsi annoncé le 18 septembre un plan d’accès aux soins dont les mesures seront connues au mois d’octobre.

Personne n’a oublié, à ce sujet, l’engagement de François Hollande, alors candidat à la présidence de la République, en 2012 : « Garantir un accès aux soins d’urgence en moins de 30 minutes d’ici 2015 ». Dans la foulée, un « Chantier » des urgences avait été lancé afin que chaque citoyen, quel que soit son lieu de résidence, puisse bénéficier d’un tel service. Les solutions envisagées visaient, pour l’essentiel, à encourager une meilleure répartition des médecins sur le territoire. Elles montrent aujourd’hui leurs limites, avec la persistance des inégalités. Les habitants des zones rurales, en particulier, restent ...

 

 

Lire la suite 


Pourquoi la télémédecine est-elle à la traîne en France ?

La télémédecine reste embryonnaire en France alors qu'elle a tous les atouts pour accélérer la modernisation du système de santé. Ce constat sévère de la Cour des comptes, dans son rapport 2017 sur la Sécurité sociale, met en cause l'action hésitante et dispersée des pouvoirs publics (de tout bord politique) ces dernières années.

"Les pouvoirs publics ont privilégié la mise en œuvre d’actions expérimentales. Plus d’un quart de siècle après la première téléconsultation entre deux établissements de santé, cette politique n’a débouché que sur des résultats très modestes" déplore le rapport.

La télémédecine des cabinets de ville reste très en retard

Résultat: en 2015, les 257.814 actes de télémédecine dans le cadre d'expérimentations subventionnées, ont représenté 0,3% des actes et consultations externes effectués par les établissements de santé en un an.

 

Lire la suite 


Les dépenses d'assurance maladie en hausse de 3,0% en août

Les dépenses du régime général d'assurance maladie ont augmenté de 3,0% le mois dernier en France par rapport à août 2016, un rythme en net recul par rapport à celui de juillet (+5,1%), selon les données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrés (CVS-CJO)

publiées vendredi par la Cnamts.

La Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés précise que leur progression sur les douze derniers mois, en données corrigées des jours ouvrés (CJO), s'est établie à +2,8% à fin août, après +2,9% à fin juillet.

Les remboursements de soins de ville dispensés par des professionnels de santé libéraux (médicaments inclus, y compris les médicaments vendus au public par les pharmacies hospitalières), qui représentent un peu moins de la moitié du total des dépenses d'assurance maladie, ont bondi de 5,4% le mois dernier par rapport ...

 

Lire la suite 


Hépatite C : MSD lance l’application mobile C’Partner

Le laboratoire MSD vient de lancer C’Partner, une application mobile destinée aux patients atteints d’une hépatite C ainsi que son site internet associé. Objectif du dispositif : optimiser le parcours de soin des patients atteints d’hépatite et favoriser l’observance thérapeutique.

Le site www.cpartner.fr et l’application C’Partner (disponible sur App Store et Android) permettent aux utilisateurs d’accéder à des fiches pratiques sur l’hépatite C et de géolocaliser les centres de dépistage gratuits les plus proches.

Les deux plateformes digitales leur offrent des outils de suivi de leur traitement : rappels, suivi de l’état de santé, examens et rendez-vous. L’objectif étant de maximiser le bénéfice thérapeutique des traitements, de favoriser l’observance et de minimiser les risques de re-contamination.

 

 

Lire la suite 


1 sénior sur 3 consomme plus de 14 médicaments régulièrement

Les personnes âgées en France surconsomment des médicaments. C’est en tout cas ce que révèle le magazine 60 millions de consommateurs. Cette étude a été menée par Open Health, une société spécialisée dans la collecte et l’analyse de données de santé. De manière régulière, une personne sur trois consomme plus de 14 médicaments (sans prendre en compte l’automédication. Cette étude pointe aussi du doigt le fait que plus d’un médicament sur dix a un service médical jugé insuffisant ou faible.

Pour cette étude, 2 600 pharmacies ainsi que 155 000 personnes de plus de 65 ans et polymédiquées ont été interrogées. Bien souvent ce sont des personnes qui souffrent de pathologies multiples.

Se soigner, mais à quel prix ?

Même si des traitements sont nécessaires pour traiter certaines pathologies, cela ne justifie pas les ordonnances à rallonge ...

 

Lire la suite 


VISIOMED : Huawei et La Poste veulent faire "décoller l'e-santé en France"

Visiomed, l'un des pionniers de l'e-santé en France, Huawei, leader dans le secteur des télécommunications et des nouvelles technologies, et Docapost, filiale de La Poste, annoncent la signature d'un partenariat stratégique et technologique dans le domaine de la santé connectée. 

 

Ce partenariat stratégique et technologique a pour ambition d'accélérer le déploiement de la e-santé et de la télémédecine en France en apportant des solutions simples et sécurisées permettant de développer la prévention, d'améliorer la prise en charge et le suivi des patients et de favoriser le maintien à domicile des seniors.

 

"En appui au diagnostic traditionnel, la e-santé fait émerger une nouvelle forme de médecine plus personnalisée et participative au ...

 

Lire la suite 


Le Festival de la Communication Santé 2017

Le Festival de la Communication Santé, créé il y a 27 ans, a pour mission de mettre en lumière les communications santé des institutions, associations et entreprises destinées à l’ensemble des professions de santé et des patients et du grand public.

 

Le Festival se déroule sur 2 journées, les 24 et 25 novembre 2017 à Deauville :

* le vendredi est une journée de conférences sur des thèmes d'actualité, dans un esprit de convivialité, de rencontres et d'échanges

* le samedi matin, se déroulent les présentations des projets devant des jurys d'experts selon différentes catégories.

 

Lire la suite 


Air Liquide: présente sa première solution de e-santé

Il s'agit d'une solution de télésurveillance médicale pour accompagner à distance les patients souffrant de maladies chroniques à domicile grâce au numérique.

Cette technologie permet le suivi au quotidien et l'accompagnement individualisé du patient par des infirmiers d'Air Liquide depuis un centre de soins infirmiers certifié.

Les données médicales du patient sont transmises et analysées à distance par les infirmiers du centre de suivi Air Liquide, qui échangent régulièrement avec le patient et son médecin.

François Jackow, membre du Comité Exécutif du groupe Air Liquide supervisant les activités Santé a déclaré : " L'adoption rapide des technologies numériques associée à l'accompagnement humain dans le domaine de la santé ouvre de nouvelles voies pour apporter des services innovants aux patients, aux médecins et aux systèmes de ...

 

Lire la suite


Etats-Unis : des distributeurs automatiques de médicaments dans le métro

Un programme qui permettra « d’apporter plus de services, de proximité, au-delà des magasins physiques"

Le géant étasunien de la pharmacie d’officine, CVS Pharmacy, va déployer 25 distributeurs automatiques à New York et dans l’Etat de Nouvelle-Angleterre qui proposeront quelque 70 produits, dont des médicaments sans ordonnance (OTC). Déjà présents dans les 9 700 points de vente que compte l’enseigne à travers le pays, ces distributeurs auront la particularité d’être implantés dans des lieux publics à fort trafic tels que les transports en commun, les aéroports ou encore les centres d’affaires et les campus universitaires.

Selon Judy Sansone, vice-présidente sénior du Front Store Business et directrice commerciale chez CVS Pharmacy, citée par le portail spécialiste du commerce connecté, LSA, ce programme permettra « d’apporter plus de services, de proximité, au-delà de nos magasins physiques, en proposant aux clients des produits nomades essentiels dans les lieux où ils en ont souvent le plus besoin comme les ...

 

Lire la suite


Le directeur de Klesia : "Si on n’agit pas sur le bien-être, les coûts de la sécu déraperont"

Le directeur général de Klesa, Christian Schmidt de La Brélie, vante l'importance d'agir sur le bien-être des salariés

La santé est-elle un sujet d’intérêt général?

Elle est au cœur des préoccupations des Français. Au-delà des tensions financières, c’est un risque à court terme. Les comportements se responsabilisent. Lors des négociations salariales, la prévoyance et la couverture santé deviennent des sujets de discussion. Les salariés ne cherchent pas à avoir du "plus" – car si les comportements ne sont pas responsables, les coûts dérivent – mais à avoir des garanties plus efficaces. Les prélèvements obligatoires ont atteint une limite, le modèle de protection sociale doit évoluer dans ses logiques complémentaires et générales, cette maîtrise des coûts est entrée dans les mœurs. Cette contrainte nous oblige à innover.

L'engouement sur le bien-être au travail

Pourquoi un tel engouement sur le bien-être au travail?

Un salarié bien portant sera plus créateur de valeur pour l’entreprise...

 

Lire la suite


Les hôpitaux à l'heure de «l'e-santé»

Une transition dématérialisée des informations nécessaires à la coordination des soins, u parcours et de la prise en charge du patient

Les sept hôpitaux composant le groupement hospitalier de territoire de Lot-et-Garonne ont désormais mis en place une messagerie sécurisée de santé. Ce dispositif (nommé MS Santé) permettra la transmission dématérialisée des informations nécessaires à la coordination des soins, du parcours et de la prise en charge du patient, en ville comme en établissement de santé, de manière sécurisée. Cette messagerie est destinée aux professionnels de santé, qui pourront échanger entre eux des informations confidentielles, c'est-à-dire couvertes par le secret médical.

Tous concernés

Qu'ils exercent en ville ou à l'hôpital, sont concernés : médecins, sages-femmes, odontologistes, pharmaciens, préparateurs en pharmacie, infirmiers, masseurs kinésithérapeutes, pédicures-podologues, ergothérapeutes et psychomotriciens, orthophonistes et orthoptistes... 

 

Lire la suite


E-ophtalmo lance sa plateforme de télémédecine en ophtalmologie

Pour accélérer le dépistage de le rétinopathie diabétique

Véritable parcours de soin connecté, cette plateforme innovante ouverte aux généralistes, ophtalmologues et orthoptistes dans toute la France permet un dépistage rapide, sécurisé et pris en charge par la Sécurité sociale

E-ophtalmo, une société de e-santé spécialisée en ophtalmologie, annonce aujourd’hui le lancement de sa plateforme de télémédecine, une solution complète et sécurisée dédiée au dépistage de la rétinopathie diabétique. Cette plateforme, accessible aux médecins généralistes, est partagée entre orthoptistes équipés de rétinographes d’un côté, et ophtalmologues adhérents de l’autre. Elle permet l’analyse à distance d’un examen de fond d’œil pour tout patient nécessitant un suivi régulier (maladie chronique type diabète).

La rétinopathie diabétique est la première cause de cécité chez les moins de 65 ans en France. C’est une complication indolore du ...

 

Lire la suite


Les quatre priorités pour la stratégie nationale de santé 2017-2022

La ministre de la Santé Agnès Buzyn souhaite miser sur la prévention

L’état de santé des Français est globalement bon, avec une espérance de vie de 82,3 ans en moyenne. Mais la situation ne peut pour autant être considérée comme satisfaisante car tous les ans, nombre de morts pourraient être évités. A titre d'exemple, le tabagisme est responsable de 73 000 décès par an et la consommation excessive d’alcool de 49 000 décès. En 2020, la France devrait par ailleurs compter 548 000 personnes atteintes d’une pathologie chronique de plus qu’en 2015.

Voici ce qui ressort du rapport du Haut Conseil de Santé Publique (HCSP), mandaté par le ministère de la Santé pour identifier les grands problèmes de santé à prendre en compte pour une stratégie nationale de santé. Celle-ci vise "à déterminer, de manière pluriannuelle, les domaines d’action prioritaires et les objectifs d’amélioration de la santé et de la protection sociale contre la maladie" pour une durée de cinq ans.

Lire la suite


Levothyrox: le nombre de signalements explose

Selon des documents confidentiels de l’ANSM, il y aurait eu plus de 2150 déclarations d’effets secondaires «graves»

Fin mars, le laboratoire Merck, sur demande de l’agence du médicament (ANSM),changeait la formule de son traitement de l’hypothyroïdie, une molécule commercialisée depuis 1980 et prescrite à 3 millions de malades en France. La précédente version n’était, selon l’ANSM, pas assez stable dans le temps. Mais depuis la commercialisation du nouveau Levothyrox, et surtout depuis cet été, les patients se plaignent d’effets secondaires de type pertes de cheveux, crampes, maux de tête, vertiges, troubles du rythme cardiaque. C’est leur mobilisation - du jamais vu en France - qui a conduit les autorités et le laboratoire à annoncer le retour provisoire d’ici deux semaines de l’ancienne formule.

Aujourd’hui, selon des documents confidentiels internes à l’ANSM que nous avons consultés (voir sur lefigaro.fr), la base nationale de pharmacovigilance recense plus de 2150 cas d’effets secondaires ...

 

Lire la suite


Cancer de l'enfant : soyons tous #ORduCommun

En mémoire de Noé

Noé est un petit garçon décédé des suites d’un cancer en 2014 à l’âge de 10 ans. Pour perpétuer le combat contre la maladie livré avec un très grand courage par Noé, son papa Frédéric Lemos et la Fondation Gustave Roussy lancent la campagne « Septembre en Or » dédiée aux cancers pédiatriques sous le thème fédérateur : « Guérir le cancer de l’Enfant au 21ème siècle ». 

Pendant tout le mois de septembre, la Tour Montparnasse sera aux couleurs de Septembre en Or, avec une immense photo de Noé, qui devient ainsi l’incarnation de la lutte contre la terrible maladie.

De nombreux partenaires, dont les médias digitaux E-santé et Medisite, s’engagent aux côtés de la Fondation Gustave Roussy. L’entreprise Zadig & Voltaire proposera une édition limitée d’un tee-shirt portant le #ORduCommun et dont les produits de la vente seront intégralement reversés au profit de la Fondation Gustave Roussy. Ou encore BIG ...

 

Lire la suite


Bientôt une appli pour évaluer la santé de votre cœur

Une appli qui "révolutionne le diagnostic des maladies cardiaques"

L'échocardiographie ou échographie cardiaque est un examen d'environ 45 minutes fréquemment utilisé pour évaluer la santé du cœur. Et si l'on pouvait effectuer cette vérification en toute autonomie et en une à deux minutes ? C'est ce que proposent des chercheurs de l'Institut de Technologie de Californie (Caltech) : ils ont inventé une appli capable de mesurer le mouvement de la peau du cou lorsque le sang traverse l'artère carotide grâce à la caméra d'un smartphone. Leurs travaux sont présentés dans le Journal of Critical Care Medicine.

 

Cette technologie unique en son genre mesure plus exactement la fraction d'éjection ventriculaire gauche (FEV), c'est-à-dire le pourcentage d'éjection du sang contenu dans une cavité cardiaque lors d'un battement. Lorsque le cœur est en bonne santé, la FEV varie de ...

 

Lire la suite


Santé : votre smartphone détectera bientôt les lésions cérébrales

Nous avons récemment vu qu’avec un selfie notre smartphone est capable de dépister un cancer du pancréas. Une innovation rendue possible grâce aux nombreux capteurs de nos smartphones qui s’avèrent être de plus en plus performants.

C’est dans cette même optique que les chercheurs de l’université de Washington ont décidé de travailler sur un moyen de détecter les lésions cérébrales en travaillant sur une application qui se nomme “PupilScreen” qui est capable de fournir une évaluation objective suite à un potentiel traumatisme crânien rapporte Engadget.

Notre smartphone sera capable de bientôt détecter les lésions cérébrales

Le fonctionnement repose sur le capteur photo et le flash du smartphone, ainsi que d’un accessoire permettant d’être à une distance idéale des yeux. Toutefois, les chercheurs souhaitent s’en débarrasser à moyen terme pour ...

 

Lire la suite


0 commentaires

NOUVELLE FORMULE DU LÉVOTHYROX : FAUT-IL DEMANDER LE RETRAIT ?

Les pétitions et les plaintes se succèdent contre le laboratoire Merck. Les patients demandent le retrait du médicament. C’est pourtant l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui en aurait demandé la modification, afin d’en améliorer la stabilité. Qu’en est-il ? D’après le Dr Valérie Foussier, médecin endocrinologue à l’hôpital privé d’Antony (région parisienne) : " Les substances actives n’ont pas été modifiées dans cette nouvelle formule. Seuls les excipients* ont changé, en passant du lactose à l’acide citrique . Cela peut entraîner une légère modification de l’absorption de la molécule dans l’organisme, mais le déséquilibre restera mineur . Il suffit juste de refaire un dosage sanguin, et de rééquilibrer la prise médicamenteuse pour que tout redevienne comme avant. Je n’ai aucune explication au cortège de symptômes évoqués jusqu’à présent."

"Le laboratoire a fait une erreur stratégique"...

 

 

 

Lire la suite


Pacemakers, pompes à insuline... Quels risques de cyberattaques ?

La question de la cybersécurité des pacemakers revient sur le devant de la scène. L'Agence américaine des médicaments (FDA) a rappelé il y a quelques jours pas moins d'un demi-million de stimulateurs cardiaques fabriqués par St Jude Medical, une société rachetée récemment par Abbott. Et ce à cause de failles trouvées dans le micrologiciel de ses  appareils (firmwares en anglais). La FDA avait mené l'enquête sur les produits de la société, suite à des critiques acerbes de Muddy Waters, un fonds d'investissement, et déjà conclu en janvier 2017 qu'ils étaient vulnérables.

Abbott a rapidement réagi, proposant des mises à jour de logiciel aux États-Unis. L'industriel médical a également pris des mesures en France. Il a annoncé la mise à jour des logiciels de plusieurs marques de pacemakers (40.000 patients sont concernés, selon Le Monde), a annoncé l'ANSM (Agence du médicament), lundi 4 septembre. Le processus sera effectué par des ...

 

 

Lire la suite


0 commentaires

Intelligence artificielle : une stratégie nationale pour janvier, la santé au menu

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a confié officiellement ce vendredi l'élaboration de la « stratégie nationale sur l'intelligence artificielle » à Cédric Villani, député LREM et mathématicien médaillé Fields, et à Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du numérique.

Au musée du Conservatoire des Arts et Métiers, dans un décor évoquant les innovations du XXIe siècle, Édouard Philippe, accompagné de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, a retracé les enjeux « considérables » liés à l'intelligence artificielle. Le marché est estimé entre « 5 et 10 milliards » d'euros dans un « avenir proche ».

La santé, domaine phare

L'IA va percuter le marché du travail. Certains métiers vont disparaître, l'organisation du travail sera modifiée tout comme le champ de la formation.

 

 

Lire la suite


Faut-il faire confiance au Système national des données de santé ?

Quels sont les vaccins concernés?

Le secret médical va-t-il résister au tout-numérique ? Certains en doutent depuis que la loi du 26 janvier 2016 sur la modernisation du système de santé a créé un fichier géant, le Système national des données de santé (SNDS). Cette base réunira, à terme, une multitude de données sur l'historique de santé des Français : feuilles de soins, consultations médicales, achats de médicaments, séjours à l'hôpital, prestations remboursées par la mutuelle, arrêts maladie, etc., soit plus d'un milliard d'actes médicaux par an. Elle ne contiendra aucune donnée directement identifiante telle que les nom et prénom, le numéro de Sécurité sociale ou encore l'adresse postale, remplacés par un pseudo sous forme de numéro.

Ce big data de la santé est présenté comme une avancée majeure pour la recherche, le dépistage et la prise en charge médicale. Le recoupement des données permettra d'établir des statistiques sur des pathologies, de mieux...

Lire la suite


L’arthrose du genou est deux fois plus fréquente qu’il y a 100 ans

L’arthrose, la plus fréquente des maladies articulaires, est caractérisée par des lésions dégénératives des articulations.

L’arthrose du genou -une maladie douloureuse qui touche près d’un tiers des personnes de 65 à 75 ans en France et 20% des Américains de plus de 45 ans- toucherait deux fois de personnes aujourd’hui qu’au début du 20e siècle. C’est ce que révèle une étude originale publiée en août dans la revue.

Pour en arriver à cette conclusion, des chercheurs américains et finlandais se sont livrés à la plus vaste comparaison jamais réalisée dans ce domaine. Ils ont ainsi analysé les squelettes de quelque 2500 individus ayant vécu sur une période allant de 4050 avant J.C. jusqu’à 2015.

Les scientifiques ont scruté chaque articulation du genou à la recherche des marques d’usure caractéristiques de l’arthrose. Celle-ci peut être distinguée à l’œil nu sur les squelettes grâce à la présence d’un vernis ressemblant à du verre, provoqué par le frottement des os (en l’occurrence, le fémur et le tibia). Les analyses ont montré que respectivement 8% et 6% des squelettes..

 

 

 

 

Lire la suite


Voici l’âge maximum au-delà duquel un humain ne peut pas vivre

Des chercheurs néerlandais ont affirmé avoir trouvé le "plafond de verre" de la durée de vie des humains.

Selon une étude des Universités de Tilbourg (Sud des Pays-Bas) et de Rotterdam (Pays-Bas), des scientifiques néerlandais pensent avoir déterminé l'âge-limite de la vie humaine. Précisément 115,7 ans pour les femmes et 114,1 ans pour les hommes.

Une étude basée sur l'âge exact des défunts

Des résultats obtenus après avoir exploré des données qui s'étendent sur les trois dernières décennies de 75 000 néerlandais. Le professeur John Einmahl, l'un des trois chercheurs, explique que l'étude se base sur l'âge exact des personnes au moment du décès. Il explique à l'Agence France Presse (AFP) que "malgré l'augmentation de l'espérance de vie, nous vivons en moyenne plus longtemps mais les plus âgés parmi nous ne sont pas devenus plus âgés au cours des trente dernières années" ajoutant que le nombre de personnes ayant atteint 95 ans aux Pays-Bas avait quasiment triplé. 

Lire la suite


Bientôt une appli pour détecter le cancer du pancréas ?

L’application BiliScreen détecte le cancer du pancréas grâce à un boitier imprimé en 3D

Le cancer du pancréas touche en moyenne 9 000 personnes chaque année en France. Dans près de 90 % des cas, son issue est mortelle, car l'évolution de cette maladie est silencieuse. Face à cette réalité, des chercheurs de l'Université de Washington, à Seattle, ont réfléchi à un moyen de faciliter le diagnostic. Leurs travaux seront présentés au congrès d'informatique Ubicomp à Maui (Etats-Unis), le 13 septembre prochain.

L'application  capture des images de l'oeil

Pour anticiper le cancer du pancréas, les chercheurs se sont intéressé aux symptômes précoces de la maladie, l'un d'eux étant la jaunisse. Comme ce signe avant-coureur n'est détectable à l'œil nu que dans les stades avancés de la maladie, ils ont réfléchi à un moyen de la diagnostiquer de façon plus précoce. Ils ont ainsi inventé BiliScreen, une application pour smartphone qui capture des images de l'œil et donne une estimation du taux de biruline...

 

Lire la suite


L'indispensable nécessité de tester l'innovation technologique

Quels sont les vaccins concernés?

La révolution industrielle occasionnée par l'intelligence artificielle et la robotique soulève les plus grandes interrogations. Certains commentateurs sont très alarmistes, mettant l'accent sur les risques de chômage technologique par remplacement massif des professionnels de santé.

Un sujet pourtant essentiel est bien peu débattu, celui de l'évaluation de l'innovation. La validation scientifique de sa capacité à apporter une réelle valeur ajoutée sur le terrain reste essentielle. Elisabeth Mc Glynn et Mark Clellan, 2 spécialistes de l'évaluation des politiques de santé nous livrent leur analyse et leurs propositions dans un article paru en mars 2017 dans la revue américaine Health Affairs.

Pour les 2 auteurs, la politique d'innovation des structures de santé se heurte à plusieurs difficultés majeures. En effet, certaines nouveautés ...

 

Lire la suite


Santé mentale : Samsung développe des outils en réalité virtuelle

Le géant coréen de l’électronique, Samsung, souhaite utiliser sa technologie de réalité virtuelle mobile pour développer des outils de diagnostic et de prévention de la santé mentale.

Samsung envisage ainsi d’utiliser non seulement le Gear VR en association avec le Gear S3 mais aussi l’application « S Health App » ainsi que son assistant vocal Bixby. En association avec le développeur FNI, le géant asiatique de l’électronique espère développer, non seulement des outils de diagnostic et d’évaluation de la santé mentale, mais aussi des thérapies comportementales cognitives pour différentes pathologies. Ces thérapies sont avant tout basées sur des méthodes de changement de mode de pensée.

De la réalité virtuelle pour la prévention du suicide

Samsung entend, entre autre, mettre au point des outils pour la prévention du suicide, véritable fléau dans certains pays asiatiques, notamment en Corée du sud. La Corée est effectivement le pays qui a le taux de suicide le plus élevé au monde après la Lituanie. D’autres pathologies seront aussi...

 

Lire la suite


Médicaments : la croissance des ventes dopée par les nouveaux traitements en France

Les ventes de médicaments sont en hausse de 2,1% en 2016, après une année 2015 en demi-teinte.

Une bonne nouvelle pour l'industrie du médicament dans l'Hexagone. Le Leem, principal lobby pharmaceutique, a publié mardi des données positives pour le secteur en 2016: le chiffre d'affaires global des industries pharmaceutiques a augmenté de 2,1% à 28,7 milliards d'euros, contre 1% de croissance l'année précédente. Cette embellie pour les revenus de l'industrie pharmaceutique est portée par les dépenses en forte hausse des hôpitaux. Elles ont crû de 7,5% à 7,97 milliards d'euros en 2016. Cette tendance dans les hôpitaux s'explique par les sommes consacrées aux nouveaux traitements, en particulier ceux vendus en autorisation temporaire d'utilisation (ATU) et en Post-ATU (prolongement de l'autorisation temporaire). Ces derniers n'ont pas encore bénéficié d'une autorisation de mise sur le marché (AMM). L'ATU est une solution temporaire, souvent parce que le laboratoire et le Comité économique des produits de..

 

Lire la suite


Onze vaccins seront obligatoires à partir du 1er janvier 2018

Quels sont les vaccins concernés?

QUESTIONS/RÉPONSES - Huit nouveaux vaccins - en plus des 3 déjà obligatoires - devront être inscrits dans le carnet de santé des enfants de moins de 2 ans à partir du 1er janvier prochain. Quels sont les vaccins concernés ? Pourquoi ? Quel risque pour ceux qui ne le feront pas ? Quels sont les vaccins concernés? La nouveauté, c’est qu’on passe de 3 à 11 vaccins obligatoires pour les enfants à partir du 1er janvier 2018. Jusqu’ici, seuls la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite étaient imposés dans le calendrier vaccinal. Les huit nouveaux sont des vaccins qui jusque-là étaient seulement «recommandés»: coqueluche, hépatite B, rougeole, oreillons, rubéole, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C.  Qui est concerné? Tous les enfants de moins de deux ans vivant en France. Pourquoi ces vaccins? Si certaines maladies restent rares, c’est justement grâce à ces vaccins. Les agents pathogènes, eux, sont toujours là. La preuve? Entre...

 

 

Lire la suite


Elon Musk accélère sur son projet d’implant cérébral

Neuralink: connecter nos neurones à l'intelligence artificielle

Tesla, SpaceX, l'Hyperloop, PayPal... Elon Musk cumule les projets futuristes. La société Neuralink ne fait pas exception. Cette start-up, fondée par le milliardaire en juillet 2016, a pour objectif de développer une technologie visant à connecter le cerveau humain à un ordinateur afin d'« augmenter ses capacités ».

Selon Bloomberg , qui cite  de la « Securities and Exchange Commission », le régulateur des marchés financiers américains, l'entreprise d'Elon Musk aurait levé près de 27 millions de dollars pour se développer. Sur Twitter, le PDG de Tesla a cependant annoncé qu'il ne « r echerchait pas » d'investisseurs, sans apporter plus de précisions sur l'origine des fonds récoltés.

La technologie que veut développer Elon Musk est pour l'instant embryonnaire, mais l'objectif est clair. Le PDG de Tesla et de Space X veut, à terme, augmenter les capacités cérébrales humaines grâce à l'ajout d'une...

 

 

 

Lire la suite


Discovery, pionnier de l'assurance-santé connectée, s'exporte avec succès

Les compagnies d'assurances Generali, John Hancock, Prudential et Humana ont un point commun. Toutes ont développé leur offre d'assurance-santé relative aux objets connectés en partenariat avec l'assureur sud-africain Discovery. De Singapour aux Etats-Unis et de la France à la Chine, Discovery s'est imposé comme la référence des offres connectées d'assurance-santé.

L'assureur sud-africain a été le premier à proposer une offre d'assurance-santé comportementale liée aux objets connectés avec sa formule Vitality, en prenant en compte les habitudes sportives, mesurées par un bracelet Fitbi t, et les comportements alimentaires des utilisateurs. En échange de ces bons comportements, Discovery a instauré l'idée de la réduction des primes de risque. L'assureur a aussi développé des offres partenaires (places de cinéma, billets d'avion)...

 

 

Lire la suite


Les ménages français sont de plus en plus nombreux, mais de plus en plus petits

Plus de familles monoparentales

Le nombre de personnes par ménage connaît une baisse en France, rapporte l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans une étude publiée lundi 28 août. Il s'établit désormais à 2,2 personnes par ménage alors qu'il était de quatre personnes en 1851. La réduction de la taille des ménages s'explique par les évolutions de la société depuis les années 1970. Le vieillissement de la population, la hausse des séparations ou encore la diminution des familles nombreuses en sont les causes. Si la taille des ménages est en baisse, son nombre, lui, est en hausse. Depuis 1999, 4,2 millions de nouveaux ménages sont venus s'ajouter pour porter le nombre total à 28,5 millions, en 2017. L'Insee explique cette hausse, pour moitié, par "la croissance de la population et pour moitié par la réduction de la taille...

 

 

Lire la suite


DMLA : des compléments alimentaires pour prévenir la maladie

Une supplémentation peu coûteuse et sans effets secondaires

Un complément alimentaire qui combine des antioxydants avec du zinc et du cuivre est un moyen relativement peu coûteux et efficace d'arrêter la progression d'un certain type de maladie oculaire dégénérative, comme la DMLA selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale British Journal of ophtalmology. Une solution thérapeutique pour une pathologie qui touche jusqu'à 30 % des plus de 75 ans et reste la première cause de handicap visuel chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

Les chercheurs ont analysé les données médicales de l'étude AREDS (Age-related eye disease study), et sur les chiffres britanniques de dépenses liées à la DMLA.

Les résultats de l'étude ont montré qu'un supplément quotidien combinant des antioxydants à haute dose et du zinc réduisait le risque de développer une DLMA humide...

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                           Lire la suite


Les seniors se sentent plus jeunes que leur âge réel

Le baromètre de la santé des 58-68 ans réalisé par CCMO Mutuelle révèle qu'une majorité des seniors se sent de 5 à 15 ans plus jeunes que leur âge réel. 88% d'entre eux s'estiment en bonne santé et affirment faire tout le nécessaire pour le rester. Pour garder la forme 67% mangent plus sainement et limitent les excès et 46% d'entre eux pratiquent une activité sportive régulière.

L'étude a été menée auprès de 600 personnes, âgées de 58 à 68 ans. Il a été posé aux seniors des "questions sur la préparation de la retraite, l'appréciation de la retraite, le bien vieillir et profiter de sa retraite, la place et les pratiques en matière de santé, ainsi que la place et la perception du poste de santé", explique CCMO Mutuelle dans son bilan.

Globalement, le baromètre montre que les seniors sont heureux de vivre et qu'ils se considèrent en bonne santé. Au total, ils sont 7 sur 10 à se sentir...

 

 

Lire la suite


Santé: les objets connectés sous la loupe des assureurs

Bonne nouvelle pour Apple. Le géant américain de l'assurance-santé Aetna envisage de proposer à ses dizaines de millions de clients (23 millions pour sa seule offre d'assurance médicale) des Apple Watch à tarif réduit. L'assureur offre déjà des Apple Watch gratuites à ses 50.000 employés pour les encourager à améliorer leur mode de vie en matière de santé. De quoi relancer les ventes de la montre aux résultats pour l'instant mitigés . Ce genre d'accord présente un intérêt évident pour les assureurs. Il s'agit de « faire de la prévention et favoriser les bons comportements, ce qui peut représenter une économie majeure pour l'assureur comme pour l'assuré », détaille Dimitri Carbonnelle, fondateur de Livosphere et spécialiste des objets connectés.

L'enjeu des données

Pourtant, dans le cas Apple-Aetna, les discussions officiellement lancées...

 

 

 

Lire la suite


QUELLE EST LA TENSION ARTÉRIELLE D'UNE FEMME DE 50 ANS ?

Holter tensionnel, quelle utilité ?

Une tension artérielle excessive est un facteur de risque cardiovasculaire, un problème fréquent chez la femme de 50 ans et plus. L’hypertension n’étant pas systématique, mieux vaut faire surveiller sa pression artérielle grâce à un dispositif spécifique, le holter. La tension artérielle (TA) a tendance à se modifier chez la femme dès 50 ans. Dans notre pays, la moitié des femmes de 60 ans sont concernées par l’hypertension. La ménopause est une période de grands bouleversements ayant une réelle incidence sur la pression artérielle. L’hypertension étant un facteur de risque cardiovasculaire à l’origine de l’infarctus du myocarde et de l’AVC (accident vasculaire cérébral), il est important de bénéficier d’un suivi médical sérieux dès que le problème est suspecté ou, tout simplement, pour anticiper. Dans le but de rechercher une anomalie de la tension artérielle, le médecin peut poser un holter tensionnel à sa patiente. C’est un dispositif de mesure automatique de la pression...

 

 

Lire la suite


E-santé : les prochaines tendances

Des produits qui doivent s'intégrer aux interfaces existantes

Les nouvelles technologies révolutionnent le rapport entre patients et professionnels de santé. Fort de ce constat, la société Zembro, spécialisée dans les solutions d'alarme pour les seniors, a établit les trois tendances d'ici 2020 pour l'e-santé : L'explosion du « mHealth». Avec 7,4 milliards d'abonnements mobiles souscrits (à fin 2016), le téléphone portable devient l'outil de communication le plus utilisé au monde. En matière de santé, « plus de 100 000 applications dans le domaine de la santé existent pour effectuer des mesures biométriques ou même diagnostiquer une maladie », selon Zembro. Or, le potentiel des applications santé n'a pas encore été atteint : selon une étude de Grand View Research, 161 millions d'objets seront connectés d'ici 2020.  Un patient 2.0. Pour s'adapter aux besoins des patients, des services personnalisés, via des applications d'e-santé, pourront être particulièrement utiles...

 

Lire la suite 


SANTÉ : BIENTÔT LE « SUR MESURE » DANS LES SOINS ?

Des traitements selon le profil génétique des patients

Vous êtes lassé d’atterrir dans des chambres d’hôtel qui se ressemblent toutes ? Des groupes hôteliers, dans différents pays, vous laissent désormais le choix du mobilier et de la décoration. Vous souhaitez un ordinateur avec davantage de mémoire et un processeur plus puissant, une chemise taillée sur mesure ? Tout se « customise » et même… la santé ! La personnalisation s’impose partout et devient le cœur de la relation de service. Dans ce flot d’expériences, il est un service pour lequel l’effort de personnalisation apparaît particulièrement justifié : celui des soins apportés à notre santé. Il semble logique que, lorsque nous sommes malades, nos besoins, demandes et préférences soient pris en compte par les professionnels rencontrés dans les établissements, les cabinets de ville, ou même à notre domicile. Or, des études menées dans ce domaine montrent que si des dispositifs innovants se développent...

 

 

Lire la suite


Comment Google compte aider les personnes souffrant de dépression

Réduire les délais

La dépression reste une maladie mentale difficile à diagnostiquer et à prendre en charge. Le géant du web Google propose d’y remédier grâce à un questionnaire en ligne.  Souvent critiqué pour le manque de fiabilité concernant les informations santé qu’on y trouve, le moteur de recherche Google essaye de trouver des solutions. C’est l’association américaine National Alliance on Mental Illness qui lui en a donné l’occasion. Les deux organismes se sont associés pour créer un questionnaire rapide, le PHQ-9, afin d’aider les internautes à identifier leurs risques de dépression. La phase de test a commencé aux Etats-Unis. En effet, les maladies mentales comme la dépression sont encore difficiles à diagnostiquer à cause, dans de nombreux cas, de leur stigmatisation et de la désinformation à leur sujet. Les personnes qui en souffrent peuvent avoir tendance à se tourner vers l'...

 

 

 

Lire la suite


Un nouveau bloc opératoire en imagerie 3D mobile à Besançon

La technologie utile aux interventions…

Le CRHU de Besançon dispose depuis le 6 juillet d’un Cone Beam mobile au bloc opératoire. C’est le premier établissement de santé de France à disposer en bloc opératoire d’un tel équipement de pointe en imagerie 3D. Le Cone Beam : qu'est-ce que c'est ? Le cone beam (CBCT pour Cone Beam Computed Tomographie) est une technique de "radiographie numérisée 3D apparue vers la fin des années 90 et qui n’a cessé de se perfectionner", explique le CHRU de Besançon. "Moins de radiation" "Par rapport au scanner conventionnel, le CBCT offre les mêmes fonctionnalités (possibilité de reconstructions 3D, accès à l’intérieur des structures anatomiques, élimination des superpositions tissulaires...) mais possède une précision d’image supérieure tout en irradiant moins le patient" (20% de la dose d’un scanner), précise l'hôpital. De nouvelles possibilités. Par sa technologie et...

 

 

 

Lire la suite


Montres connectées : 41 millions d’unités achetées cette année

9,3 milliards de dollars dépensés en montres connectées

l devrait se vendre 310,4 millions d’objets connectés portables dans le monde cette année. C’est une croissance de 17% par rapport à 2016 selon le cabinet d’analystes Gartner. Les montres connectées en particulier voient leur achat en croissance de 19%, avec 41,5 millions d’unités qui se vendront en 2017. Les objets connectés portables vont peser 30,5 milliards de dollars en 2017, dont 9,3 milliards pour les seules montres connectées. Ces montres devraient devenir l’objet connecté portable le plus vendu en 2021, mis à part les casques audio bluetooth. Elles demeurent cependant très minoritaires comparées aux smartphones. Il se vend 36 smartphones quand un client achète une montre connectée. En 2017, il se vendra 1 498 millions de smartphones selon l’institut IDC. Les ventes de montres connectées quant à elles devraient atteindre 81 millions d’unités en 2021, soit 16% du nombre...

 

 

Lire la suite


Talc cancérigène : Johnson & Johnson devra payer 417 millions de dollars

4.800 procès dans cette affaire

Il s’agit de la plus importante indemnisation octroyée à une plaignante qui affirme que son talc pour bébé est cancérigène. Le groupe a décidé de faire appel. Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a été condamné lundi à 417 millions de dollars de dommages-intérêts dans le cadre d'un procès lié au talc. Le jury d'un tribunal de Los Angeles, en Californie, a accordé 70 millions de dollars en dommages compensatoires et 347 millions en dommages punitifs à une femme de 63 ans qui poursuivait le groupe pharmaceutique en affirmant que l'utilisation de son talc pour sa toilette intime avait provoqué un cancer des ovaires. Le jury a considéré que J & J n'avait pas informé cette femme, Eva Echeverria, des risques liés au talc lorsqu'elle avait commencé à l'utiliser à cet effet à l'âge de onze ans. Son cancer des ovaires avait été détecté en 2007. Au total, J & J fait face...

 

 

 

Lire la suite


La technologie au secours des malades d'Alzheimer

Localiser les patients

Des bracelets GPS pour retrouver les patients atteints de la maladie d'Alzheimer  Alors que quatre personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ont disparu en Vaucluse le mois dernier, la technologie vient au secours des patients et de leurs familles. L'octogénaire atteint de la maladie d'Alzheimer, disparu mercredi à Morières-lès-Avignon, a été retrouvé sain et sauf jeudi matin. Il est revenu de lui même chez lui après un aller-retour Avignon-Barcelone. Comme cet homme, au moins trois autres personnes atteintes de la même maladie se sont égarées au cours du mois dernier en Vaucluse. La désorientation est l'un des symptômes de la maladie d'Alzheimer. C'est également une vraie source d'inquiétude pour les patients comme pour leurs proches. Alors ces dernières années la technologie a investi ce marché avec toutes sortes d'objets : montres, bracelets et autres médaillons avec GPS intégré. À l'image...

 

 

Lire la suite


Santé : la promesse à 4,5 milliards du candidat Macron

Qui va payer les 4,5 Mds€ que coûtera la mesure ?

Une nouvelle convention tarifaire entre les dentistes et l’assurance maladie est en cours de négociation. Le candidat Emmanuel Macron a promis le remboursement à 100 % des soins dentaires, d'optique et d'audioprothèses.  C'est l'un des devoirs de vacances du ministère de la Santé. Le cabinet de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, planche sur la promesse de campagne d'Emmanuel Macron d'instaurer à l'horizon 2022 le remboursement à 100 % des soins dentaires, d'optique et d'audioprothèses. Comment cette promesse sera-t-elle mise en oeuvre ? Le projet en cours d'élaboration repose sur l'instauration de «paniers de soins» couvrant les besoins du patient et remboursés à 100 %. En termes de pouvoir d'achat, l'enjeu est de taille puisque le reste à charge supporté par les patients s'élève à près de 4,5 Mds€ par an dont 1,5 milliard pour les lunettes, 2,4 pour les soins dentaires et 460 millions pour les audioprothèses...

 

 

Lire la suite


Oeufs contaminés : la liste rouge s'allonge

Médecins et ONG s'inquiètent

Après les gaufres industrielles, des gâteaux à la frangipane font désormais partie de la liste des produits contaminés au fipronil. Il y avait dix-sept marques de gaufres, il faut désormais compter trois pâtisseries supplémentaires dans la liste des produits contenant du fipronil. Cet insecticide, interdit en Europe dans les élevages d'animaux destinés à intégrer la chaîne alimentaire, a été detecté dans des œufs en provenance de Belgique et des Pays-Bas. Trois nouvelles références – des mini gaufres de la marque Les Trouvailles de Lucile et des gâteaux frangipane et mini-frangipane Lotus placés dans les rayons à partir du 7 juillet – font donc partie des produits retirés de la vente. Ils contiennent une concentration de fipronil supérieure à la limite réglementaire, à l'instar des dix-sept références de gaufres commercialisées sous des marques de distributeurs Leclerc, Carrefour, Intermarché, Leader Price, Franprix...

 

 

Lire la suite


Digital League 10 000 EMPLOIS CRÉÉS D’ICI 2020 PAR LA FILIÈRE NUMÉRIQUE

Trois missions principales

En mars dernier, la filière numérique d’Auvergne-Rhône-Alpes. En forte croissance et à la course au recrutement est née de la fusion entre Numélink et le ClusteR numérique. Baptisé “Digital League” et fondé sur une structure fédérale qui regroupe les principales métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, ce nouveau cluster numérique compte 510 membres entreprises, écoles et labos, représentant 26 000 emplois. Fédérer : développement des actions de networking, réunions sur les territoires, annuaire…Grandir ensemble en partageant les meilleures pratiques en vente & marketing, RH & formation, innovation et Rayonner par l’événement annuel Digital Summ’R, l’Observatoire du Numérique. Son organisation fédérale couvre 6 territoires : Lyon, St Etienne-Roanne, Grenoble, Clermont- Ferrand, Valence-Romans, Annecy-Chambéry avec une...

 

 

Lire la suite


Le digital transforme le consommateur, la distribution et in fine la relation entre marques et distributeurs

Un besoin accru de données produits

Le Digital ou la transformation du consommateur en consom’acteur. Le consommateur est de plus en plus éclairé, et le digital, en lui permettant l’accès à une information riche et dense, l’a transformé en conso’lecteur voire consom’acteur. Il lit, il s’informe, il sélectionne, il tri, il commente, il donne son avis... Généralement plus engagé et réfléchi à l’égard de son comportement de consommation, et parfois même plus investi dans la co-conception de l’offre, il a besoin d’information et caractéristiques précises sur les produits. Parallèlement, le digital a permis le développement du ecommerce et l’apparition de nouveaux canaux de distribution tels que les Drive, sites ecommerce, pureplayer, marketplaces… Dans ce nouveau contexte, Marques et Distributeurs ont plus que jamais besoin de collaboration et d’échange d’information sur les produits commercialisés et ce afin de répondre aux attentes de leurs consommateurs...

 

Lire la suite


10 octobre 2017 : CAP sur l’Innovation « Internet des Objets, enfin l’âge de raison ? »

Programme :

La DGE (Direction Générale des Entreprise) et Cap’tronic organisent l’évènement CAP sur l’Innovation « Internet des objets, enfin l’âge de raison ? » le 10 octobre 2017 à la Cité internationale universitaire de Paris. Réservez votre journée. CAP sur l’Innovation, une journée organisée par Cap’tronic et la DGE. L’événement CAP sur l’Innovation fera la part belle aux témoignages de chefs d’entreprises pour faire le point sur les potentialités des technologies numériques connectées. Comme chaque année, cette journée d’échanges sera aussi l’occasion de rencontrer d’autres dirigeants de PME, de découvrir les lauréats des 11e Trophées CAP’TRONIC et de désigner un 5e vainqueur parmi les 13 nominés. Programme : 9h45 : Introduction : par Yves Bourdon, président de JESSICA France / CAP’TRONIC et par la Direction Générale des Entreprises (DGE) du ministère de l’Economie et des Finances...

 

 

Lire la suite


0 commentaires

LE DIGITAL AU SERVICE DE L’ASSURANCE MALADIE

Ameli.fr

 

 

 

 

Nouveaux services, nouveau design.  L’agence digitale Klee Interactive est fière d’avoir collaboré à la réalisation du nouveau site www.ameli.fr !

 

 

Lire la suite


Le capteur du futur pourrait bien ressembler à un tatouage

Un capteur sans aucune gêne

Et si demain, vous pouviez porter un capteur à votre doigt, à votre main ou n’importe quelle partie de votre corps sans même y penser ? C’est ce que pourrait permettre l’avancée technologique de l’université de Tokyo. Si vous êtes un habitué des wearables, alors vous savez qu’ils peuvent parfois être encombrants. Si c’est un bracelet que vous mettez pour le sport, ce n’est pas très grave. Mais pour les thématiques plus « pressantes » sur la santé, cela peut vite devenir un problème. Une université du Japon travaille donc à les rendre invisible ou presque comme l’a montré une publication récente dans la revue « Nature Nanotechnology ». Grâce à des fibres construites à une échelle 1000 fois plus fine qu’un cheveu humain, ils ont construit un capteur capable de surveiller les signes vitaux d’une personne pendant une longue durée sans provoquer d’inflammation ou sans irriter la peau. Un avantage notable par rapport à la...

 

 

Lire la suite


Le service sanitaire des étudiants en santé commencera en 2018

« sensibiliser les jeunes aux dangers de la drogue »

Les étudiants en médecine et en écoles d'infirmiers devront faire de la prévention pendant trois mois. Le service sanitaire des étudiants en santé devrait voir le jour « à la rentrée de septembre 2018 », a annoncé la semaine dernière la ministre de la Santé. Devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, Agnès Buzyn a déclaré qu'une mission allait être lancée afin de proposer un « cadre d'application et d'intervention ». Ce sont 40 000 étudiants en médecine, pharmacie ou encore kinésithérapie qui, au cours de leur scolarité, devront intervenir durant trois mois « dans les écoles, les entreprises, pour des actions de prévention ». Le ministère et les organisations étudiantes se sont déjà rencontrés pour évoquer les grandes lignes de ce « service sanitaire ». Mais rien de concret ne filtre. Des étudiants ont tout de même leur petite idée...

 

 

Lire la suite


L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE S’APPRÊTE À CROQUER LES OPHTALMOS

… et ils ne demandent que ça

Google est en train de conduire un essai clinique en Inde pour automatiser, via l’intelligence artificielle, le dépistage des rétinopathies diabétiques. Alors, les ophtalmos vont-ils perdre leur boulot ? « Même pas peur », répondent-ils ! « Le médecin aura en 2030 le statut de l'infirmière en 2015 », prédisait il y a deux ans le Dr Laurent Alexandre dans nos colonnes. Son oracle est-il en train d’advenir plus tôt que prévu ? Certains spécialistes, qui voient aujourd’hui s’automatiser des tâches qu’ils effectuaient encore hier « à la main », pourraient le penser. Dernier exemple en date : les ophtalmos, qui devront bientôt compter avec un algorithme mis au point par Google pour diagnostiquer les rétinopathies diabétiques.On se souvient en effet que l’année dernière, la firme californienne avait présenté un outil sachant distinguer une rétine saine d’une rétine pathologique aussi bien qu’un médecin, et avait publié...

 

 

Lire la suite


Diagnostiquer un malade à son haleine sera bientôt possible

1.404 personnes ont «soufflé dans le ballon»

Pour la première fois, une collaboration internationale a réuni sur ce sujet 14 laboratoires. Grâce à des tests menés sur des malades déjà diagnostiqués, ils ont mis au point une machine prometteuse. L’idée de reconnaître des maladies à l’odeur n’est pas forcément prise au sérieux. Pourtant, les études convaincantes s’accumulent. Ces dernières années, la littérature scientifique a fourni des résultats fort prometteurs dans le diagnostic de maladies infectieuses, neurologiques, ou encore des cancers. Ces analyses sont réalisées à partir de prélèvements de patients comme leur haleine, leur sueur, leur urine, ou encore des cultures de cellules. On utilise parfois des animaux à l’odorat sensible comme les chiens ou les rats. Mais le plus souvent, ce sont des capteurs électroniques qui servent à l’examen des molécules odorantes. Avec des résultats plutôt fiables, du moins en laboratoire. Ces pratiques avaient jusqu’à maintenant...

 

 

Lire la suite


Le Groupe Pasteur et la santé connectée

Introduction à la e-santé

Le Groupe Pasteur Mutualité s'intéresse de près depuis des mois à tout ce qui touche la santé connectée. Soucieux de promouvoir les usages de la e-santé auprès de ses assurés et de favoriser leur bien- être, Groupe Pasteur Mutualité a fait savoir mi-juin qu'il avait décidé d’inclure un forfait de prise en charge d'objets connectés e-santé dans sa nouvelle gamme de complémentaires santé. Un dispositif de prévention e-santé innovant dans la mesure où c'est le premier assureur à inclure dans sa gamme santé la prise en charge totale ou partielle d’objets connectés. Par cette mesure, le Groupe mutualiste d’assurances des professionnels de santé souhaite inciter ses adhérents à utiliser des objets connectés comme dispositif de prévention. Trois grandes familles d'objets connectés e-santé sont...

 

Lire la suite


Sanofi et Regeneron obtiennent un avis favorable pour Dupixent

Dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l’adulte

Paris (France) et Tarrytown (New York) - Le 21 juillet 2017 - Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals, Inc. annoncent aujourd'hui que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP, Committee for Medicinal Products for Human Use) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis favorable concernant la demande d'autorisation de mise sur le marché de Dupixent (dupilumab) et recommandé son approbation en Europe dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l'adulte candidat à un traitement systémique. La dermatite atopique, une forme d'eczéma, est une maladie inflammatoire chronique accompagnée de symptômes qui se manifestent souvent sous la forme d'éruptions cutanées. La dermatite atopique modérée à sévère se caractérise par des éruptions cutanées sur presque tout le corps et peut s'accompagner de démangeaisons intenses et...

 

 

Lire la suite


Vers un nouveau plan d’épargne retraite… à dimension européenne

« Une des solutions possibles face au vieillissement »

Un nouveau produit d’épargne retraite va prochainement voir le jour. Baptisé PEPP pour « Pan European personal pension product », ce produit personnel d’épargne retraite est né de la volonté de la Commission européenne. Il aura pour principale vocation de financer la croissance de l’économie européenne en allouant les fonds vers les entreprises, notamment les PME, et les infrastructures. Les particuliers pourront ainsi, sur la base du volontariat, se constituer un complément de retraite, transférable dans tous les pays de l’Union européenne, qui viendra s’ajouter par exemple aux régimes de répartition et aux autres dispositifs collectifs comme le Perco (plan d’épargne pour la retraite collectif) ou personnels comme le PERP (plan d’épargne retraite populaire). Ce nouveau produit d’épargne « comportera une option d’investissement par défaut et une...

 

 

Lire la suite


Santé au travail : sélection 2017 des 5 meilleurs objets connectés

Partnering Robotics : la pollution au bureau c’est fini

À l’ère du tout connecté, pourquoi nos maisons seraient-elles les seules à profiter du confort 100% digital ? L’efficacité et la santé au travail passe par le bien être de son bureau. Améliorer performance et bien-être au travail c’est possible, voici notre top 5 des meilleurs objets connectés pour améliorer le bien-être au travail : Un salarié qui se sent bien à son travail, c’est un salarié qui travaille plus efficacement. Le bien-être au bureau est primordial pour améliorer les performances et la productivité de ses employés. Véritable casse-tête pour les ressources humaines, comment rendre heureux ses employés pour qu’ils soient plus concentrés sur ce qu’on leur demande de faire ? Plusieurs start-ups se sont lancé sur le marché de la santé au travail pour allier bien-être et productivité et ont trouvé la solution. Voici notre sélection 2017 des 5 meilleurs objets connectés pour le bien-être au travail...

 

Lire la suite



Les startups lauréates du « Concours French IoT » de La Poste

Un accès gratuit d’un an au Hub Numérique de La Poste pour le développement

La Poste révèle le nom des 15 startups lauréates de son « Concours French IoT » consacré aux objets connectés. Pour sa 3e édition, le « Concours French IoT » de La Poste a permis de sélectionner 15 startups développant des projets liés aux objets connectés dans 4 catégories : Smart Home & Smart City, bien-être au travail, santé, transport et mobilité individuelle. Les startups gagnantes ont été sélectionnées sur plusieurs critères : caractère innovant de leur projet, pertinence du modèle économique et qualité de l’équipe. Les lauréates bénéficieront d’un dispositif d’accompagnement personnalisé au sein du programme French IoT leur permettant de développer leurs projets et de se préparer à participer au CES de Las Vegas en janvier 2018. Le programme comprend : Un « Bootcamp » d’une semaine à partir du 28 août 2017, organisé en partenariat avec le Hub Institute et les équipes de Docapost IoT1, afin de présenter leurs projets et favoriser les synergies au sein de la promotion...

 

 

Lire la suite


AIR LIQUIDE SE RENFORCE DANS LA PRISE EN CHARGE DU DIABÈTE À DOMICILE ET PARTICIPE AU PROJET SUR LE PANCRÉAS ARTIFICIEL

L’activité Santé d’Air Liquide

En signant un partenariat avec le Centre d'Etudes et de Recherches pour l'Intensification du Traitement du Diabète (CERITD), Air Liquide (Paris:AI) se renforce dans la prise en charge des patients diabétiques à domicile. Air Liquide a également pris une participation dans «Diabeloop», la start-up française qui développe un pancréas artificiel électronique. Avec cette nouvelle collaboration, Air Liquide poursuit la démarche initiée par le CERITD de coopération entre équipes hospitalières et infirmiers à domicile. A la demande des médecins, les infirmiers pourront contribuer à un suivi encore plus personnalisé des patients diabétiques à domicile, tel que l’ajustement du traitement, selon un protocole précis. Par ailleurs, pour approfondir son expertise dans le domaine du diabète et soutenir l’innovation, Air Liquide a pris une participation par l’intermédiaire d’ALIAD, l’investisseur de...

 

Lire la suite


Santé : Prévoir revoit son offre pour les séniors et les TNS

L’OFFRE TNS PEUT ÊTRE COUPLÉE À UNE SUR COMPLÉMENTAIRE

Pour 2017, le groupe Prévoir avait défini la santé comme un des axes stratégiques de développement. Les nouvelles offres séniors et TNS ont été travaillées autour des principes d’accessibilité et de simplicité voulus par le groupe. Le groupe Prévoir, spécialisé dans l’assurance de personnes, lance deux nouvelles complémentaires santé : Solution santé pour les séniors (55 – 65 ans) et Solution santé TNS. Pour les séniors, le produit a été conçu pour être évolutif notamment en fonction de l’âge. Il offre une originalité en permettant de renforcer la couverture hospitalisation  en réduisant le niveau de remboursement sur d’autres postes, sans impact sur le tarif. Solution santé propose également des garanties adaptées aux séniors comme les prothèses auditives. En outre, la prise en charge des honoraires médicaux et frais d’actes demeure la même que le professionnel de santé soit ou non signataire du dispositif de pratique tarifaire maîtrisée. « Ce que l’on veut, ce sont des produits simples...

 

Lire la suite


A Dakar, des textos pour donner son sang

Un message pour remercier les donneurs

L’e-santé, le grand espoir pour l’Afrique (1). Rencontre avec les créateurs de la première application mobile de mise en réseau des donneurs avec les centres de transfusion. Le projet Hope est à l’image de sa représentante. Un peu timide mais plein de perspectives d’avenir. A 23 ans, la Camerounaise Evelyne-Inès Ntonga est cofondatrice de la première plateforme d’application mobile en Afrique d’information sur le don de sang et de mise en réseau des structures de transfusion avec des donneurs bénévoles. C’est sur les bancs de l’Ecole supérieure multinationale de télécommunication de Dakar, en 2014, qu’Evelyne-Inès croise Jean-Luc Semedo. Alors encore étudiants, tous deux sensibles à la problématique de la pénurie de sang qui sévit sur le continent, ils décident de se lancer dans le projet Hope. De sourires en confidences, ils se rejoignent dans le récit de leurs histoires passées. Evelyne-Inès se souvient d’une de ses camarades de classe qui décède brutalement...

Lire la suite


DÉFICIENCE COGNITIVE : Une app pour retrouver la mémoire

L'application Game Show permet d’améliorer la performance cognitive

 

Une app d’exercice cérébral pour renforcer la mémoire ? S’il est peu probable que cette app pourra rétablir complètement les capacités cognitives chez les patients atteints d’Alzheimer ou de déclin cognitif avancé, cette app fait ici ses preuves en cas de déficience cognitive légère dans l’amélioration de la mémoire à court terme. L’application en question, développée par des chercheurs de Cambridge, s’appelle Game Show, et est présentée dans l’International Journal of Neuropsychopharmacology. Cette altération cognitive légère amnésique, contre laquelle Game Show « fait des miracles », ou presque, permet d’éliminer ou de réduire ce tout premier signe qui annonce, mais pas toujours, un risque de démence. Son principe, l'association de différents motifs géométriques à différents emplacements. Son défi, alors que des boîtes dont certaines comportent un motif s’affichent à différents endroits sur un...

Lire la suite

 


PASS digital vous présente une sélection d'ouvrages des éditions Alpen.

Découvrez l'interview d'une de leurs auteurs.

Découvrez les vidéos interview des éditions Alpen ! Aujourd'hui : Véronique Deschamps - Psychothérapeute avec son livre "Les idées reçues sur le sommeil" édité par Alpen , éditeur spécialisé en ouvrage santé/bien être à destination du grand public propose une sélection de thèmes qui concernent tout un chacun.

 

Si vous êtes intéressé par ces ouvrages ou si vous souhaitez qu'Alpen réalise un ouvrage sur un thème qui vous tient à cœur.

 

Contactez- nous !



Autorité de la concurrence: numérique et santé visés en 2017

En 2017, le numérique restera sous haute surveillance.

L'Autorité de la concurrence s'est concentrée en 2016 sur les problématiques de concentration d'entreprises, et annonce qu'elle sera particulièrement vigilante cette année sur les secteurs du numérique et de la santé. Avec 230 décisions, 2016 a été une "année exceptionnelle en terme de nombre de décisions sur les concentrations", démontrant à la fois "une certaine reprise économique" et la poursuite de la période des restructurations d'entreprises, a déclaré lundi Isabelle de Silva, la présidente de l'Autorité. En tout, l'institution a rendu l'an dernier 310 décisions et avis. Le montant global des sanctions est en revanche bien moindre que celui observé en 2015. L'an dernier, les Sages de la rue de l'Echelle ont infligé 203 millions d'euros de sanctions, contre plus de 1,2 milliard en 2015. "Il ne faut pas y voir le signe qu'on voudrait moins sanctionner, bien au contraire (...) on va garder le même niveau de dissuasion" qu'auparavant, a expliqué Mme...

 

 

Lire la suite