Google et Fitbit dans le viseur des CNIL européennes

 Une nouvelle preuve que l'Europe ne compte plus se laisser marcher sur les pieds par les géants américains des technologies. Au lendemain de la présentation de la stratégie numérique de la Commission européenne, c'est au tour des autorités de protections des données personnelles de rappeler deux d'entre eux à l'ordre.

La CNIL française et ses homologues, réunis au sein du comité européen de la protection des données (CEPD), s'alarment du rachat pour 2,1 milliards de dollars des montres connectées Fitbit par Google. Dans un communiqué nommant les deux entreprises, le CEPD pointe ses « préoccupations quand la possible combinaison et association de données personnelles sensibles concernant des Européens par une grande entreprise technologique [qui] pourraient entraîner un haut niveau de risque sur les droits fondamentaux à la vie privée et à la protection des données personnelles ».

Lire la suite

Source : Les Echos