Johnson & Johnson condamné à payer 344 millions de dollars d'indemnités

Le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson a été condamné jeudi à payer 344 millions de dollars pour publicité trompeuse et mensongère dans la commercialisation d'implants pelviens destinés à traiter la descente d'organes et l'incontinence urinaire chez la femme, qui ont été posés à des milliers de patientes en Californie.

 

Ces dispositifs, aussi appelés "mesh", qui se présentent sous la forme de bandelettes et renforts pelviens implantables par chirurgie, sont au coeur d'une série de procédures en justice aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

 

Eddie Sturgeon, juge du comté de San Diego, a estimé que Johnson & Johnson connaissait les risques et les effets indésirables potentiels de ses produits lorsqu'il les a...

Lire la suite

Source : Medisite