e-Santé : la data et l’IA au secours des patients atteints de traumatismes graves

Noyades, brûlures, accidents domestiques, de la circulation et du travail, mais aussi violences volontaires et tentatives de suicide… Chaque année, ce sont des millions de Français admis à l’hôpital, selon l’agence nationale de santé publique. Les traumatismes non intentionnels graves causeraient même 40 000 décès chaque année. Des situations d’extrême urgence où les 24 premières heures s’avèrent décisives pour la survie des patients.

 

La plus grande difficulté à laquelle les urgentistes sont confrontés ? Des données patients hétérogènes, lacunaires, voire manquantes qui rendent tout geste médical incertain, de sorte « qu’aucune méthode connue n’est bien adaptée », souligne Jean-Pierre Nadal, Directeur de recherche au CNRS.

Lire la suite

Source : Les Echos