Parkinson : une femme capable de détecter la maladie grâce à son odorat

Joy Milne est dotée d'un don particulier : elle peut diagnostiquer la maladie de Parkinson en reniflant une personne. Atteinte d'hyperosmie depuis sa naissance, (un trouble qui décuple les odeurs) cette Ecossaise de 69 ans a un odorat beaucoup plus développé que la normale, rapporte le journal allemand Der Spiegel. Ses capacités sont telles, qu'elle contribue, avec une équipe de chimistes, à la création d'un “nez” artificiel capable de détecter la maladie.

 

Testée et approuvée par les médecins

Tout commença lorsque son mari eut 30 ans et qu'elle remarqua que son odeur avait changée. Incapable à ce moment d'imaginer qu'il s'agissait des premiers signes de cette pathologie dégénérative, elle fut surprise, un jour en l'accompagnant à une réunion...

Lire la suite

Source : Pourquoi Docteur