Cancer, infarctus : les plus pauvres ont moins de chances de survie

Nous ne sommes pas tous égaux face à la maladie et aux soins de santé, même dans les pays développés comme la France. La Ligue contre le cancer interpelle sur le fait que le cancer “accroît toutes les inégalités sociales au sein de la société”. En parallèle, une étude Suisse révèle que les personnes plus défavorisées sont plus à risque de développer une maladie cardiovasculaire… car ils ont un moins bon sommeil.

 

Le mercredi 20 novembre, la Ligue contre le cancer a dévoilé son huitième Observatoire sociétal, qui s’est penché sur le vécu des malades lors du parcours de soin. Et celui-ci montre clairement que les personnes les plus pauvres ont moins de chances d’en guérir et peuvent, en prime, se retrouver dans une plus grande précarité encore à cause de leur maladie.

Lire la suite

Source : Medisite