AVC : où vivent les populations les plus à risque  ?

L'accident vasculaire cérébral a toujours de quoi inquiéter. Cette journée mondiale qui lui est consacrée est l'occasion de rappeler qu'il affecte 110 000 personnes par an dans notre pays, soit une toutes les quatre minutes, et qu'il laisse des séquelles deux fois sur trois. C'est d'ailleurs la première cause de handicap acquis de l'adulte. Ses facteurs de risque sont bien connus (en tout cas, du corps médical… mais toujours pas suffisamment de la population) : tout d'abord, l'hypertension artérielle – en cause dans 50 % des cas –, puis l'obésité, la sédentarité, le tabagisme, l'abus d'alcool et le stress (notamment car ils contribuent à l'apparition d'une HTA). Sans oublier les apnées du sommeil.

C'est en s'appuyant sur la mesure de ces paramètres que Withings, le leader des objets de santé connectés, vient d'établir une cartographie des populations le plus à risque.

Lire la suite

Source : Le Point