Comment les Gafa tissent leur toile dans la santé

Les leaders du numérique n’ont pas d’états d’âme à bousculer des secteurs sensibles, et la santé ne fait pas exception. La puissance de calcul des mastodontes du web et leurs énormes réservoirs de données leur procurent un avantage décisif face aux hôpitaux, aux laboratoires ou aux centres de recherche traditionnels.

 

 

«La filiale DeepMind de Google surpasse les ophtalmologues et l’intelligence artificielle Watson d’IBM sait mieux diagnostiquer un cancer du sein que n’importe quel radiologue», a expliqué Michel Lévy-Provençal, lors du Big Bang Santé. «Un tiers des investissements de Google sont réalisés dans la santé», a ajouté le prospectiviste, qui a fondé le réseau Boma, dédié à l’innovation d’impact.

Lire la suite

Source : Le Figaro