Trump suspend l’entrée aux États-Unis des migrants qui ne peuvent pas payer leurs soins médicaux

La proclamation, publiée par la Maison blanche, ne concernera pas les personnes éligibles au statut de réfugié ou à l’asile. Cette mesure entrera en vigueur le 3 novembre. Donald Trump a fait de la réduction de l’immigration légale et illégale une pièce maîtresse de sa présidence. L’administration américaine a proposé le mois dernier que les États-Unis prennent en charge au maximum 18 000 réfugiés au cours de l’année fiscale 2020, à un niveau historiquement bas dans l’histoire des programmes d’aide aux réfugiés.

 

« Alors que notre système de santé est aux prises avec les défis que posent les soins non indemnisés, le gouvernement américain aggrave le problème en accueillant des milliers d’étrangers qui n’ont pas démontré qu’ils étaient capables de payer leurs soins...

Lire la suite

Source : Ouest France