Les médecins libéraux se soignent eux-mêmes... mais souvent très mal

Plus de la moitié des praticiens libéraux (53 %) estiment que les médecins sont moins bien soignés que leurs propres patients, révèle ce mardi une étude* IFOP menée auprès de 301 médecins libéraux (179 généralistes et 122 autres spécialistes) pour la Mutuelle du Médecin. Les résultats de cette étude montrent de « nombreux signaux d'alerte sur l'état de santé des médecins » mais aussi « une différence entre les généralistes et les autres spécialités », résume Fabienne Gomant, directrice adjointe du département « opinion et stratégies d'entreprise » de l'IFOP.

 

Première confirmation : les praticiens libéraux ont pris l'habitude de se soigner eux-mêmes. Ainsi, trois quarts des médecins de ville déclarent être leur propre médecin traitant, pratique encore plus répandue chez les hommes (78 %), les généralistes (81 %).. 

Lire la suite

Source : Le Quotidien du Médecin