Le double virtuel du patient, prochaine révolution de la santé

Tester une prothèse in silico sur un patient virtuel avant de l'implanter sur l'homme. Jean-Noël Albertini, chef du service de chirurgie cardiaque et vasculaire au CHU de Saint-Etienne, en rêve. « Avec le traitement de données massives et l'intelligence artificielle, l'informatique va ouvrir une ère aussi révolutionnaire que la découverte de la pénicilline dans la prise en charge des patients », estime-t-il. Avec les chercheurs de  l'Ecole des mines , ce spécialiste teste actuellement la reproduction numérique de la pose de stents, ces endoprothèses aortiques qui doivent être placées pour empêcher une rupture d'anévrisme, qui tue 15.000 personnes chaque année en Europe.

Il a fallu huit ans de travail pour parvenir à cette étape, qui a donné lieu à la création de  la start-up PrediSurge . L'étape cruciale a été la création d'un jumeau numérique qui reproduise en tout point la mécanique de l'aorte.

Lire la suite

Source : Les Echos