San Francisco s'interdit la reconnaissance faciale

 Le vote a eu lieu mardi 14 mai et fait depuis l'événement : le "board of supervisors" de San Francisco, équivalent d'un conseil municipal, a voté à huit voix contre une et deux absents, un texte interdisant à ses services l'usage de technologies de reconnaissance faciale. Cela concerne les diverses agences locales (comme celles gérant les parcs publics) mais aussi, et surtout, le San Francisco Police District (SFPD), la police de la ville. Une première aux États-Unis, d'autant plus notable qu'elle a lieu dans la capitale de l'industrie des technologies numériques. Même si, dans les faits, la police de San Francisco a cessé de tester la reconnaissance faciale en 2017.

Cette interdiction a plusieurs conséquences concrètes. Elle empêche le SFPD de reprendre éventuellement des tests, elle l’empêche d’associer aux caméras de vidéosurveillance placées dans l’espace public à des logiciels d’analyse de visages et de les connecter à des..

Lire la suite

Source : Sciences & Avenir