Les handicapés mentaux pourront voter aux européennes grâce à ce langage simplifié

Auparavant, une personne en situation de handicap psychique ou intellectuel pouvait se voir retirer son droit de vote sur décision d’un juge de tutelle. Depuis le 23 mars, les citoyens sous tutelle ont le droit de participer à l’ensemble des scrutins. Pour les élections européennes, la Mairie de Paris a prévu des affichages en langue “facile à lire et à comprendre” (FALC).

“N’écrivez pas pour nous sans nous”: c’est le principe de ces règles visant à simplifier le langage pour le rendre accessible aux personnes présentant un handicap mental ou psychique ou une déficience intellectuelle. Des recommandations mises au point par la Commission européenne en 2009, en lien avec les associations représentatives des personnes handicapées, et qui peuvent s’adapter à chaque langue européenne, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article

Lire la suite

Source : Huffington Post