Les anti-vaccins perdent du terrain

Le Conseil d’Etat a validé en début de semaine le passage de trois à onze vaccins obligatoires pour les nourrissons nés après le 1er janvier 2018. Il a également rejeté la demande de retrait de ceux contenant de l’aluminium. C’était une saisie de la Ligue nationale pour la liberté des vaccinations. Une défaite symbolique pour les "anti-vaccins". Ces derniers continuent de défendre leurs théories, notamment sur les réseaux sociaux. Mais selon les dernières enquêtes d’opinion, de plus en plus de parents reprennent confiance dans la vaccination.

L’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale étendue à 11 vaccins pour les bébés nés en janvier 2018, avait mis le feu aux poudres chez les militants de la "liberté vaccinale". Le terreau pour ces idées était propice. En 2016 déjà, selon une étude d'opinion du centre de recherches Vaccine Confidence Project, les Français étaient champions du monde de la...

Lire la suite

Source : Le JDD


Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Jean-Marc Rolland (jeudi, 16 mai 2019 10:41)

    Confiance ? Pas le Japon qui a arrêté d'imposer et recommander le vaccin contre le HPV par exemple, et d'autres pays suivent son exemple...