L'obésité progresse plus rapidement à la campagne

Une vaste étude publiée le 8 mai 2019 dans la revue Nature renverse l’idée reçue selon laquelle la vie urbaine favorise le surpoids et l’obésité. Selon cette publication, l’obésité et le surpoids progressent aussi vite voire plus vite dans les zones rurales que dans les villes.

Entre 1985 et 2017, la proportion de la population mondiale vivant en zone urbaine est passée de 41 à 55%. Dans le même temps, la moyenne de l’indice de masse corporelle (IMC) mondial est passée de 22,6 kilogrammes par mètre carré (kg.m-2) à 24,7 kg.m-2 chez les femmes et de 22,2 à 24,4 kg.m-2 chez les hommes. Mais ces deux augmentations simultanées ne sont pour autant liées, comme le montre cette nouvelle étude.

Pour conduire leur recherche, le réseau de scientifiques NCD Risk Factor Collaboration a utilisé les données de poids et de taille de plus de 112 millions d’adultes âgés de 18 ans et plus entre 1985 et 2017 à travers 200 pays et territoires. Résultat : en moyenne, l’IMC des...

Lire la suite

Source : France tv info