La France à son tour sous la menace des opioïdes

La situation est grave mais pas aussi désespérée qu’ailleurs. Voilà ce qui ressort du rapport édité en février par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) concernant la consommation dans l’Hexagone d’antalgiques opioïdes par des personnes souffrant de douleurs chroniques. La situation n’est pour l’instant pas aussi alarmante qu’aux États-Unis et au Canada, où les overdoses conduisent à des milliers de morts chaque année. Toutefois, en dix ans, la consommation de ces antidouleurs a fortement augmenté en France, notamment à la suite de la mise en place en 1998 par les pouvoirs publics d’un plan de lutte contre la douleur. Selon les données de l’assurance-maladie, 10 millions de Français ont obtenu en 2015 une prescription d’antalgique opioïde. Et l’ANSM, de pointer du doigt le tramadol, le plus consommé, suivi de la codéine puis de la poudre d’opium additionnée de paracétamol. Viennent ensuite des opioïdes forts comme la...

Lire la suite

Source : Sciences & Avenir