Les médecins ont peur d’être dénigrés par leurs patients sur les réseaux sociaux

 Internet et les réseaux sociaux sont régulièrement soupçonnés d’avoir contribué à une dégradation des rapports entre les médecins et les malades. Ce qui a longtemps relevé d’une simple impression apparaît aujourd’hui de plus en plus régulièrement étayée par différentes enquêtes et études. Ainsi, un récent sondage réalisé par Odoxa pour la fondation Fondapro (créée par un groupe de médecins sous l’égide de la Fondation de France et dédié à la sécurité des soins et des patients) met en évidence comment le web paraît perturber les échanges entre les praticiens et leurs patients. Les médecins interrogés (des spécialistes nécessitant un plateau technique, chirurgiens, gynécologues-obstétriciens, anesthésistes réanimateurs) sont en effet 37 % à avouer avoir peur d’être « victimes d’un dénigrement » par l’un de leurs patients sur les réseaux sociaux, et 32 % éprouvent « souvent » cette crainte (5 % parfois). Seuls 30 % des médecins ne ressentent...

Lire la suite

Source : JIM