Un décès sur cinq lié à une mauvaise alimentation

Un décès sur cinq dans le monde, soit 11 millions, était lié à une mauvaise alimentation en 2017. En cause: des excès en sel, sucre ou viande et des apports insuffisants en céréales complètes et en fruits. La quasi-totalité de ces décès a été provoquée par des maladies cardiovasculaires, et le reste par des cancers et le diabète de type 2, souvent associé à l'obésité et aux modes de vie (sédentarité, alimentation déséquilibrée), selon une étude publiée jeudi 4 avril 2019 dans The Lancet. Des travaux qui relèvent de fortes disparités selon les pays.

 

Cette étude s'inscrit dans la continuité de deux autres recherches parues en début d'année. L'une soulignait déjà l'importance de manger moins de viande et de sucre mais aussi de doubler la consommation de fruits, de légumes et de noix pour réussir à la fois...

Lire la suite

Source : Sciences et Avenir