Contenus dangereux : Londres prêt à sanctionner les géants du Net

Le Royaume-Uni devrait être l'un des premiers pays du monde à sévir contre les plates-formes Internet qui diffusent des contenus dangereux. Apologie du terrorisme, pédophilie, racisme ou discriminations, vente de produits illégaux, harcèlement en tout genre, diffusion de « fake news » ou encore incitation au suicide : dans un livre blanc publié ce lundi , les ministres chargés du Numérique, Jeremy Wright, et de l'Intérieur, Sajid Javid, préviennent qu'ils comptent légiférer pour mettre les acteurs du Net face à leurs responsabilités. Quitte à sortir l'artillerie lourde, s'il le faut, pour les sanctionner.

« L'époque de l'autorégulation est terminée », a prévenu lundi le ministre britannique du Numérique, Jeremy Wright, qui a regretté que les plates-formes elles-mêmes ne soient pas allées assez loin dans ce combat. Le suicide en 2017 de Molly Russell, une adolescente de quatorze ans dont les parents accusent Instagram après avoir découvert..

 Lire la suite

Source : Les Echos