Financement de la dépendance : Buzyn exclut tout nouveau prélèvement

Un petit pas pour la protection sociale, un grand pas pour les personnes âgées en perte d'autonomie. Dans le rapport qu'il a remis ce jeudi à la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, après quatre mois de concertation, Dominique Libault préconise d'accroître la dépense publique consacrée à la dépendance de 35 %. Elle passerait de 1,2 % du PIB aujourd'hui à 1,6 % en 2030. Soit 6,2 milliards d'euros en plus en 2024, et 9,2 milliards en 2030, à rapporter aux 23,7 milliards actuels.  Un montant en ligne avec les chiffres évoqués par Emmanuel Macron en juin 2018. Mais le flou demeure sur la façon dont ces moyens vont être mobilisés.

« C'est beaucoup, mais cela reste limité rapporté aux 740 milliards d'euros annuels de dépenses de protection sociale », relativise Dominique Libault, qui préside le Haut-conseil pour le financement de la protection sociale. Son rapport doit nourrir un projet...

Lire la suite

Source : Les Echos