Les pharmaciens pour lutter contre la désertification médicale ?

Les pharmaciens pourraient bientôt être au cœur de la lutte contre les déserts médicaux. Alors que la loi "ma santé 2022" arrive ce lundi en première lecture à l'Assemblée nationale, avec notamment la fin du numerus clausus et une nouvelle carte hospitalière, les députés de la majorité vont proposer des amendements pour donner plus de pouvoir aux pharmaciens.

Pas de déserts pharmaceutiques. L'avantage des pharmaciens, c'est qu'ils sont partout. Avec 22.510 officines sur tout le territoire en 2015, selon l'Ordre des pharmaciens, il n'y a pas de déserts pharmaceutiques. C'est ce qui a donné l'idée aux députés de la majorité de s'appuyer sur eux pour pallier le manque de médecins. Ils pourraient devenir beaucoup plus que des commerçants, mais interlocuteurs vers qui les patients pourront se tourner quand ils ont du mal à trouver un médecin, dans certaines situations...

Lire la suite

Source : Europe 1