Levothyrox : les patients contre-attaquent

« Pour la dignité des malades, notre combat ne fait que commencer », assure Béate Bartès, présidente de l’association Vivre Sans Thyroïde. Deux jours après la première décision de justice dans l’affaire du Levothyrox, deux associations de patients décident de riposter, annoncent-elles jeudi dans un communiqué.

 

Les associations Vivre Sans Thyroïde (VST) et Union pour la Prévention et la Gestion des Crises Sanitaires (UPGCS) annoncent ainsi vouloir se constituer partie civile au pénal, dans le cadre de l’information judiciaire contre X pour tromperie aggravée, blessures involontaires, mise en danger de la vie d’autrui et homicide involontaire. Cette information judiciaire a été ouverte le 2 mars 2018 par le Pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Marseille.

Lire la suite

Source : Le Parisien