Retraites : les partenaires sociaux défendent leur cagnotte de 70 milliards

Disposer d'un petit matelas de sécurité ne serait pas un luxe pour  le futur régime universel de retraite . Pendant les années déficitaires, ces réserves financières permettraient de continuer à verser les pensions, en regardant l'horizon, et en évitant les grandes embardées de type ponction sur les retraités ou création de nouveaux impôts. La constitution de réserves est l'un des outils de pilotage cités par le Haut-Commissariat à la réforme des retraites, dans le document de travail en discussion depuis quelques jours avec les partenaires sociaux.

Mais à la simple évocation de la manne, les esprits s'échauffent. Sujet sensible. Syndicats et patronat gèrent paritairement le régime de retraite complémentaire des salariés du privé, l'Agirc-Arrco, qui dispose des  plus grosses réserves de tous les régimes  : en 2016, 70,8 milliards sur les 118 milliards d'euros de l'ensemble des régimes complémentaires...

Lire la suite

Source : Les Echos