Trophées de l’Avenir catégorie santé : le sang universel totalement artificiel

Aujourd’hui, quand un donneur décède, on n’a que quelques heures pour prélever ses organes et les transplanter. Sinon, ils finissent par manquer d’oxygène et se détériorer. Trop souvent, on se retrouve donc à jeter des organes parce qu’on n’a pas pu les transplanter à temps.

Désormais, on peut conserver les greffons bien oxygénés jusqu’à une semaine. Tout cela grâce à la super hémoglobine d’un ver marin que l’on connait tous : celui qui laisse des tourbillons sur les plages à marée basse.

Qu’est-ce qu’elle a de si spécial cette hémoglobine ?

Elle peut fixer 40 fois plus d’oxygène que la nôtre. Cela va permettre de conserver les organes plus longtemps, d’éviter les pertes et de greffer beaucoup plus de monde sans que ce soit une course contre la montre comme aujourd’hui.

Lire la suite

Source : Europe 1