Cancer : privés de larynx mais pas de leur voix, grâce à une application tchèque

Il y a un an, Vlastimil Gular s'attendait à une intervention mineure sur ses cordes vocales, mais les médecins ont diagnostiqué un cancer et prévu d'enlever son larynx. Il était censé perdre l'usage de la voix. Pourtant, on l'entend toujours aujourd'hui grâce à un nouveau procédé high-tech.

Ce père de quatre enfants âgé de 51 ans continue à bavarder en faisant entendre sa propre voix plutôt que le timbre métallique d'un robot, grâce à une application novatrice développée par deux universités tchèques.

"Je trouve cela très utile", dit M. Gular à l'AFP, parlant avec sa voix via son téléphone portable: une application lui permet d'écrire au clavier ce qu'il veut faire entendre.

"Je ne suis pas très bon avec la prothèse vocale", ajoute-t-il, montrant du doigt un trou de la taille d'une pièce de monnaie dans sa gorge. Cette prothèse est un petit appareil...

Lire la suite

Source : Medisite