Un ongle connecté pour surveiller sa santé

De précédentes recherches ont démontré l’utilité de la force de préhension comme indicateur de l’état de santé pour de nombreuses maladies. En mesurant la force de poigne, les chercheurs ont ainsi pu vérifier l’efficacité d’un traitement contre la maladie de Parkinson, le degré de fonctionnement cognitif chez des patients schizophrènes, mais aussi la santé cardiovasculaire ou encore évaluer la mortalité, toutes causes confondues, chez les personnes âgées.

Une méthode souvent utilisée, notamment pour suivre l’évolution de la maladie de Parkinson, est de faire appel à des capteurs qui détectent les mouvements, l’état des muscles ou des glandes sudoripares. Malheureusement, avec une population plus âgée, la peau est plus fragile et ces capteurs peuvent poser des problèmes, notamment...

Lire la suite

Source : Futura Santé