Retraites complémentaires: Pourquoi les salariés vont devoir cotiser plus en 2019

Fusion des régimes de retraites complémentaires  Agirc (cadres) et Arrco (tous les salariés du privé), bonus-malus pour inciter à travailler plus longtemps, hausse des cotisations... Plusieurs mesures adoptées par les partenaires sociaux en octobre 2015 pour renflouer les caisses des retraites  complémentaires entreront en vigueur au 1er janvier.

Créée en 1961, l'Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco) concerne les salariés du privé, cadres compris. La pension complémentaire représente environ un tiers de la retraite globale des non cadres. Elle atteint en moyenne 402 euros par mois pour un homme, 247 pour une femme.

L'Arrco comptait 18,2 millions de cotisants pour 12,6 millions de retraités en 2017. Les cadres cotisent à l'Arrco jusqu'à un certain niveau de leur salaire (3.311 euros) puis...

Lire la suite

Source : 20 Minutes