Les princeps bientôt moins bien remboursés que les génériques ?

A partir du 1er janvier 2020, si un patient arrive à la pharmacie avec une ordonnance et s'il refuse un générique, il sera moins bien remboursé : il sera remboursé sur la base du prix du générique et non plus sur la base du prix réel du médicament de marque qu'il exige. Il devra également faire l'avance des frais, comme c'est déjà le cas. Or, un médicament d'origine coûte en moyenne 40% plus cher que le générique. Les patients qui ont un traitement coûteux au long cours, devront donc payer environ 100 euros en plus par mois.

Sur les génériques, la France est très en retard par rapport à ses voisins. En France, seuls 36% des médicaments vendus sont des génériques contre 80% en Allemagne et 83% en Grande-Bretagne. Et pourtant, le générique est la copie d'un médicament d'origine (princeps), dont le brevet est tombé dans le domaine public.

Lire la suite

Source : France info