Un algorithme qui traque les médicaments dangereux

Pour les spécialistes, l’intelligence artificielle (IA) en santé, c’est un peu le pactole de Crésus : le Système national des données de santé (SNDS), créé en 2016, centralise les données médico-administratives de l’assurance-maladie, les factures hospitalières et les certificats de décès. Soit la plus grande base de données de santé connue au monde ! "Nous pouvons aujourd’hui suivre le détail des “parcours de soins” des 65 millions de Français avec un historique de plus de dix ans", explique Dominique Polton, présidente de l’Institut national des données de santé (INDS). En comparaison, l’organisme disposant de la plus grande base de données aux États-Unis regroupe 8 millions de personnes. "Le problème, c’est que les bases du SNDS sont construites pour gérer les remboursements des soins… pas pour faire de la recherche clinique ou épidémiologique", poursuit Dominique Polton. Or c’est dans ce domaine que les....

Lire la suite

Source : Sciences et Avenir