La santé, le nouvel eldorado des ingénieurs

Dès sa création, il y a vingt-cinq ans, l’IMT Mines Albi-Carmaux (Tarn) a fait du génie pharmaceutique l’un de ses thèmes phares d’enseignement et de recherche, à côté des plus traditionnels aéronautique ou énergie. L’influence des laboratoires Pierre Fabre, situés non loin, sans doute. En 1999, l’école lance même un double diplôme pharmacien-ingénieur. Près de vingt ans plus tard, plus de 250 pharmaciens sont passés par ce cursus pour obtenir une double compétence. « L’industrie pharmaceutique est une industrie comme une autre, mais avec des procédés très complexes et des validations très normées. C’est ce génie des procédés que viennent chercher les pharmaciens », souligne Laurence Galet, la responsable de la filière.

Si le cursus n’est pas nouveau, l’enseignante note, depuis quelques années, une demande grandissante de la part des entreprises : « Les diplômés ont le choix entre...

Lire la suite

Source : Le Monde