Roche remporte deux succès dans les anticancéreux

Un cocktail d'immunothérapie de Roche a contribué à ralentir un type agressif de cancer du sein où les nouveaux traitements n'ont jusqu'ici pas fait leurs preuves, une nouvelle positive pour le laboratoire suisse dans sa recherche de nouveaux relais de croissance.

Les données cliniques publiées samedi concernent le traitement des cancers du sein triple-négatifs, qui représentent 15% des cas de la maladie et touchent en particulier des femmes plus jeunes.

Le Tecentriq de Roche a affiché les bénéfices les plus importants sur une partie des patientes participant à l'essai. Le principal auteur de l'étude a indiqué que les résultats "changeraient la manière dont le cancer triple-négatifs est traité".

S'il précise que les données en matière de survie ne sont pas encore suffisamment abouties, le laboratoire suisse se dit optimiste et a déposé des demandes...

Lire la suite

Source : Capital