La Côte d’Ivoire déclare la guerre aux faux médicaments

Près de 400 tonnes de faux médicaments ont été saisies en deux ans en Côte d’Ivoire, dont la capitale, Abidjan, abrite le plus grand marché de produits illicites d’Afrique de l’Ouest, a annoncé, mardi 9 octobre, le ministère ivoirien de la santé. « Au cours des deux dernières années, 385 tonnes de faux médicaments, représentant pour l’industrie pharmaceutique une perte financière de 100 milliards de francs CFA [150 millions d’euros], ont été saisies », a déclaré Ablé Ekissi, inspecteur au ministère.

M. Ekissi s’exprimait lors du lancement d’une campagne de lutte contre la vente de faux médicaments initiée par le groupe pharmaceutique français Sanofi. « En Côte d’Ivoire, de 30 à 40 % des médicaments sont achetés dans la rue. Ils sont réputés peu chers, ils sont au mieux inefficaces, au pire toxiques, voire mortels pour ceux qui les consomment », a affirmé Abderrahmane Chakibi, directeur général de Sanofi pour l’Afrique...

Lire la suite

Source : Le Monde