La "double peine" de l'entrée en maison de retraite

Huit Français sur dix considèrent que les seniors "perdent leur autonomie de choix" lorsqu'ils entrent en maison de retraite, ce qui s'apparente à une "double peine" pour des personnes déjà fragilisées par le grand âge, selon une étude du Credoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie). Ces résultats ont été publiés lundi 1er octobre 2018 après une enquête réalisée en face à face en juin 2018 auprès d'un échantillon représentatif de 2.014 personnes. Cette enquête est rendue publique alors que le gouvernement lance le même jour une "concertation" devant mener avant fin 2019 à une loi sur le financement de la dépendance.

 

"On entre en structure d'accueil parce que l'on a perdu en autonomie. Mais on perd un peu plus encore en autonomie en y entrant... Ce moment est ainsi perçu comme une double peine pour les intéressés", résument les auteurs de cette étude ...

Lire la suite

Source : Sciences & Avenir