Santé : comment serons-nous soignés en 2030

De fait, nos compatriotes estiment dans leur très large majorité, que les progrès en santé d’ici douze ans, viendront des nouveaux traitements comme l’immunothérapie et la thérapie génique (pour 63% d’entre eux) et de la régénération des cellules (pour 59%). Les organes artificiels représentent 46% des réponses, la médecine préventive 40%, l’intelligence artificielle 19% et les applications de santé numérique ne récoltent qu’un petit 8% 

Perçues également comme des sources de progrès pour le futur, la chirurgie assistée par des robots (23%), le recours à l’Intelligence Artificielle (19%) et les applications de santé numérique (8%) n’arrivent qu’en deuxième rang. Ceci montre la perplexité des sondés face au respect des données personnelles et au risque de déshumanisation de la relation entre les professionnels de santé (auxquels ils accordent par ailleurs, un très fort niveau..

Lire la suite

Source : Senior Actu