Des médicaments moins onéreux pour traiter le cancer du sein

Herzuma de Biogaran , Kanjinti de Amgen, Ontruzant de Merck MSD : trois biosimilaires d'un des anticancéreux les plus vendus au monde, l'Herceptine du suisse Roche, arrivent sur le marché français ces jours-ci, à quelques semaines d'intervalle. Ils ont l'ambition de se tailler  une part du marché de 330 millions d'euros que représente ce produit pour le seul Hexagone . Et ce n'est sans doute pas fini car, si Mylan associé à BioCon a retiré son dossier d'enregistrement en Europe, Pfizer aussi a obtenu le feu vert européen en juin dernier pour son Trazimera et Sandoz (groupe Novartis) attend le sien, après un avis favorable.

Les biosimilaires sont des médicaments biologiques « similaires » aux médicaments de référence - efficacité et innocuité équivalentes au produit princeps même si la molécule n'est pas, elle, strictement identique. Sous réserve d'autorisation et, en Europe, de...

Lire la suite

Source : Les Echos