Leclerc : les officines repartent en guerre

Le 3 septembre dernier, l'Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine (l’USPO) a réagi à cette nouvelle offensive contre le monopole pharmaceutique en sollicitant le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour qu’il fasse cesser la diffusion de ces messages.

L’UPSO rappelle, à ce titre, la décision du CSA du 3 mars 2016 qui, en marge d’une campagne similaire, avait précisé que « bien qu’il ait pour effet d’offrir indirectement une certaine visibilité aux parapharmacies E. Leclerc, l’objectif principal du message est de promouvoir des idées et d’alerter l’opinion publique sur une interdiction législative en vue de défendre des intérêts particuliers (….) ce message ne répond pas à la définition de la publicité et ne peut être diffusé au sein des écrans publicitaires ».

De son côté, l’UDGPO (Union des groupements de pharmaciens d’officine) révèle que « lors de différentes campagnes, les parapharmacies Leclerc utilisent l’argument ...

Lire la suite

Source : Jim