Médicament : le LEEM veut être associé à la gestion de crise

Après la remise du rapport sur l’amélioration de l'information des usagers et des professionnels de santé sur le médicament, Agnès Buzyn a promis de rendre l’information « plus accessible, claire et réactive ». Il s’agit d’encourager les remontées d'informations des patients et professionnels de santé, de les inciter à déclarer davantage les événements indésirables, de confier la communication d'urgence à l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) ou encore de favoriser la représentation des patients au sein du Comité économique des produits de santé (CEPS), qui fixe les prix des médicaments.

Ces annonces ont été accueillies favorablement par le LEEM (les entreprises du médicament). Joint par l'AFP, son président Patrick Errard salue la volonté gouvernementale de « sécuriser la qualité de l'information délivrée aux patients, notamment sur internet ». 

Lire la suite

Source : Le Quotidien  du Médecin