Chez les seniors, vivre en couple protège contre la dénutrition

On parle de dénutrition lorsque les apports énergétiques issus de l'alimentation ne sont plus suffisants pour couvrir les besoins de l'organisme. Chez les personnes âgées de plus de 65 ans, ce phénomène n'est pas rare : on estime qu'il touche 5 % des seniors vivant à domicile, entre 15 % et 38 % des seniors vivant en institution (maison de retraite ou Ehpad, par exemple), et entre 30 % et 60% des seniors hospitalisés.

Selon une nouvelle étude conduite par la Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg (en Allemagne), les personnes âgées de 65 ans et plus qui partagent leur vie avec un conjoint seraient, en moyenne, moins concernées par la dénutrition.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont examiné des données médicales portant sur un total de 4844 participants âgés de 72 à 85 ans et originaires de 7 pays différents. Verdict ? Les chercheurs ont d'abord découvert ...

Lire la suite

Source : Top Santé