Trois personnes sur quatre dans le monde n’ont pas accès aux antidouleurs

La réalité est choquante: 5,5 milliards de personnes n’auraient pas accès aux médicaments opiacés ou aux traitements de la douleur modérée à sévère. D’après deux membres du Conseil international des droits de l’homme, la Chilienne Rosa Kornfeld-Matte et le Lithuanien Dainius Pūras, les trois quarts de la population mondiale auraient un «accès limité ou nul, à un traitement visant à soulager la douleur», et ce «en raison de la réglementation restrictive des médicaments et de l’incapacité à mettre en place un système d’approvisionnement et de distribution fonctionnant correctement».

Ces faits viennent d’être une nouvelle fois dénoncés, en octobre dernier, dans le rapport d’une commission créée par la revue médicale The Lancet, et dirigée par le Pr Felicia Knaul pour examiner la question des soins palliatifs. «Plus de 25,5 millions de personnes décédées en 2015 - 45 % des décès enregistrés à travers le monde ...

Lire la suite

Source : Le Figaro