L'industrie pharmaceutique britannique malade du Brexit

Le Brexit fait une nouvelle victime : l'industrie pharmaceutique britannique.  L'Agence européenne des médicaments (AEM) a en effet décidé de cesser de passer des contrats avec le Royaume-Uni avec sept mois d'avance sur la date officielle de sa sortie de l'UE prévue en mars 2019,  écrit « The Guardian » . Un séisme pour les sociétés du secteur.

Tous les médicaments vendus en Europe sont en effet soumis à un long processus d'autorisation avant d'être mis à la disposition des services de santé. Et l'Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA), impliquée dans 20 à 30 % des cas, a jusqu'ici joué un rôle prépondérant dans ce processus. Mais à cause du Brexit, la MHRA n'a remporté que deux contrats cette année auprès de l'AME.

« Nous ne pouvions même pas attribuer le travail à de nouveaux médicaments car ...

Lire la suite

Source : Les Echos