Les retraités mécontents de la faible augmentation des pensions

La volonté du gouvernement de faire des économies ne passe pas du côté des retraités. En effet, après avoir été déjà touchés par la hausse de la CSG, ces derniers verront leurs pensions augmenter de façon plus lente que l'inflation en 2019 et 2020.

Dans une interview accordée dimanche au JDD, le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé que les pensions de retraite, comme les allocations familiales et les aides personnalisées au logement (APL), ne seraient pas indexées sur l'inflation mais « progresseraient de façon plus modérée, de 0,3 % par an en 2019 et en 2020 » pour « maîtriser les dépenses publiques ».

« Après la hausse de la CSG, on peut dire que c'est un double coup de massue pour les retraités », réagit lundi auprès de l'Agence France-Presse Michel Salingue, secrétaire général de la Fédération générale des retraités de la fonction publique...

Lire la suite

Source : Le Point