Retraite et auto-entrepreneuriat

Les droits à la retraite des micro-entrepreneurs soumis au régime micro-social dépendent du montant des cotisations sociales versées.

Depuis le 1er janvier 2018, les micro-entrepreneurs sont directement rattachés au régime général de la sécurité sociale. Par ailleurs, les plafonds du régime micro-social sont relevés à 170 000 euros pour les activités de vente de marchandises et 70 000 euros pour les prestations de services.

Que l'activité de micro-entrepreneur soit l'activité principale ou que le micro-entrepreneur ait par ailleurs une activité principale salariée n'a pas d'importance, les droits sont acquis en fonction du chiffre d'affaires réalisé par l'activité de micro-entrepreneur.

Pour valider les trimestres d'assurance vieillesse, il faut avoir réalisé des montants minimaux de chiffre d'affaires au cours de l'année d'activité. L'activité exercée....

Lire la suite

Source : Francetvinfo