Des objets connectés pour sauver des vies

Si Naomi Musenga avait eu à sa disposition un appareil permettant de transmettre des données physiologiques objectives sur son état de santé, en plus d’un simple coup de téléphone au SAMU, peut-être aurait-elle été prise au sérieux ? Peut-être l’opératrice aurait-elle pu se rendre compte objectivement de l'état de la jeune femme ?

Si elle avait porté ne serait-ce qu’une montre connectée capable d’envoyer sa fréquence cardiaque au centre de régulation, cela aurait peut-être aussi changer les choses. Récemment, deux personnes au moins ont eu la vie sauve aux États-Unis après avoir été prévenues par leur Apple Watch, qui avait détecté des fréquences cardiaques anormalement élevées.

Prévention des crises cardiaques

Le nombre de personne équipées de montres connectées est encore faible ...

Lire la suite

Source : Francetvinfo