L’hypnose s’installe dans les salles d’opération

Cet adolescent a disputé un match de tennis face à Henri Leconte. Cette petite fille a voltigé dans les manèges de ses rêves. La « salle zen » dans laquelle ils ont vécu cette expérience n’est pas un nouveau complexe de jeu à la mode. Elle se situe au cœur des blocs opératoires de l’hôpital Armand-Trousseau (AP-HP), un établissement parisien de référence pour les soins pédiatriques. Ici, l’hypnose a peu à peu gagné ses galons dans les salles d’opération, régulièrement utilisée pour diminuer le stress des petits patients mais aussi leur éviter une anesthésie locale et même générale !

« Aujourd’hui, un tiers des médecins du service et des infirmières anesthésistes sont formés. Cela a profondément enrichi la relation patient soignant », s’enthousiasme Isabelle Constant, cheffe du service anesthésie-réanimation. Des biopsies, des gastrostomies (ouverture de l’estomac) et des ponctions sont ainsi ...

Lire la suite 

Source : Le Parisien