« Dos au mur », les grossistes des médicaments espèrent être entendus par l'État

Les représentants des répartiteurs pharmaceutiques, chargés de la distribution des médicaments aux officines, ont déclaré jeudi avoir bon espoir de trouver rapidement des solutions avec le gouvernement pour sortir d'un modèle d'activité à bout de souffle.

De 2008 à 2016, le résultat d'exploitation annuel de l'ensemble du secteur a chuté de 200 millions d'euros à 0, et une perte est attendue cette année, malgré un chiffre d'affaires conséquent de 17 milliards d'euros, selon les données de la Chambre syndicale des répartiteurs pharmaceutiques (CSPR). Car les marges réglementées de ce maillon méconnu mais crucial de la chaîne du médicament sont très faibles et continuent de baisser, étant corrélées aux prix des médicaments remboursés, régulièrement abaissés par l'Etat pour soulager les finances de l'assurance-maladie. Ce problème s'accentue avec la substitution ...

Lire la suite

Source : Le Figaro