Réforme des retraites : ces différences entre public et privé qu'il faudrait résorber

Mode d’acquisition des droits : plus avantageux dans le privé

Dans la fonction publique, les trimestres sont validés de date à date, chaque période de 90 jours donnant droit à un trimestre. Une fonctionnaire qui n’a travaillé que 3 trimestres au cours d’une année civile ne valide donc que 3 trimestres, quel que soit son salaire.

A l’inverse, dans le privé, la durée d’assurance n’est pas calculée de date à date mais à partir des cotisations versées. Il faut avoir cotisé à hauteur de 150 fois le Smic horaire, pour valider un trimestre, sachant qu’il n’est pas possible de valider plus de 4 trimestres par an. Soit à hauteur de 1.482 euros pour valider un trimestre et de 5.828 euros pour en valider 4.

Dans la mesure où les cotisations sont calculées dans la limite du plafond de la sécurité sociale, (3.311 euros par mois), il suffit à une personne rémunérée au ...

Lire la suite

Source : Capital