Big data : l’hôpital soigne ses données médicales

Imagerie médicale, analyses biologiques, comptes rendus de consultation… Aux États-Unis, le système de santé aurait produit 150 exaoctets de données, soit 150 milliards de milliards d’octets, alors que 5 exaoctets suffiraient à contenir tous les mots qui ont été prononcés par des humains sur la Terre. En France, une telle estimation officielle fait défaut, même si nous possédons la plus grande base santé au monde, celle de l’assurance-maladie. "Un hôpital produirait à lui seul 10 gigaoctects de données par an, soit 20 000 fois Le Rouge et le Noir, le roman de Stendhal, explique ainsi Nicolas Garcelon, responsable de la plate-forme Data Science à l’institut Imagine à Paris, consacré à la recherche et aux soins des maladies génétiques. Or c’est une mine d’or encore très peu exploitée."

Les établissements hospitaliers prennent cependant conscience de ce potentiel et des projets de construction « d’entrepôts de données » (data centers) émergent ...

Lire la suite

Source : Sciences et Avenir