Pénurie inédite de médicaments vitaux en France

On les appelle MITM, pour Médicaments d’intérêt thérapeutique majeur. Ceux dont l’absence en pharmacie peut engendrer, selon la loi santé du 26 janvier 2016, « un risque grave et immédiat » pour le patient. Un produit est en rupture de stock dès lors qu’une officine est incapable de le fournir sous 72 heures.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) en a répertorié près de 530 en 2017. Un chiffre « qui reste à consolider », précise-t-elle au « Parisien », mais d’ores et déjà inédit. Le nombre de signalements a ainsi bondi de 30 % en un an. A titre de comparaison, la pénurie concernait 405 spécialités en 2016 et 391 en 2015.

Plus alarmant encore, le podium des médicaments en « tensions d’approvisionnement » : plus de 20 % des signalements concernent des « anti-infectieux généraux », c’est-à-dire des vaccins, juste devant les préparations liées au système nerveux, prescrits par exemple contre l’épilepsie ou la maladie de ...

 

Lire la suite