Cancer de la prostate : un généraliste condamné pour un diagnostic tardif

 Un retard de diagnostic qui a empêché le traitement d’un cancer de la prostate. C’est pour cette faute que la Cour d’appel de Paris a condamné le docteur Goubeau, médecin généraliste à Troyes (Aube). Celui-ci devra verser 27 500 euros au patient à l’origine de la plainte, selon l’arrêt de la Cour d’appel du 25 janvier 2018 révélé par le site egora.fr.

Un retard de cinq ans entre l’examen physique et le dosage du PSA

Pour cet homme, tout a commencé en octobre 2002. Alors âgé de 52 ans et souffrant de difficultés à uriner, il réalise un examen complet dans un centre de santé de la CPAM dont il dépend. Ce centre effectue un toucher rectal qui permet de repérer une prostate "légèrement augmentée", et transmet ces résultats au docteur Goubeau, le médecin généraliste du patient. Mais ce n’est qu’en septembre 2007, soit cinq ans plus tard , que le docteur Goubeau oriente son ...

 

Lire la suite