Buzyn: la réforme du numerus clausus "pas la réponse aux déserts médicaux"

La réforme du numerus clausus (le nombre d'étudiants en médecine formés) "n'est pas la réponse aux déserts médicaux", qui sont dus à "un autre problème", a déclaré vendredi la ministre de la Santé Agnès Buzyn sur Europe 1.

"La réforme du numerus clausus n'est pas la réponse aujourd'hui aux déserts médicaux, c'est un autre problème", a affirmé Mme Buzyn.

"Aujourd'hui, on parle du numerus clausus quand on parle des déserts médicaux en disant qu'il suffirait d'augmenter le nombre de médecins formés pour régler le problème des déserts médicaux. Malheureusement, ceci n'est pas vrai", a dit la ministre.

Notant que "le travail sur l'ouverture du numerus clausus a déjà été fait il y a une dizaine d'années", Mme Buzyn a souligné que "le nombre de médecins formés a doublé entre les années 90 et maintenant". Il y aura "un nombre important de ...

 

Lire la suite